ANGÉLIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Héroïne de Boiardo, puis du Roland furieux de l'Arioste. Angélique était princesse du royaume de Cathay, aux Indes, quand Roland l'amène en France dans l'espoir de se faire aimer d'elle. Au camp de Charlemagne, Renaud de Montauban s'éprend aussitôt d'elle, et la dispute à son cousin. Charlemagne, sur le point de livrer bataille aux Sarrasins, confie Angélique au vieux duc de Bavière et la promet à celui des deux paladins qui s'illustrera le plus brillamment au combat, mais la jeune fille, qui n'aime aucun de ses deux valeureux prétendants, profite d'une défaite des chrétiens pour s'enfuir. Poursuivie par ses deux amoureux à qui se sont ajoutés Ferragus et Sacripant, elle est capturée par des pirates qui l'abandonnent sur une île pour l'offrir en pâture à l'Orque marine. Roger, monté sur l'Hippogriffe, vole au secours de cette nouvelle Andromède, cependant qu'Angélique s'échappe une nouvelle fois. Au moment même où elle allait céder aux séductions de son sauveur, elle reconnaît à sa main l'anneau rendant invisible, que Roger lui-même lui a rendu sans le savoir. La jeune fille décide de regagner son royaume, lorsqu'elle rencontre, aux environs de Paris, un jeune prince sarrasin blessé, dont elle s'éprend enfin. Angélique soigne Médor, le guérit, l'épouse en ce lieu même, et tous deux repartent pour les Indes où elle veut le couronner. Cependant Roland, qui s'est lancé à la recherche d'Angélique, arrive dans la forêt où s'étaient réfugiés les amants : à la vue de leurs noms enlacés sur les arbres et les rochers, Roland se livre au désespoir et, brusquement saisi de folie furieuse, il s'enfuit complètement nu, ravageant toute la campagne. Ingres, entre bien d'autres artistes, a peint Angélique sur le point d'être délivrée par Roger.

—  Nicole QUENTIN-MAURER

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ANGÉLIQUE  » est également traité dans :

ARIOSTE L' (1474-1533)

  • Écrit par 
  • Paul RENUCCI
  • , Universalis
  •  • 6 206 mots

Dans le chapitre « Le sujet et les personnages »  : […] ancêtre de la maison d'Este, aimé de la belle guerrière Bradamante, et, il va sans dire, Roland, amoureux d'Angélique, fille de l'empereur du Cathay : pour cette beauté d'Extrême-Orient, il oublie déjà tous ses devoirs de paladin. Quand commence le poème de l'Arioste, les meilleurs chevaliers de Charlemagne, Roland et Renaud, se disputent l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-arioste/#i_6558

BOIARDO MATTEO MARIA (1441-1494)

  • Écrit par 
  • Paul RENUCCI
  •  • 1 953 mots

Dans le chapitre « Structure »  : […] exercés à Paris, c'est-à-dire à la cour de Charlemagne, par l'irrésistible beauté d'Angélique, et la course vers l'Orient, où l'action se concentrera autour d'Agrican, roi de « Tartarie », des guerriers auxquels la princesse a tourné la tête, au premier rang desquels se détache Roland. Le deuxième livre ramène l'action vers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matteo-maria-boiardo/#i_6558

ROLAND FURIEUX, L'Arioste - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pascaline NICOU
  •  • 998 mots

Dans le chapitre « Une épopée guerrière et amoureuse »  : […] Le poème commence avec la fuite d'Angélique, retenue dans le camp chrétien par Charlemagne, pour éviter la discorde entre Roland et Renaud, tous deux amoureux de la belle : « Un peu auparavant, une lutte était née/ entre Roland lui-même et son cousin Renaud,/ qui éprouvaient tous deux pour la rare beauté/ un désir amoureux dont s'échauffait leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roland-furieux/#i_6558

Pour citer l’article

Nicole QUENTIN-MAURER, « ANGÉLIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/angelique/