BERTIN ROSE (1747-1813)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Ministre des modes » de la reine Marie-Antoinette, Rose Bertin fut l’une des toutes premières personnalités à inscrire son nom dans l’histoire de la mode et à incarner cette profession. Celle qu’une biographie apocryphe, publiée chez Bossange Frères quelques années après sa mort, qualifiait de « commerçante avisée » et de « vieille fille endurcie » eut une haute opinion de son métier de marchande de modes : elle le considérait comme un art, pratiquant d’ailleurs ses tarifs en conséquence.

La duchesse de Chartres, devenue plus tard duchesse d’Orléans, aurait introduit Mademoiselle Bertin auprès de la reine Marie-Antoinette, à Marly, peu après la mort de Louis XV, le 10 mai 1774. Dès lors, Rose Bertin, non contente de suivre les goûts de l’aristocratie, parvint à imposer ses propres désirs à la souveraine, mais également à l’ensemble de la classe dominante.

Roturière, admise par exception au sein de la noblesse en raison de ses talents, manipulant toutes les ficelles de la mode et s’inspirant en permanence de l’actualité, Rose Bertin élimina toute concurrence et conquit jusqu’aux cours étrangères, qui l’aidèrent à passer l’épisode difficile de la Révolution.

Née à Abbeville, patrie du textile et de la draperie, le 2 juillet 1747, Marie-Jeanne Bertin n’abandonnera que bien plus tard son prénom pour celui de Rose, jugé plus gracieux. Issue d’un milieu modeste (son père était cavalier dans la maréchaussée, sa mère devint garde-malade), elle reçut une éducation qui, bien que rudimentaire, lui permit de savoir lire, écrire et compter. À neuf ans, semble-t-il, elle entrait en apprentissage chez l’une de ses tantes, avant de gagner Paris où ses aptitudes manuelles lui permirent d’être engagée au Trait Galant, maison de modes réputée, tenue par Mademoiselle Pagelle. Dans cet office, Mademoiselle Bertin devint rapidement la protégée de la princesse de Conti, puis obtint les faveurs de la duchesse de Chartres et la protection de la princesse de Lamballe. Vers l’âge de vingt-deux ans [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Catherine ORMEN, « BERTIN ROSE - (1747-1813) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rose-bertin/