MACHINES-OUTILS

Médias de l’article

Types et mode d'action

Types et mode d'action
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Origines et évolution de la machine-outil

Origines et évolution de la machine-outil
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Manufacture d'armes, XIXe siècle

Manufacture d'armes, XIXe siècle
Crédits : Hulton Getty

photographie

Fraiseuse à axe vertical

Fraiseuse à axe vertical
Crédits : D. Kalinovsky/ Shutterstock

photographie

Tous les médias


L'expression « machine-outil » contient en elle-même sa définition : un matériel ayant pour but de faire mouvoir l'outil par une transmission actionnée au moyen d'un moteur, au lieu de la laisser manier par la main de l'ouvrier. D'une manière plus précise, la définition proposée par le Syndicat des constructeurs français de machines-outils à l'Organisation internationale de standardisation (I.S.O.) est la suivante : « Une machine-outil est une machine, généralement non portative en travail, actionnée par une source d'énergie et destinée à façonner des produits à l'aide de procédés physiques, chimiques ou autres. Le façonnage, qui porte sur des matériaux à l'état solide (métal, bois, verre, plastiques...), peut s'effectuer aussi bien avec ou sans enlèvement qu'avec ou sans apport de matière ou de produit. » De ces deux définitions, on ne retiendra que la première.

Les possibilités du travailleur, en possession d'un tel engin, se trouvent multipliées d'une façon considérable : sa puissance n'est plus limitée à un dixième de cheval-vapeur, et la machine peut fonctionner de façon continue.

On comprend ainsi tout ce qu'apporta à l'humanité le premier moteur commercial, susceptible d'être mis en œuvre à volonté, en tout temps, en tout lieu, sans limitation de durée, et d'une façon économique, c'est-à-dire avec un bilan positif. Ce fut en fait la machine à vapeur de Watt, surgie en 1775, qui marqua ce pas. Tous les progrès dans les moteurs (moteur électrique, moteur à explosion, moteur à combustion interne...) se sont répercutés sur la machine-outil, en la perfectionnant.

Dans son sens étymologique le plus large, le mot « machine-outil » englobe les matériels permettant de travailler les matières les plus variées, à savoir : métaux, bois, pierre, cuir, caoutchouc, fibres textiles..., et ceux qui sont utilisés pour extraire ces matières du sol dans les mines, les carrières, etc. Les matériels de travaux publics, du bâtiment, les machines agricoles en relèvent également. Mais dans tous les pays du monde, lorsque l'on [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : diplômé du Conservatoire national des arts et métiers, ancien ingénieur en chef de la Société H. Ernault-Somua (Recherche et développement)
  • : ancien élève de l'École polytechnique, secrétaire général de la société Ernault Toyota-Automation

Classification


Autres références

«  MACHINES-OUTILS  » est également traité dans :

MACHINES-OUTILS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 255 mots

1751 Tour à charioter en fer du Français Jacques Vaucanson. 1751 Machine à raboter du Français Nicolas Focq. 1775 Machine à aléser de l'Anglais John Wilkinson. 1795 Tour à fileter du Français Senot. 1797 Tour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machines-outils-reperes-chronologiques/

ABRASION USINAGE PAR

  • Écrit par 
  • Jean-Marie NOPPE
  •  • 781 mots

L'usinage par abrasion est un usinage par enlèvement de matériau sous forme de copeaux minuscules arrachés par les arêtes vives d'un grand nombre de grains abrasifs. L'usinage par abrasion est une technique très ancienne, qui a précédé l'usinage par outils de coupe. Bien que le travail par abrasion conduise en général à des débits de matière plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/usinage-par-abrasion/#i_19319

AUTOMATISATION

  • Écrit par 
  • Jean VAN DEN BROEK D'OBRENAN
  •  • 11 885 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Systèmes à gestion intégrée. Ateliers flexibles »  : […] ont la possibilité d'être adaptés, à peu de frais, à des tâches variées. Les machines-outils traditionnelles cèdent alors la place à des centres d'usinage aux fonctions et possibilités multiples, totalement programmables. Équipé de ce type de machines et, aussi, de robots et de moyens de manutention automatiques, tels des chariots filoguidés, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automatisation/#i_19319

BRAMAH JOSEPH (1748-1814)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 454 mots
  •  • 1 média

Joseph Bramah est l'un des mécaniciens anglais les plus remarquables du tournant du xixe siècle, tant pour ses propres inventions que pour celles des ingénieurs qui, passés par son atelier, ont bâti l'industrie de la machine-outil britannique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-bramah/#i_19319

BREVET DU PREMIER ROBOT INDUSTRIEL

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 288 mots

En revanche, une machine-outil n'a que quelques axes qu'il est plus aisé de modéliser mathématiquement. Dans la ligne des recherches menées durant la Seconde Guerre mondiale, divers ingénieurs développent alors des systèmes numériques et trouvent des partenaires de poids à l'U.S. Air Force et au M.I.T. (Massachusetts Institute of Technology). Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brevet-du-premier-robot-industriel/#i_19319

MACHINISME

  • Écrit par 
  • Bertrand GILLE, 
  • Pierre NAVILLE
  •  • 6 783 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le machinisme au xxe siècle »  : […] Dans le domaine des machines-outils, les machines-transferts, ensemble de machines à travers lesquelles avancent automatiquement les pièces à usiner, ont fait leur apparition. Elles valent aussi bien pour les opérations d'usinage que pour celles de presse, de fonderie, de forge, de montage-assemblage, enfin pour toutes les opérations concourant à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machinisme/#i_19319

ROBOTIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 710 mots

Années 1930 L'ingénieur mathématicien américain Cletus Killian conçoit une machine-outil contrôlée par un calculateur numérique mécanique de son invention. Cet effort prématuré influencera les développements ultérieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robotique-reperes-chronologiques/#i_19319

TOUR PARALLÈLE DE MAUDSLAY

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 193 mots

Le propre de la machine-outil est d'associer directement un outil (exemple : le rabot) au mécanisme qui entraîne son mouvement. L'Anglais Henry Maudslay (1771-1831) occupe une place centrale dans l'histoire de ces machines qui débute au milieu du xviiie siècle. Invention majeure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tour-parallele-de-maudslay/#i_19319

Voir aussi

Pour citer l’article

René LE BRUSQUE, Jean-Paul MATHIEU, « MACHINES-OUTILS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/machines-outils/