MACHINES-OUTILS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'expression « machine-outil » contient en elle-même sa définition : un matériel ayant pour but de faire mouvoir l'outil par une transmission actionnée au moyen d'un moteur, au lieu de la laisser manier par la main de l'ouvrier. D'une manière plus précise, la définition proposée par le Syndicat des constructeurs français de machines-outils à l'Organisation internationale de standardisation (I.S.O.) est la suivante : « Une machine-outil est une machine, généralement non portative en travail, actionnée par une source d'énergie et destinée à façonner des produits à l'aide de procédés physiques, chimiques ou autres. Le façonnage, qui porte sur des matériaux à l'état solide (métal, bois, verre, plastiques...), peut s'effectuer aussi bien avec ou sans enlèvement qu'avec ou sans apport de matière ou de produit. » De ces deux définitions, on ne retiendra que la première.

Les possibilités du travailleur, en possession d'un tel engin, se trouvent multipliées d'une façon considérable : sa puissance n'est plus limitée à un dixième de cheval-vapeur, et la machine peut fonctionner de façon continue.

On comprend ainsi tout ce qu'apporta à l'humanité le premier moteur commercial, susceptible d'être mis en œuvre à volonté, en tout temps, en tout lieu, sans limitation de durée, et d'une façon économique, c'est-à-dire avec un bilan positif. Ce fut en fait la machine à vapeur de Watt, surgie en 1775, qui marqua ce pas. Tous les progrès dans les moteurs (moteur électrique, moteur à explosion, moteur à combustion interne...) se sont répercutés sur la machine-outil, en la perfectionnant.

Dans son sens étymologique le plus large, le mot « machine-outil » englobe les matériels permettant de travailler les matières les plus variées, à savoir : métaux, bois, pierre, cuir, caoutchouc, fibres textiles..., et ceux qui sont utilisés pour extraire ces matières du sol dans les mines, les carrières, etc. Les matériels de travaux publics, du bâtiment, les machines agricoles en relèvent également. Mais dans tous les pays du monde, lorsque l'on parle de machine-outil, machinetool, Werkzeugmaschine, etc., sans préciser davantage, on entend désigner seulement la machine à travailler le métal, qui sera seule envisagée ici.

Importance de la machine-outil

Situées au cœur de l'équipement industriel, les machines-outils jouent un rôle fondamental dans le développement d'un pays.

Importance économique

L'importance économique justifie l'attention qu'on lui porte ; avec la machine à vapeur, la machine-outil a fait naître l'ère du machinisme, ou ère industrielle, dès le début du xixe siècle. Elle apporta une révolution économique et sociale sans précédent en substituant le travail d'équipe, collectif, à celui de l'artisan, solitaire et maître d'œuvre. Les usines gigantesques, les trusts en sont la conséquence.

Ce rôle important s'explique par le nombre très élevé des utilisateurs de machines-outils : tous les industriels qui ont des problèmes d'usinage parce qu'ils travaillent du métal, notamment l'acier et la fonte. Or, l'utilisation des métaux est actuellement massive dans d'innombrables biens d'équipement et de consommation. Un des exemples les plus frappants de matériels construits en très grande série, et exigeant des usinages nombreux et complexes, est donné par les moteurs thermiques des automobiles, des camions, des machines agricoles, des matériels de travaux publics, des navires, etc.

Importance politique

Pour un pays qui veut développer son industrie, la machine-outil est un secteur clé, car elle constitue un moyen irremplaçable de s'équiper soi-même, en faisant le moins possible appel à l'étranger, et de promouvoir sa technique particulière.

Qualitativement, les machines-outils sont le fruit d'une imagination créatrice favorisée par le développement industriel. Le dialogue que recherchent les utilisateurs avec leurs fournisseurs (ils parlent le même langage technique) est une condition favorable à l'épanouissement de vertus mécaniciennes, qui sont l'une des forces industrielles d'un pays. S'il est souvent vrai que dans chaque utilisateur organisé sommeille un constructeur de machines-outils, il est évidemment préférable qu'il puisse s'adresser, pour la plus grande partie de ses besoins, à une industrie nationale ayant de solides références. C'est ainsi que se forment des générations de mécaniciens, ingénieurs et techniciens, qui font emploi de leur efficacité dans de nombreux secteurs.

Quantitativement, les machines-outils occupent une place importante dans les investissements des industries mécaniques et électriques. Elles constituent ainsi traditionnellement un des baromètres les plus sûrs du dynamisme de l'industrie en général. En période favorable, les industriels achètent du matériel neuf, dont les performances sont meilleures et qui permettent ainsi des gains de prix de revient. C'est ce qui explique que les progrès de productivité ne sont possibles qu'en période d'expansion.

L'industrie de la machine-outil est donc à la fois la cause et la conséquence du développement industriel d'un pays dans la fabrication des biens d'équipement et de certains biens de consommation, comme l'automobile. Les mécaniciens, que l'on trouve nombreux dans la construction électrique, les arsenaux, les industries aérospatiales et électroniques, sont avant tout des utilisateurs de machines-outils.

Il existe également, à certaines époques, un lien très fort entre l'industrie de la machine-outil et celle de l'armement en vue de la réalisation en quantités importantes de chars, canons, avions, bombes, obus, etc. Ce fut notamment le cas de l'Allemagne lors de la préparation de la Seconde Guerre mondiale.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages

Médias de l’article

Types et mode d'action

Types et mode d'action
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Origines et évolution de la machine-outil

Origines et évolution de la machine-outil
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Manufacture d'armes, XIXe siècle

Manufacture d'armes, XIXe siècle
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Fraiseuse à axe vertical

Fraiseuse à axe vertical
Crédits : D. Kalinovsky/ Shutterstock

photographie

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

  • : diplômé du Conservatoire national des arts et métiers, ancien ingénieur en chef de la Société H. Ernault-Somua (Recherche et développement)
  • : ancien élève de l'École polytechnique, secrétaire général de la société Ernault Toyota-Automation

Classification

Autres références

«  MACHINES-OUTILS  » est également traité dans :

MACHINES-OUTILS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 255 mots

1751 Tour à charioter en fer du Français Jacques Vaucanson.1751 Machine à raboter du Français Nicolas Focq.1775 Machine à aléser de l'Anglais John Wilkinson.1795 Tour à fileter du Français Senot.1797 Tour parallèle de l'Anglais Henry Maudslay.1798 […] Lire la suite

ABRASION USINAGE PAR

  • Écrit par 
  • Jean-Marie NOPPE
  •  • 781 mots

L'usinage par abrasion est un usinage par enlèvement de matériau sous forme de copeaux minuscules arrachés par les arêtes vives d'un grand nombre de grains abrasifs. L'usinage par abrasion est une technique très ancienne, qui a précédé l'usinage par outils de coupe. Bien que le travail par abrasion conduise en général à des débits de matière plus faibles que l'usinage par outil de coupe, cette tec […] Lire la suite

AUTOMATISATION

  • Écrit par 
  • Jean VAN DEN BROEK D'OBRENAN
  •  • 11 887 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Systèmes à gestion intégrée. Ateliers flexibles »  : […] On parlait, au début des années 1970, de systèmes biodynamiques dans lesquels actionneurs ou processus comportent des éléments humains. On peut classer dans cette catégorie les systèmes d'assistance par ordinateur (auxquels se rattachent les systèmes de régulation de trafic, qui proposent plus qu'ils n'imposent) et aussi les systèmes où se trouve intégrée une assistance à la gestion, qui sont nom […] Lire la suite

BRAMAH JOSEPH (1748-1814)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 454 mots
  •  • 1 média

Joseph Bramah est l'un des mécaniciens anglais les plus remarquables du tournant du xix e  siècle, tant pour ses propres inventions que pour celles des ingénieurs qui, passés par son atelier, ont bâti l'industrie de la machine-outil britannique. Ébéniste de formation, Joseph Bramah, né le 13 avril 1748 à Stainborough dans le Yorkshire, s'est rapidement révélé un inventeur prolifique dans des appl […] Lire la suite

BREVET DU PREMIER ROBOT INDUSTRIEL

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 288 mots

Un inventeur indépendant, George C. De Vol, développe et brevette aux États-Unis, en 1954, un système d'enregistrement magnétique capable de commander les opérations d'une machine. Pour le vendre, il crée, avec l'ingénieur Joseph F. Engelberger, la première entreprise de robotique, Unimation Inc. Le premier « Unimate » est vendu en 1961 à General Motors. Puis, d'autres techniciens perfectionnent l […] Lire la suite

MACHINISME

  • Écrit par 
  • Bertrand GILLE, 
  • Pierre NAVILLE
  •  • 6 785 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le machinisme au xxe siècle »  : […] Tout autre est la situation au cours du siècle suivant. Le machinisme a littéralement envahi la production industrielle, voire la vie quotidienne et individuelle. Des machines-transfert et auto-adaptatives aux machines à laver le linge ou la vaisselle, des laminoirs continus à l'ouvre-boîte, tout semble tendre à une mécanisation universelle. Le domaine de l'énergie demeure au centre des préoccupat […] Lire la suite

MUSÉE DES ARTS ET MÉTIERS, Paris

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 1 548 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du conservatoire au musée »  : […] L’histoire du musée des Arts et Métiers se confond avec l’institution dont il est partie prenante, le CNAM, établissement public national à caractère scientifique, culturel et professionnel assurant essentiellement des missions de formation supérieure continue, de recherche et de diffusion de l’information et de la culture scientifique et technique. Le CNAM a été créé par un décret du 10 octobre […] Lire la suite

ROBOTIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 709 mots

ii e  siècle avant J.-C. Héron d'Alexandrie, dans son traité sur les Automates , décrit de nombreux appareils utilisant cames, leviers et contrepoids, qui constituent à la fois des divertissements et des exploits mécaniques pour les techniciens de l'Antiquité hellénistique. 1725-1734 Basile Bouchon et Jean-Baptiste Falcon mettent au point, pour les machines textiles, un système de commande mécan […] Lire la suite

TOUR PARALLÈLE DE MAUDSLAY

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 193 mots

Le propre de la machine-outil est d'associer directement un outil (exemple : le rabot) au mécanisme qui entraîne son mouvement. L'Anglais Henry Maudslay (1771-1831) occupe une place centrale dans l'histoire de ces machines qui débute au milieu du xviii e  siècle. Invention majeure en 1797, son tour parallèle pour usiner le métal permet de façonner des pièces en faisant tourner le matériau brut auq […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

4-13 août 1991 France. Reprise de Sud-Marine par le groupe Brisard

machines-outils et de mécanique René Brisard se déclare candidat à la reprise de Sud-Marine, entreprise de réparation navale et d'activités off-shore installée à Marseille. Sa mise en liquidation judiciaire, prononcée le 29 juillet, remettait en cause, en englobant les sous-traitants, près de trois mille emplois et compromettait l'avenir de la réparation […] Lire la suite

1er juillet 1987 États-Unis – Japon. Démission de la direction de Toshiba, après des menaces de sanctions américaines

machines-outils très perfectionnées qui lui ont permis de fabriquer des hélices particulièrement silencieuses rendant ses sous-marins plus difficiles à détecter. Ces ventes s'étaient faites en violation des règles d'exportation vers les pays communistes, édictées par le Cocom, un organisme de coordination créé en 1949 qui regroupe les pays de l'O.T.A.N […] Lire la suite

Pour citer l’article

René LE BRUSQUE, Jean-Paul MATHIEU, « MACHINES-OUTILS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/machines-outils/