Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LITTORAL MARITIME

En écologie marine, on appelle littoral, ou encore système littoral, l'ensemble des fonds marins (domaine benthique) du plateau continental, depuis les niveaux les plus élevés, où peuvent vivre les espèces marines qui se contentent d'une humectation par les embruns ou d'immersions exceptionnelles, jusqu'à la profondeur limite correspondant aux possibilités de vie des algues multicellulaires les plus tolérantes en ce qui concerne l'affaiblissement de l'éclairement. Le qualificatif de « phytal » encore donné à cet ensemble souligne que sa définition est fondée sur la présence de cette végétation autotrophe. Il semble qu'il puisse exister des algues unicellulaires (Diatomées) encore photoautotrophes à des profondeurs un peu supérieures à celles où, dans une région donnée, s'arrêtent les algues multicellulaires ; leur physiologie ne sera pas abordée ici. Aussi peut-on opposer à la notion de système littoral, ou phytal, celle de système profond, encore appelé aphytal, parce qu'il est dépourvu de végétaux photoautotrophes.

Puisque c'est l'éclairement, nécessaire à l'exercice de la photosynthèse par les algues, qui commande la limite inférieure du système phytal, on ne peut en donner un chiffre de profondeur maximale valable pour l'ensemble des mers du monde : dans les eaux les plus transparentes, comme celles de la partie centrale du bassin oriental de la Méditerranée, elle est voisine de 150 m, alors que, dans des eaux riches en matières en suspension, surtout lorsque la nébulosité moyenne est forte, elle peut n'être que de 30 ou 40 m et parfois moins. Il ne faut pas croire pour autant qu'une végétation autotrophe formée d'espèces multicellulaires soit présente sur tous les fonds du système phytal : par exemple, certains sables relativement mobiles ou les vases fines peuvent avoir un peuplement exclusivement animal, alors que des substrats plus ou moins voisins, à la même profondeur, donc dans des conditions d'éclairement comparables, supportent une importante végétation d'algues. Il faut, en somme, pour déterminer exactement tant la limite inférieure du système phytal que la place qu'occupe, dans l'étagement vertical de l'ensemble du système, un peuplement déterminé, étudier toujours les termes de passages vers d'autres peuplements situés à la même profondeur. Dans la délimitation du système phytal, la présence des algues multicellulaires a la signification d'un niveau de référence ; on verra plus loin d'autres exemples de ces niveaux de référence à propos des étages qui constituent ce système. Du côté des terres émergées, le système phytal est bordé par une zone dite adlittorale, où les espèces marines ne pénètrent pas.

Peuplements d'une côte rocheuse en Manche - crédits : Encyclopædia Universalis France

Peuplements d'une côte rocheuse en Manche

Succession des peuplements d'une plage - crédits : Encyclopædia Universalis France

Succession des peuplements d'une plage

Subdivision du système phytal

L'action plus ou moins intense de l'éclairement d'origine solaire, d'une part, et de l'humectation, d'autre part, permet, par l'influence que ces deux facteurs ambiants exercent sur la distribution d'un certain nombre d'espèces, d'établir au sein du système phytal une subdivision verticale en étages. L'atténuation graduelle de l'éclairement quand la profondeur croît tend à localiser dans des horizons relativement superficiels les espèces qui exigent, ou tolèrent, un éclairement vif (photophiles), et dans des profondeurs plus grandes les espèces « amies de l'ombre » (sciaphiles). Quant au terme d'humectation, il doit être entendu dans son sens le plus large, c'est-à-dire que l'humectation peut aller du maximum qu'est l'immersion permanente à un minimum qui correspond, sur les côtes rocheuses, à une aspersion épisodique par les vagues ou les embruns ou à une immersion de courte durée par les pleines mers d'équinoxe ; bien entendu, sur les côtes occupées par des [...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : membre de l'Institut de France, commandeur de la Légion d'honneur, professeur émérite de l'université de la méditerranée Aix-Marseille-II

Classification

Pour citer cet article

Jean-Marie PÉRÈS. LITTORAL MARITIME [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Médias

Peuplements d'une côte rocheuse en Manche - crédits : Encyclopædia Universalis France

Peuplements d'une côte rocheuse en Manche

Succession des peuplements d'une plage - crédits : Encyclopædia Universalis France

Succession des peuplements d'une plage

Autres références

  • CONSERVATOIRE DU LITTORAL

    • Écrit par
    • 2 239 mots
    • 3 médias

    Le Conservatoire du littoral, de son nom complet Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacustres (CELRL), est un établissement public français créé par la loi du 10 juillet 1975, à l’initiative de la Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale (DATAR). Sa mission...

  • ÉROSION DU LITTORAL

    • Écrit par et
    • 3 916 mots
    • 6 médias

    L’érosion du littoral est un phénomène qui suscite à la fois la crainte et le défi chez les populations qui y sont exposées. Crainte, car elle représente une menace importante pour les personnes et les enjeux économiques de la frange côtière. Défi, tant les sociétés côtières sont attachées à leur cadre...

  • ACCUMULATIONS (géologie) - Accumulations marines

    • Écrit par
    • 7 916 mots
    • 26 médias
    Pour l'essentiel, lesmouvements des sédiments littoraux sont réglés par le rapport qui existe, du point de vue de la compétence et de celui de la direction, entre le jet de rive, ou translation de l'eau vers le haut de la plage au moment de l'arrivée de la vague, et le retrait...
  • ALLEMAGNE (Géographie) - Géographie économique et régionale

    • Écrit par
    • 12 044 mots
    • 9 médias
    Bien que baignés par des mers fraîches, les littoraux maritimes et insulaires offrent d’importantes capacités d’accueil (en particulier sur l’île de Rügen). Les îles Frisonnes font partie des plus anciens lieux de villégiature et de cure de la bourgeoisie et de l'aristocratie (station de...
  • AMOCO CADIZ MARÉE NOIRE DE L' (16 mars 1978)

    • Écrit par
    • 469 mots

    Le soir du 16 mars 1978, le supertanker Amoco Cadiz s'échoue face au petit port breton de Portsall (Finistère-Nord), libérant, en quinze jours, 223 000 tonnes de pétrole léger et 4 000 tonnes de fioul lourd. Les conséquences en sont lourdes : 300 kilomètres de côtes polluées, entre 19 000...

  • AQUACULTURE

    • Écrit par
    • 11 440 mots
    • 8 médias
    Bienentendu, nombreuses sont les techniques qui utilisent des bassins à terre, des lagunes confinées ou les baies protégées de la zone côtière. Se posent alors les inévitables conflits d'usage, d'autant plus violents que l'occupation humaine du littoral considéré est importante et les enjeux économiques...
  • Afficher les 56 références