LIVRE TOURNOIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La livre tournois, qui apparaît en France au xiiie siècle, est l'unité de compte qui prévaut tout au long du Moyen Âge et sous l'Ancien Régime, avant que le franc ne devienne, en 1795, l'unité monétaire française. Jusqu'à la fin du xviiie siècle, les transactions qui donnent lieu à des paiements se règlent en monnaie métallique, par remise de pièces de monnaie de la main à la main. Le régime monétaire fixé par le pouvoir royal, qui règle la définition de la monnaie, la fabrication, l'émission et la circulation des pièces, repose sur une distinction entre trois concepts : l'unité monétaire, l'unité étalon et l'unité de compte.

L'unité monétaire (gros, agnel, teston, pistole, écu, louis, etc.) est représentée par des pièces de monnaie frappées, qui circulent sans mention matérialisée de leur valeur. L'unité étalon est double : l'argent et l'or sont en effet les métaux avec lesquels sont réalisées les espèces. Enfin, l'unité de compte, la livre tournois et ses divisions, le sol (ou sou) et le denier, est un système de nombres qui exprime les valeurs et les prix des marchandises.

On appelle dualisme la dissociation entre unité monétaire et unité de compte, le rapport entre les deux définissant le cours légal des pièces de monnaie, la valeur pour laquelle chaque espèce doit être reçue dans les paiements. Le bimétallisme désigne la relation entre le rapport d'échange légal entre les étalons monétaires (par exemple, 15 parties d'argent pour une partie d'or) et leur rapport d'échange commercial (14, 15 1/2 ou 16...).

Le dualisme et le bimétallisme autorisent certaines manipulations, appelées mutations, de la valeur des monnaies. Fort impopulaires, ces manipulations laissent l'impression que le régime monétaire de l'Ancien Régime est par nature injuste et instable. En réalité, ce système autorise l'adaptation à la pénurie quasi permanente d'espèces pour financer des échanges de plus en plus nombreux, et permet de pallier les fréquentes disettes d'or ou d'argent. Le régime mo [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : professeur de sciences économiques à l'université de Bordeaux-IV-Montesquieu, directeur du Groupe de recherche en analyse et politique économiques, unité mixte du C.N.R.S. 5113

Classification


Autres références

«  LIVRE TOURNOIS  » est également traité dans :

CHARLES V LE SAGE (1337-1380) roi de France (1364-1380)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 1 593 mots
  •  • 1 média

La situation financière fut assainie par la création du franc (27 juill. 1364), pièce d'or pur valant une livre tournois, ce qui faisait coïncider, comme au temps de Saint Louis, la monnaie réelle et la monnaie de compte. Après un ajustement en 1365, la monnaie demeura inchangée jusqu'en 1385. La fin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-v-le-sage/#i_28081

COMPTE MONNAIE DE

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 1 082 mots

de moins en moins de métal précieux, ou, si la quantité est constante, la valeur d'estimation ne cesse d'augmenter. La livre tournois, sous Louis XVI, représentait en or environ 3,4 p. 100 du poids de métal qui, sous Saint Louis, avait correspondu à la même valeur monétaire. En argent, le même rapport s'établissait à 5,5 p. 100 environ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-de-compte/#i_28081

FLEURY ANDRÉ HERCULE DE (1653-1743) cardinal français

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 935 mots

Le premier acte du gouvernement est de fixer la valeur de la livre tournois, valeur qui, contrairement aux usages précédents, ne changera plus jusqu'à la Révolution. Cette stabilisation de la monnaie redonne confiance au grand commerce que favorise également l'action du Bureau et du Conseil du commerce ; les progrès eussent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-hercule-de-fleury/#i_28081

FRANC FRANÇAIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 9 670 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le régime d'émission »  : […] On n'en est pas à la première tentative pour faire coïncider l'unité monétaire et l'unité de compte. En 1360, Jean le Bon fait frapper une pièce d'or dite rex francorum ou « franc », au cours d'une livre tournois. Il n'en subsiste que l'équivalence des dénominations dans la mémoire collective (franc et livre deviennent synonymes). Plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franc-francais/#i_28081

LIVRE, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 350 mots

En 1667, la livre parisis disparut et seule demeura la livre tournois qui valait 0,987 franc. L'adoption du système métrique eut pour conséquence que le franc remplaça la livre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-monnaie/#i_28081

MONNAIE - Théorie économique de la monnaie

  • Écrit par 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 7 465 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Nature et fonctions de la monnaie »  : […] d'argent contre 15 grammes, ou contre leur équivalent en biens et services. Ainsi, à l'époque de Charles IX, la livre tournois (dont la parité à l'argent était d'environ 15 grammes) pouvait contenir moins d'argent que ce contre quoi elle s'échangeait, parce qu'elle bénéficiait de la frappe, garantie portée par le sceau de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-theorie-economique-de-la-monnaie/#i_28081

MONNAIE MÉTALLIQUE EN FRANCE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 397 mots

5 décembre 1360 Le « franc à cheval », dont la face représente Jean II le Bon, est créé après la libération du roi par les Anglais qui l'avaient fait prisonnier : premier franc français, il est en or et vaut une livre tournois, la monnaie de compte en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-metallique-en-france-reperes-chronologiques/#i_28081

Voir aussi

Pour citer l’article

Dominique LACOUE-LABARTHE, « LIVRE TOURNOIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-tournois/