ÉROSION DU LITTORAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Courants de houle

Courants de houle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Falaise d’érosion dunaire

Falaise d’érosion dunaire
Crédits : Éric palvadeau

photographie

Falaise littorale d’érosion

Falaise littorale d’érosion
Crédits : Éric Palvadeau

photographie

Exposition à l’érosion côtière en Europe

Exposition à l’érosion côtière en Europe
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tous les médias


L’érosion du littoral est un phénomène qui suscite à la fois la crainte et le défi chez les populations qui y sont exposées. Crainte, car elle représente une menace importante pour les personnes et les enjeux économiques de la frange côtière. Défi, tant les sociétés côtières sont attachées à leur cadre de vie, soit parce qu’il leur est essentiel pour subvenir à leurs besoins, soit du fait de l’agrément qu’il leur procure, et acceptent mal qu’il ne puisse pas à tout prix être préservé. Ainsi, il est encore souvent préféré de protéger les côtes au prix de coûteux ouvrages de défense qui souvent ont des effets collatéraux, voire sont accélérateurs du phénomène érosif.

Les mécanismes de l’érosion du littoral

Les facteurs naturels

Les côtes basses sableuses

Dans la zone littorale, la houle, par les courants qu’elle génère, est le principal agent responsable des mouvements ou transports de sédiments. Son déferlement à la côte induit : des courants du large vers la côte ou courants d’entraînement ; des courants de la côte vers le large, ou courants de retour et courants sagittaux ; un courant parallèle à la côte, ou dérive littorale. Ces courants entraînent avec eux les sédiments (transport ou transit sédimentaire), de manière plus ou moins importante suivant leur vitesse et l’étendue de leur action. La dérive littorale est un mode de transport prédominant sur les plages. Elle contrôle leur morphologie et détermine en grande partie l’érosion, l’accrétion ou la stabilité de la côte.

Courants de houle

Courants de houle

Dessin

Schématisation des courants moyens générés par la houle au-dessus d’une plage à barre, en présence d’une houle d’incidence faiblement oblique. Le déferlement induit des courants du large vers la côte et de la côte vers le large. Le courant de dérive est parallèle à la côte. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les courants liés à la marée contribuent au transport sédimentaire, mais le plus souvent dans une mesure moindre comparativement aux autres courants. Leur influence est en revanche importante dans les estuaires, dans les lagunes en communication avec la mer et dans les passages étroits.

Le vent, outre le fait qu’il génère les houles (par son action au large), les vagues et le clapot (par son action plus locale), est également un agent du transport des sédiments. Il est le facteur des échanges aériens de sédiments entre la plage et la dune, essentiels pour le ma [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : directeur régional du Bureau de recherches géologiques et minières, (B.R.G.M.) Rennes, responsable littoral régional
  • : directeur du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) de Guadeloupe

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Éric PALVADEAU, Ywenn DE LA TORRE, « ÉROSION DU LITTORAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/erosion-du-littoral/