LANCASTER BURT (1913-1994)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

D'origine irlandaise, Burt Lancaster naît en 1913 à New York. Très vite, il abandonne l'école et connaît l'ambiance des cirques, des fêtes foraines et des music-halls : à l'aube de la Seconde Guerre mondiale, acrobate professionnel, il promène un numéro de barriste et de perchiste sous les chapiteaux des fameux Ringling Bros et Barnum and Bailey Circus.

Burt Lancaster dans Le Guépard, de L. Visconti, 1963

Burt Lancaster dans Le Guépard, de L. Visconti, 1963

Photographie

L'acteur américain Burt Lancaster incarne le prince Salina dans Le Guépard, un film de Luchino Visconti, d'après le roman de Giuseppe Tomasi Lampedusa. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Après la guerre, il débute au théâtre. Très vite remarqué, il tourne en 1946 son premier film, Les Tueurs, sous la direction de Robert Siodmak. À partir de là, analyser l'originalité de son parcours cinématographique, c'est opérer une coupe franche dans les studios californiens qui l'ont engagé (Paramount, Universal, M.G.M., Fox, Warner, Columbia), puis suivre l'évolution d'une « dynamique » personnelle qui passe par les films noirs et d'aventures, les westerns, les comédies dramatiques, les films de guerre, les adaptations théâtrales. Burt Lancaster a peu à peu élargi sa gestuelle (Le Roi des îles de Byron Askin, 1953). Il a su mettre sa puissance physique, son sourire éclatant et son humour plébéien au service de compositions fouillées, extrêmement variées, exprimant tous les visages de la comédie humaine. Vedette dès sa première apparition à l'écran , « oscarisé » pour Elmer Gantry, le charlatan (de Richard Brooks, 1960), couronné au festival de Cannes (Le Guépard de Luchino Visconti, 1963) puis à celui de Venise (Le Prisonnier d'Alcatraz de John Frankenheimer, 1962 ; Atlantic City de Louis Malle, 1981), il est ainsi devenu, au fil des ans, un incontournable de l'histoire du cinéma. On n'est pas près d'oublier la stature du prince Salina... Et pas davantage, au hasard des rôles, le mercenaire flamboyant de Vera Cruz (de Robert Aldrich, 1954), le shérif de Règlements de comptes à O.K. Corral (de John Sturges, 1957), le prédicateur d'Elmer Gantry, le soldat de fortune des Professionnel [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LANCASTER BURT (1913-1994)  » est également traité dans :

LE GUÉPARD, film de Luchino Visconti

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 191 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Entre deux mondes »  : […] Comte lui-même, descendant d'une très vieille famille, Luchino Visconti pose avec Tomasi di Lampedusa sur l'aristocratie italienne de l'époque du Risorgimento le même regard critique que Léon Tolstoï sur l'aristocratie russe de la guerre patriotique de 1812 dans Guerre et Paix (1863-1869). Le Guépard est son film le moins tourmenté, un film à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-guepard-luchino-visconti/#i_70375

POLLACK SYDNEY (1934-2008)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 801 mots

Sydney Irwin Pollack est né le 1 er  juillet 1934 à Lafayette, dans l'Indiana. Ses études terminées, il s'installe en 1952 à New York où il suit les cours d'art dramatique de Sanford Meisner à la Neighborhood Playhouse School of the Theatre. Après avoir servi deux ans sous les drapeaux, il reprend les cours de la Neighborhood tout en commençant à s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sydney-pollack/#i_70375

SIODMAK ROBERT (1900-1973)

  • Écrit par 
  • Michael BARSON, 
  • Universalis
  •  • 1 178 mots

Le réalisateur allemand Robert Siodmak est connu notamment pour Les Mains qui tuent ( Phantom Lady ), Les Tueurs ( The Killers ) et Pour toi j’ai tué ( Criss Cross ). Avec d’autres cinéastes tels que Paul Leni ou Karl Freund, il fut l’un des introducteurs de l’expressionnisme dans le cinéma hollywoodien, en privilégiant le genre du film noir. N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-siodmak/#i_70375

Pour citer l’article

Jean-Claude MISSIAEN, « LANCASTER BURT - (1913-1994) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/burt-lancaster/