ACCUMULATIONS (géologie)Accumulations marines

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Vallum morainique et sandur

Vallum morainique et sandur
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Vagues

Vagues
Crédits : Martin Barraud/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Houles courtes

Houles courtes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Houles longues

Houles longues
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Les accumulations marines résultent soit de la sédimentation, soit de la construction biologique (cf. récifs).

La sédimentation est l'abandon de matériaux meubles en cours de transport. L'agent de transport, s'il s’exerce de manière temporaire, donne lieu à des accumulations instables, qui ne sont qu'une étape dans un déplacement appelé à reprendre des accumulations stables, dont normalement les éléments ne devraient plus être remis en mouvement, sinon à la suite d'une modification du milieu.

La construction biologique est le fait de plantes ou d'animaux qui extraient de l'eau de mer les minéraux nécessaires à leur croissance, les faisant ainsi passer de l'état dissous à l'état solide. Il existe aussi des phénomènes d'accélération biologique de la sédimentation, et de stabilisation biologique d'accumulations qui seraient restées instables si les fluctuations de la compétence de l'agent de transport avaient été seules en cause. Que les organismes vivants agissent comme fixateurs de minéraux dissous ou comme fixateurs de sédiments en transit, les constructions qui résultent de leur action sont de deux types : d'une part des constructions biologiques cohérentes, qui ne peuvent être remaniées qu'à la suite d'une érosion, et d'autre part des éléments meubles, qui peuvent être mis en mouvement au même titre que les matériaux détritiques, et s'associent avec eux dans les accumulations.

Réservant l'étude des constructions biologiques cohérentes pour l'article récifs, on ne traitera ici que des accumulations nées de la sédimentation, que celle-ci ait été ou non accélérée ou stabilisée par l'intervention des êtres vivants.

Après avoir exposé comment les agents de transport façonnent les accumulations, on montrera quels sont les principaux types d'accumulations marines : accumulations littorales de sables et de galets, accumulations vaseuses littorales, accumulations sablo-vaseuses du bas de l'estran, accumulations sous-marines.

Les agents de transport

La sédimentation étant le résultat d'un arrêt dans le transport, son mécanisme est étroitement lié à celui du transport.

Contraire [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ACCUMULATIONS, géologie  » est également traité dans :

ACCUMULATIONS (géologie) - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 221 mots

L'accumulation est une activité morphogénique qui consiste dans le dépôt définitif de matériaux par un agent de transport. À l'exception des cônes et des talus d'éboulis, dus à l'action directe de la gravité, elle résulte essentiellement de l'intervention de l'eau et de l'air. Le vent et l'eau continentale, qui intervient à l'état liquide sous la forme de ruissellements et d'éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accumulations-geologie-vue-d-ensemble/

ACCUMULATIONS (géologie) - Accumulations continentales

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 5 054 mots
  •  • 11 médias

Le vent et les eaux de ruissellements ou d'écoulements divers, y compris solides (glaces), sont susceptibles de développer des actions d'ablation, de transport et de dépôt, en chaque point de leurs trajectoires, selon le bilan qui s'établit entre l'énergie dont ils disposent et leur charge. Ce type d'accumulation relève naturellement des activités fluviatiles, glaciaires ou éoliennes.Accumulation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accumulations-geologie-accumulations-continentales/

BASSIN SÉDIMENTAIRE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 4 690 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les bassins des socles hercyniens »  : […] Les combinaisons de formes de relief les plus riches et les plus complexes semblent caractériser les bassins sédimentaires des socles hercyniens. Ces traits se manifestent d'abord dans la gamme des formes structurales . Leur importance résulte des conditions favorables offertes à l' érosion différentielle, tant par le matériel rocheux que par la diversification de détail de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bassin-sedimentaire/#i_28576

DELTAS

  • Écrit par 
  • Gilbert BELLAICHE
  •  • 3 784 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les deltas continentaux »  : […] Les deltas continentaux peuvent être définis d'une manière très générale comme des constructions sédimentaires élaborées au débouché des cours d'eau dans des étendues d'eau permanentes. L'origine du mot delta remonte au v e  siècle avant J.-C. : il a été utilisé pour la première fois par Hérodote pour désigner la plaine alluviale du Nil, dont la f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deltas/#i_28576

DÉSERTS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Huguette GENEST, 
  • Francis PETTER
  •  • 20 848 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Dépressions fermées »  : […] Les plaines et piémonts désertiques d'ablation ou d' accumulation convergent en général vers des dépressions fermées, ou vers des oueds collecteurs qui y conduisent. Leur fréquence concrétise l'énorme prépondérance de l' endoréisme sur l'exoréisme, conséquence logique du déficit en eau des régions arides. Les dépressions fermées, exception faite des cuvettes karstiques du type doline, telles les d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deserts/#i_28576

EMBOUCHURES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 3 324 mots

Dans le chapitre « Caractères communs »  : […] L'origine des accumulations deltaïques réside dans le dépôt des particules grossières transportées par saltation ou par roulage, lorsque la pente (et donc la compétence) diminue à l'approche de la mer. Dans la partie interne du delta, le fait que la diminution de la compétence soit due à la mer n'a pas d'influence spécifique, et le fleuve ne se comporte pas autrement que n'importe quelle rivière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embouchures/#i_28576

GLACIERS

  • Écrit par 
  • François ARBEY, 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 12 998 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Bilans de masse et d'énergie des glaciers »  : […] La glacier en tant que stock d'eau solide subsistant l'été est un phénomène important dans les régions à pluviosité moyenne ou faible, car les glaciers fournissent de l'eau en période de sécheresse. Mais tous ces glaciers économiquement utiles ne représentent, au plus, que 3 p. 1 000 de toute la glace présente sur le globe. Le paramètre le plus important concernant ce stock est le bilan (sous-ent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glaciers/#i_28576

PÉRIGLACIAIRE DOMAINE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 5 781 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Modelés et formes fluviatiles »  : […] Les modelés et les formes fluviatiles se différencient en fonction de l'importance des organismes d'écoulement. Au creux des vallons en berceau, les petites rivières locales se perdent dans la masse des débris amenés des versants, qu'elles sont impuissantes à évacuer. Mieux alimentés par des reliefs importants, les écoulements de piémont déposent, sur le sol encore gelé, des pellicules de matéri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domaine-periglaciaire/#i_28576

POLAIRES MILIEUX

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yvon LE MAHO
  •  • 8 299 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les modelés d'ablation et d'accumulation »  : […] Les modelés d'ablation dus aux inlandsis offrent une grande monotonie. Ils caractérisent les vastes boucliers de l'hémisphère Nord façonnés par les glaciations quaternaires. Le paysage s'y résume à une succession de collines basses à roches moutonnées, séparées par un dédale de dépressions, et localement tapissées par une moraine de fond peu épaisse. De multiples lacs, maréc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieux-polaires/#i_28576

ROCHES (Formation) - Érosion et sédimentation

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • André JAUZEIN
  •  • 7 038 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Dépôt »  : […] Les roches sédimentaires reflètent aussi les conditions du dépôt. Ces rapports se manifestent avec évidence dans le cas des roches détritiques de faciès continental. Ils concernent à la fois le calibre de leurs éléments constitutifs et leur disposition. La granulométrie de ces roches exprime ainsi les conditions dynamiques offertes par le processus de transport au moment du dépôt. Elle résulte, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-erosion-et-sedimentation/#i_28576

ROYAUME-UNI - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Frédéric RICHARD
  •  • 14 997 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Massifs anciens et bassins sédimentaires »  : […] Situées au nord-ouest de l'Europe, loin des grandes zones de plissements et de sédimentations secondaires et tertiaires, les îles Britanniques ne sont pas une région de relief majestueux ; le point le plus élevé, le Ben Nevis, se trouve en Écosse occidentale et n'atteint que 1 344 m d'altitude ; les sommets dépassent rarement 1 000 m et ils ont des formes lourdes, arrondies ou tabulaires, caracté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-geographie/#i_28576

STRATIGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Gilles Serge ODIN
  •  • 5 516 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Facteurs qualitatifs »  : […] La formation des terrains géologiques met en jeu un agent de production, un agent de transport et un milieu de dépôt. Chacun d'eux imprime son empreinte dans la roche qui se constitue. Les strates formées permettront au stratigraphe des reconstitutions environnementales fondées sur la reconnaissance de ces empreintes. Le milieu le plus répandu de mise en place des strates est le milieu océanique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stratigraphie/#i_28576

Voir aussi

MER D' AZOV    BÂCHE géomorphologie    BANC SABLEUX    COMPÉTENCE hydrologie    CORDON LITTORAL    COURANTS MARINS    DÉFERLEMENT    DELTAS SOUS-MARINS    DÉRIVE LITTORALE    ÉROSION & SÉDIMENTATION LITTORALES    ESTRAN    ÉTANG LITTORAL    FLÈCHE géomorphologie    FLYSCH    GALETS    GLACIS-PLAINE océanographie    GOIS    GRAU    HAFFEN    HOULE    LAGUNE    LIMAN    MARAIS MARITIMES    MUSOIR    PLATEAU CONTINENTAL    POULIER    QUEUE DE COMÈTE géomorphologie    RETRAIT océanographie    RIDES DE PLAGE    RIDINS ou DUNES HYDRAULIQUES    RIVAGE    JET DE RIVE    SABLE    SALTATION    TRANSPORT DES SÉDIMENTS    SLIKKE & SCHORRE    GÉOLOGIE SOUS-MARINE    TOMBOLO    TURBIDITES    VAGUES    VASE sédimentologie

Pour citer l’article

Jean-Pierre PINOT, « ACCUMULATIONS (géologie) - Accumulations marines », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/accumulations-geologie-accumulations-marines/