NÉERLANDAISE ET FLAMANDE LITTÉRATURES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Portrait d'Érasme

Portrait d'Érasme
Crédits : Photos.com/ Jupiterimages

photographie

Baruch Spinoza

Baruch Spinoza
Crédits : AKG

photographie

Harry Mulisch

Harry Mulisch
Crédits : D.R.

photographie

Hugo Claus

Hugo Claus
Crédits : U. Andersen/ Getty

photographie


Par un mécanisme universel bien connu, la littérature néerlandaise est progressivement née d'une tradition en premier lieu orale, suivie d'un certain nombre de documents manuscrits. Historiquement, il faut situer cette naissance entre 1100 et 1200 ; géographiquement, les Pays-Bas, le Limbourg, la Flandre et le nord de la France actuels constituent le lieu du berceau. De même que toute évolution de ce genre, celle-ci va de pair avec l'avènement d'une identité culturelle et linguistique. L'appellation « néerlandais » ne sera au demeurant employée qu'à partir du xvie siècle sous l'égide de la Hollande du Nord, mais le bas-allemand ou nederduyts (diets pour le Sud ou duuts pour le Nord) est déjà très tôt une langue à part entière.

À l'heure actuelle, on signale trois nuances qui distinguent le flamand du néerlandais dit « septentrional ». D'abord, le flamand reste – à son corps défendant – assez proche du français par l'emploi d'un certain nombre de gallicismes, voire de traductions littérales de locutions ou de mots français. Ensuite s'observe en Flandre une tendance à utiliser des archaïsmes sinon oubliés, du moins tombés en désuétude aux Pays-Bas. Enfin, le néerlandais est, d'un point de vue consonantique, plus dur, plus guttural que le flamand, celui-ci étant davantage « méridional » et chantant. Toutefois, il est indéniablement question d'une seule et maîtresse langue, bâtie sur une syntaxe et une orthographe invariables d'un pays à l'autre.

Sur le plan littéraire s'observent, en dépit d'un décalage structurel, les mêmes repères que dans les pays environnants. Tel est notamment le cas de ces zones transitoires, où le contact entre Flamands et Wallons, entre Néerlandais et Français, a toujours été remarquablement intense. Aussi est-ce initialement là que fleurit une vie culturelle d'expression « néerlandaise ». Cette floraison durera jusqu'à la chute d'Anvers en 1585. Puis il faudra attendre plus de deux siècles pour voir la littérature flamande re [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages


Écrit par :

  • : docteur ès lettres, écrivain, traducteur, professeur de littérature française

Classification


Autres références

«  NÉERLANDAISE ET FLAMANDE LITTÉRATURES  » est également traité dans :

BEATRIJS, œuvre anonyme

  • Écrit par 
  • Norbert DE PAEPE
  •  • 316 mots

Adaptation néerlandaise d'un conte de la Vierge, la légende fort répandue au Moyen Âge de la sacristine — ou selon d'autres de la tourière. Des multiples versions qui s'en inspirèrent — latine, française, germanique, nordique ou arabe —, celle qui provient du centre des Pays-Bas apparaît la plus esthétique ; on en possède un seul manuscrit (env. 1250), conservé à la Bibliothèque royale de La Haye. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beatrijs-oeuvre-anonyme/#i_11593

CLAUS HUGO (1929-2008)

  • Écrit par 
  • Paul GELLINGS
  •  • 1 623 mots
  •  • 1 média

Auteur prolifique et à multiples facettes, dont l'envergure internationale fut définitivement scellée par son opus magnum Het verdriet van België ( Le Chagrin des Belges , 1983), Hugo Claus appartient aux grandes figures de la littérature néerlandophone. Citée à plusieurs reprises pour le prix Nobel, son œuvre, placée sous le signe d'un vitalisme hors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugo-claus/#i_11593

CONSCIENCE HENRI (1812-1883)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 294 mots

Écrivain flamand. Épris de son pays, Conscience résolut d'écrire en une langue que la bourgeoisie francophone de l'époque considérait comme un patois destiné au vulgaire. Le romantisme nationaliste lui inspira Le Lion de Flandre ( De Leeuw van Vlaanderen , 1838), récit épique de la révolte des municipalités flamandes contre la France et de leur victoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-conscience/#i_11593

GEZELLE GUIDO (1830-1899)

  • Écrit par 
  • J.-P. COUTTENIR
  •  • 364 mots

Personnalité riche et complexe, Gezelle, écrivain belge d'expression néerlandaise, exerça une profonde influence sur l'évolution culturelle des Flandres. Originaire d'un milieu populaire brugeois, il s'orienta vers le sacerdoce, mais ne put devenir missionnaire comme il le souhaitait. Professeur à Roeselare, il eut plus de succès auprès de ses élèves que de ses supérieurs. C'est à cette époque qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guido-gezelle/#i_11593

HAASSE HELLA (1918-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 463 mots

Auteur de fictions historiques originales, la romancière néerlandaise Hella Haasse étudia à travers ses écrits la vie coloniale des Indes néerlandaises, où elle grandit. Fille d'un inspecteur des finances installé dans les colonies, Hella Haasse, de son vrai nom Hélène Serafia Van Lelyveld-Haasse, naît le 2 février 1918 à Batavia, dans les Indes néerlandaises (auj. Jakarta, en Indonésie). Envoyée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hella-haasse/#i_11593

HEINRICH VON VELDEKE (1140-1190)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 169 mots

Le principal ouvrage de Heinrich von Veldeke, originaire du Limbourg (sud des Pays-Bas et nord-est de la Belgique), est l' Énéide ( Eneit ) considéré par Wolfram d'Eschenbach et Gottfried de Strasbourg comme un modèle sur le plan formel (la rime s'y affirmait et remplaçait l'assonance utilisée jusqu'alors). Inspirée directement du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-von-veldeke/#i_11593

HEINSIUS DANIEL (1580-1655)

  • Écrit par 
  • Paul DIBON
  •  • 384 mots

Originaire d'une famille gantoise qui se réfugia en 1583 au nord de l'Escaut pour s'établir, après mainte vicissitude, en Hollande, Daniel Heinsius fait ses premières études à Flessingue, en Zélande, où ses parents avaient fini par s'établir. Le 26 juillet 1596, il est immatriculé comme étudiant en droit à Franeker, qu'il quitte au bout d'une année et demie pour Leyde. Son nom figure à deux repris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-heinsius/#i_11593

HUIZINGA JOHAN (1872-1945)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 1 116 mots

Le plus grand historien néerlandais du xx e siècle était le fils d'un célèbre professeur de physiologie à l'université de Groningue. Johan Huizinga naquit dans cette ville où il commença par étudier, de 1891 à 1895, les lettres néerlandaises et la civilisation orientale. Il se spécialise en linguistique à l'université de Leipzig (1895-1896) et, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johan-huizinga/#i_11593

MULISCH HARRY (1927-2010)

  • Écrit par 
  • Paul GELLINGS
  •  • 976 mots
  •  • 1 média

Porteuse dans ses moindres recoins de l'empreinte d'un incorrigible apprenti sorcier, l'œuvre de Harry Mulisch constitue à elle seule une littérature néerlandaise hermétique, inscrite davantage dans la lignée de Goethe, Kafka et Thomas Mann que dans le réalisme qui domine l'après-guerre. Romans, nouvelles, poèmes, essais, reportages, pièces de théâtre, livrets d'opéra, tout chez Mulisch est régi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harry-mulisch/#i_11593

MULTATULI (1820-1887)

  • Écrit par 
  • Marcel JANSSENS
  •  • 1 787 mots

Eduard Douwes Dekker, surtout connu sous le pseudonyme de Multatuli (en latin, « J'ai beaucoup supporté »), dut, en grande partie, son inspiration et sa gloire aux épreuves qui lui advinrent durant son séjour aux Indes néerlandaises. L'amertume de ses déboires, jointe à une vision assez réaliste de l'envers de l'entreprise hollandaise en Extrême-Orient, a fait de lui un précurseur de la littératur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/multatuli/#i_11593

NOOTEBOOM CEES (1933- )

  • Écrit par 
  • Aliette ARMEL
  •  • 1 051 mots

Né à La Haye en 1933, Cees Nooteboom – de son vrai nom Cornelis Johannes Jacobus Maria Nooteboom – a parcouru en auto-stop, à vingt ans, le midi de la France, la Scandinavie, écrit des poèmes et un roman, Philip et les autres (1955), dont les éléments essentiels sont tirés de son voyage. La critique le reconnaît aussitôt comme un écrivain prometteur. En 1956 paraît à Amsterd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cees-nooteboom/#i_11593

RAY JEAN RAYMOND MARIE DE KREMER dit JEAN (1887-1964)

  • Écrit par 
  • Evelyne DIEBOLT
  •  • 1 010 mots

Jean Raymond Marie de Kremer naît à Gand, le 9 juillet 1887. Sous le pseudonyme de Jean Ray, il fait paraître, en 1925, aux éditions de la Renaissance du livre, à Bruxelles, les Contes du whisky . Dans les tavernes des ports flamands, le whisky délie les langues ; au hasard des rencontres, l'auteur recueille des récits étranges de marins. Telle la brume venue de la mer envahi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ray-jean-raymond-marie-de-kremer-dit-jean/#i_11593

RUUSBROEC ou RUYSBROECK JAN VAN (1293-1381)

  • Écrit par 
  • Patrice SICARD
  •  • 1 430 mots

Maître spirituel dont les leçons inspireront la Devotio moderna , Ruusbroec a donné ses lettres de noblesse à la littérature néerlandaise, et, avec L'Ornement des noces spirituelles , un des chefs-d'œuvre de la littérature mystique chrétienne. Il prolongeait la mystique rhénane, tout en adoptant, avec le vocabulaire essentialiste, un mode d'approche plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruusbroec-ruysbroeck/#i_11593

STREUVELS FRANK LATEUR dit STIJN (1871-1969)

  • Écrit par 
  • Marcel JANSSENS
  •  • 372 mots

Pseudonyme de Franciscus Lateur, l'un des prosateurs les plus marquants des lettres belges d'expression néerlandaise. Comme pour son parent, le poète Guido Gezelle, la Flandre orientale est sa terre d'origine et d'élection. Vers 1890, ses lectures et quelques essais d'écriture mettent Stijn Streuvels en rapport avec le milieu artistique qui évolue autour de la revue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/streuvels-frank-lateur-dit-stijn/#i_11593

VAN DANTZIG RUDI (1933-2012)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 532 mots

Danseur et chorégraphe néerlandais, Rudi Van Dantzig créa plus de cinquante ballets, principalement pour le Ballet national néerlandais (Het Nationale Ballet), dont il fut le directeur artistique pendant plus de vingt ans. Ses œuvres abordaient souvent des thèmes provocateurs, présentant un contenu psychologique sombre sur une chorégraphie moderne et expressionniste. Son chef-d'œuvre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudi-van-dantzig/#i_11593

VESTDIJK SIMON (1898-1971)

  • Écrit par 
  • Paul HADERMANN
  •  • 2 315 mots

Rien de très révolutionnaire dans les romans nombreux et volumineux de Vestdijk, peu d'expériences ou de recherches formelles, et moins encore dans ses poèmes qu'ailleurs ; aucune tendance non plus en faveur d'une quelconque forme d'engagement social. Le style est froid, le ton réservé, l'analyse minutieuse, la progression du récit ou de l'essai laborieuse. Spécifiquement hollandais par le réalism […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simon-vestdijk/#i_11593

VONDEL JOOST VAN DEN (1587-1679)

  • Écrit par 
  • Paul HADERMANN
  •  • 1 264 mots

L'œuvre dramatique et poétique de Vondel représente, avec la peinture de Rembrandt, le moment baroque de l'« âge d'or » néerlandais, de ce xvii e  siècle qui, grâce à l'indépendance politique et religieuse récemment conquise et aux richesses d'outre-mer déversées sur les quais d'Amsterdam par une flotte marchande particulièrement entreprenante, co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joost-van-den-vondel/#i_11593

Voir aussi

Pour citer l’article

Paul GELLINGS, « NÉERLANDAISE ET FLAMANDE LITTÉRATURES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-neerlandaise-et-flamande/