CHARBON MALADIE DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le charbon, dénommé anthrax en anglais, est une maladie essentiellement vétérinaire. Elle touche tous les mammifères, y compris l'homme, à qui elle est transmise par les animaux ou des produits dérivés contaminés. Elle est non contagieuse d'homme à homme. On distingue trois formes humaines de la maladie : la forme cutanée, caractérisée par la formation d'une escarre noire (d'où le nom de charbon), souvent associée à un œdème local, peut guérir spontanément et en tout cas après traitement ; la forme digestive, avec quelques signes gastro-entériques peu significatifs, est d'un pronostic sévère ; enfin, la forme dite pulmonaire, gravissime, due à l'inhalation de spores, présente des symptômes pseudo-grippaux atypiques et devient rapidement fatale en absence de traitement.

Historiquement, le bacille du charbon est à la base de la bactériologie médicale, car il a permis à Louis Pasteur de démontrer le lien entre un agent infectieux et une maladie. Ce fut aussi le premier vaccin mis au point et testé avec succès, lors de la célèbre expérience de vaccination des moutons à Pouilly-le-Fort, en 1881.

La bactérie et son cycle

Bacillus anthracis est l'agent responsable du charbon. Il s'agit d'une bactérie Gram positif, sporulante. Les spores, qui sont la forme infectante, sont retrouvées dans le sol où elles peuvent persister pendant des dizaines d'années. La persistance est d'ailleurs une caractéristique de cet agent infectieux et elle est la cause de ce qu'on appelle communément les champs maudits. Ceux-ci correspondent à des lieux où, de façon récurrente, apparaissent des foyers de charbon. Cette maladie animale existe encore en France, où des cas isolés sont régulièrement détectés. La persistance des spores provient de propriétés communes à toutes les spores bactériennes, qui sont résistantes à de nombreux agents physiques (ultraviolets, température élevée...) et chimiques (alcools, solvants, désinfectants...). Ces différentes propriétés fon [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHARBON MALADIE DU  » est également traité dans :

ARAL MER D'

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  • , Universalis
  •  • 2 362 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la mer au désert »  : […] En 1989, la mer d'Aral avait rétréci au point de former deux étendues séparées : une grande mer d'Aral au sud, comprenant la partie la plus profonde (40 m), et une petite au nord, dont la salinité a presque triplé depuis les années 1950 et qui pourrait avoir disparu en 2025. En 1992, la superficie couverte par les deux parties de la mer d'Aral étai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-d-aral/#i_35207

Voir aussi

Pour citer l’article

Agnès FOUET, Michèle MOCK, « CHARBON MALADIE DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-du-charbon/