LICORNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La licorne est un animal légendaire — une sorte de gazelle à corne frontale unique —, porteur de symbolismes et de fantasmes divers, qui a hanté l'imagination d'écrivains et de peintres depuis l'Antiquité tardive jusqu'à la Renaissance et même au-delà. En fait, ce sont les artistes qui ont assuré son succès. Il existe des unicornes réels ou imaginaires dans d'autres cultures — indienne, chinoise, arabe, africaine —, mais la licorne occidentale donne lieu à un corpus iconographique et littéraire cohérent qui doit peu à peu à des emprunts extérieurs. La forme la plus classique de la légende la montre inséparable d'une jeune fille ; son histoire est donc celle d'un couple, et l'aspect érotique peut être tenu pour central même là où le symbolisme religieux prédomine en apparence. Aussi est-il absurde de voir dans la licorne un symbole de pureté : elle en est l'emblème, en raison de son lien ambigu avec une jeune vierge.

Mis à part quelques antécédents chez des géographes naturalistes grecs et la traduction approximative d'un mot de la Bible hébraïque, notre licorne apparaît avec son histoire définitive et son application christologique dans un bestiaire alexandrin du ive siècle ; un texte hermétique antérieur permet de penser que la légende préexistait au symbolisme. La licorne est décrite comme un animal sauvage et très robuste, ressemblant à une chèvre, que seule peut capturer une vierge pure : il saute dans son sein, elle lui donne à téter et l'on s'en empare. C'est une figure du Sauveur, est-il ajouté, qui a établi sa demeure dans le sein de la Vierge. Un second passage établit la vertu protectrice de la corne à l'égard des poisons, thème qui cheminera parallèlement au premier et donnera lieu à un commerce lorsqu'on connaîtra l'incisive du narval.

En général, les Pères de l'Église évoquent volontiers la licorne mais non le couple, et l'animal est représenté seul dans l'art chrétien ancien. Mais le Physiologus et un texte d'Isidore de Séville qui le cite seront diffusés partout au Moyen Âge. À partir du ixe siècle, des œuvres pl [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : docteur en théologie, dominicain, directeur du centre de formation théologique du Saulchoir, directeur de la revue La Vie spirituelle

Classification

Autres références

«  LICORNE  » est également traité dans :

IVOIRE

  • Écrit par 
  • Eugen von PHILIPPOVICH
  •  • 3 099 mots
  •  • 10 médias

Les termes qui désignent l'ivoire dans diverses langues européennes se regroupent en deux familles principales. La première dérive du latin ebur , qui a donné ivoire en français, avorio en italien, ivory en anglais et ivoor en néerlandais. Le mot allemand Elfenbein se rattache au grec elephantos (latin : elephantus ) ; il en va de même du danois et du suédois elfenben . Le terme norvégien fiilsbe […] Lire la suite

NARVAL

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HARTENBERGER
  •  • 1 711 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une entrée tardive dans notre bestiaire »  : […] Le mot narval trouve son origine dans la langue scandinave médiévale : nár signifie « cadavre humain » et fait référence à la pâleur du corps de l’animal ; hval signifie « baleine ». Orthographié ainsi, le terme narval entre tardivement dans le dictionnaire (1762) ; auparavant on écrivait narhual, narhval ou narwal. L’une des premières représentations de cet animal dans un ouvrage en français, s […] Lire la suite

Les derniers événements

France – Côte d'Ivoire. Procès du bombardement de la base militaire de Bouaké. 15 avril 2021

La cour d’assises de Paris spécialisée dans les affaires militaires condamne à la prison à vie, pour assassinat, les trois auteurs du bombardement, en novembre 2004, de la base militaire ivoirienne de Bouaké, occupée par les soldats français de l’opération de maintien de la paix Licorne. Celui […] Lire la suite

Côte d'Ivoire. Acquittement de Laurent Gbagbo par la CPI. 15 janvier - 1er février 2019

de la crise qui avait suivi la réélection contestée de Laurent Gbagbo en novembre 2010. Ce dernier avait été arrêté en avril 2011 par les troupes de son rival Alassane Ouattara, appuyées par les forces de l’ONU dans le pays et les soldats français de l’opération Licorne. La CPI reconnaît l’absence […] Lire la suite

France – Côte d'Ivoire. Procès de l'affaire Firmin Mahé. 7 décembre 2012

La cour d'assises de Paris rend son jugement dans le procès des quatre militaires de la force Licorne en Côte d'Ivoire, jugés pour le meurtre, en mai 2005, d'un criminel présumé, Firmin Mahé, blessé puis tué par les soldats qui le recherchaient. Ceux-ci affirment avoir reçu l'ordre implicite […] Lire la suite

Côte d'Ivoire. Chute de Laurent Gbagbo. 1er-14 avril 2011

(O.N.U.C.I.) et la force française Licorne, qui en est l'unité de réaction rapide, mènent, à la demande expresse du secrétaire général de l'O.N.U. Ban Ki-moon et en application de la résolution 1975 du Conseil de sécurité, des opérations visant à neutraliser les armes lourdes utilisées par les partisans […] Lire la suite

Côte d'Ivoire. Signature d'un accord de paix. 4-26 mars 2007

en deux depuis septembre 2002. La zone-tampon, dite « zone de confiance », que surveillent les casques bleus de l'O.N.U. et les soldats français de l'opération Licorne doit disparaître progressivement; les rebelles doivent être incorporés dans les forces régulières qui seront placées sous le commandement […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Pierre JOSSUA, « LICORNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/licorne/