ARIOSTE L' (1474-1533)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le « Roland furieux »

Un poème irrégulier

Le Roland furieux peut passer pour le chef-d'œuvre littéraire du discontinu. La liberté d'invention de l'Arioste refuse les préceptes ou les axiomes des « arts poétiques » ; les critiques aristotéliciens de la seconde moitié du xvie siècle s'irriteront de son succès, de la faveur d'un poème dont l'irrégularité est à leurs yeux plus qu'un défaut ; ils le jugent comme un pernicieux exemple et le sentent comme une provocation. Le poète ne s'est pas laissé lier les mains ni par le Roland amoureux de Boiardo, dont il ne reprend que ce qui lui convient, laissant en suspens bien des narrations amorcées, ni par l'usage de conduire toute aventure jusqu'à un dénouement, tout personnage jusqu'à l'accomplissement d'une destinée. Mais si la contingence est l'âme du Roland furieux, elle n'y exerce pas l'empire d'un système ; l'Arioste n'est l'ancêtre ni du « nouveau roman » ni de l'« œuvre ouverte ». Des histoires comme celle de Roger et de Bradamante, des épisodes comme celui d'Olimpia, des nouvelles incluses comme celle de Joconde suivent une courbe traditionnelle sans déjouer ni surprendre les habitudes du lecteur.

Sautes de récit, interruptions en « suspense » avec de lointaines suites inopinées, digressions de tout ordre, afflux soudain de personnages adventices, rapides changements de thèmes et de ton : le lecteur nonchalant peut se contenter d'en goûter le charme, au rythme, ingénieusement divers, des cadences régulières de l'octave ; mais l'entière appréciation de l'œuvre se situe au-delà, par la perception des correspondances qui s'instituent dans une composition apparemment si capricieuse, et dans la reconnaissance d'un contenu idéologique moins indifférent qu'il n'a parfois été dit.

Le sujet et les personnages

L'action qui enveloppe de près ou de loin toutes les autres au fil des 38 736 vers du poème est la guerre que se livrent chrétiens et Sarrasins. Dans le Roland amoureux, Boiardo avait fait partir pour le France le roi africain Agramant, résolu à venger son père tué naguère par Rol[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris

Classification


Autres références

«  ARIOSTE L' (1474-1533)  » est également traité dans :

ROLAND FURIEUX, L'Arioste - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pascaline NICOU
  •  • 998 mots

C'est à Ferrare , important foyer culturel de la Renaissance , que l'Arioste (1474-1533) compose son poème , le Roland furieux, œuvre de toute une vie, qu'il ne cessera de reprendre jusqu'à sa mort. Au pouvoir, la famille des Este accueille et soutient les artistes, qui vantent la culture courtoise et chevaleresque. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roland-furieux/#i_2218

ANGÉLIQUE

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 319 mots

Héroïne de Boiardo, puis du Roland furieux de l'Arioste. Angélique était princesse du royaume de Cathay, aux Indes, quand Roland l'amène en France dans l'espoir de se faire aimer d'elle. Au camp de Charlemagne, Renaud de Montauban s'éprend aussitôt d'elle, et la dispute à son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angelique/#i_2218

BOIARDO MATTEO MARIA (1441-1494)

  • Écrit par 
  • Paul RENUCCI
  •  • 1 953 mots

Dans le chapitre « Un humaniste mêlé à la vie de son temps »  : […] (sur la version latine de la Cyropédie donnée par le Pogge), de Lucien, d'Apulée. Il annonce par là une génération, celle de l'Arioste et de Bembo, où la versification latine apparaît comme un exercice de bravoure, formateur et vaguement absolutoire, avant l'adoption de la langue vulgaire pour les œuvres les plus inspirées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matteo-maria-boiardo/#i_2218

ESTE LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 569 mots

Issue des marquis de Toscane au xe siècle, tirant son nom du marquisat d'Este (ville proche de Padoue), la maison d'Este entre vraiment dans l'histoire avec les deux mariages d'Azzo II (mort en 1097). De sa première union avec Cunégonde, héritière des Welf, sortira la branche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-este/#i_2218

GASCOIGNE GEORGE (1542-1578)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 574 mots

Étudiant à Trinity College, à Cambridge, George Gascoigne fit son droit à Gray's Inn et représenta son comté, le Bedfordshire, au Parlement (mal, car il ne put y siéger longtemps à cause de ses frasques). Il mena à Londres une vie assez dissolue pour que son père le déshérite, mais il se refit en épousant une riche veuve, la mère du poète Nicolas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-gascoigne/#i_2218

RODOMONT

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 76 mots

Personnage du Roland furieux de l'Arioste ; son nom signifie « ronge-montagne ». Ce roi d'Alger, brave mais altier et bruyant, rejoint sur les scènes comiques la famille des capitans italiens, insolents, fanfarons et toujours prêts à se targuer d'exploits imaginaires. De là, l'utilisation du terme de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rodomont/#i_2218

SACRIPANT

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 34 mots

Personnage de Boiardo et de l'Arioste, chez qui il est brave, mais altier et insolent. Son nom, devenu adjectif, s'applique à un vaurien, à un mauvais sujet généralement querelleur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacripant/#i_2218

Voir aussi

Pour citer l’article

Paul RENUCCI, « ARIOSTE L' - (1474-1533) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-arioste/