BRAMAH JOSEPH (1748-1814)

Joseph Bramah est l'un des mécaniciens anglais les plus remarquables du tournant du xixe siècle, tant pour ses propres inventions que pour celles des ingénieurs qui, passés par son atelier, ont bâti l'industrie de la machine-outil britannique.

Ébéniste de formation, Joseph Bramah, né le 13 avril 1748 à Stainborough dans le Yorkshire, s'est rapidement révélé un inventeur prolifique dans des applications pratiques puis industrielles. Son système de chasse d'eau, breveté en 1778, a connu un certain succès, mais ce sont surtout deux innovations majeures qui l'ont rendu célèbre : la serrure de sûreté et la presse hydraulique.

C'est en 1784 que Bramah fait breveter la première serrure à barillet, qu'il produit en série dans la Bramah Locks Company, entreprise qu'il crée à son domicile londonien (124, Picadilly). Sûr de l'inviolabilité de son dispositif, il offre 200 guinées à celui qui parviendra à la crocheter, ce qui ne sera fait que soixante-sept ans plus tard. Afin de mécaniser la fabrication de ses serrures, il embauche un jeune forgeron de dix-neuf ans, Henry Maudslay, qui parviendra à concevoir des machines-outils de précision permettant une véritable production industrielle. Après huit années passées chez Bramah, Maudslay créera sa propre entreprise et deviendra l'un des pères de la machine-outil.

Joseph Bramah passera surtout à la postérité pour la mise au point de la presse hydraulique, fondée sur le principe démontré par Blaise Pascal plus d'un siècle plus tôt. Il prend un brevet à Londres en 1795 pour cette machine qu'il destine à la fabrication de tuyaux de plomb, au pressage du coton et du papier, etc. Il doit notamment la réussite de son invention à la résolution de l'épineux problème de l'étanchéité de ce type de machines. Pour cela, il utilise des garnitures en cuir bouilli montées sur des bagues métalliques. Ces joints seront utilisés pendant plus d'un siècle. Avec la presse de Bramah, l'accumulateur hydraulique d'Armstrong et les nouvelles machines-outils des Bentham, Maudslay, Roberts..., les ingénieurs britanniques en mécanique puis en génie hydraulique domineront longtemps l'industrie européenne.

Presse hydraulique de Bramah

Presse hydraulique de Bramah

photographie

Sur le dessin de gauche, la vue en coupe de la presse hydraulique de Bramah, on peut distinguer deux parties. À gauche, la presse elle-même, dont le piston pp peut s'élever sous l'action du liquide introduit dans le cylindre cc via le tuyau tt. À l'autre extrémité de... 

Crédits : Bibliothek allgemeinen und praktischen Wissens für Militäranwärter Band III, 1905/ Deutsches Verlaghaus Bong & Co Berlin

Afficher

Inventeur prolixe, Bramah déposera dix-huit brevets, dont une machine à raboter le bois, une pompe à incendie (dont un exemplaire subsiste aujourd'hui au musée des Arts et Métiers), une pompe à bière, une machine pour imprimer et numéroter les billets de banque, ou encore un stylo plume à réservoir.

Joseph Bramah est mort le 9 décembre 1814 à Londres.

—  Bruno JACOMY

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : conservateur en chef, directeur scientifique du musée des Confluences, Lyon

Classification

Pour citer l’article

Bruno JACOMY, « BRAMAH JOSEPH - (1748-1814) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-bramah/