DUPES JOURNÉE DES (10-11 nov. 1630)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tallemant des Réaux appelle la journée des dupes « la grande cabale des deux Reynes, de Monsieur et de toute la maison de Guise ». On pourrait ajouter à cette liste les bâtards de Henri IV, le parti dévot avec le chancelier d'Aligre et les deux Marillac, pour ne pas parler du mécontentement du Parlement, de la misère et de la famine des années 1629-1630. La grande tentative pour chasser le cardinal de Richelieu du pouvoir a pris naissance au moment du siège de La Rochelle et elle fait partie de ces nombreuses cabales de cour où ont brillé d'un éclat exceptionnel les grandes dames du moment. Poussée par la princesse de Conti et la duchesse d'Elbœuf (parentes du duc de Guise, auquel Richelieu dispute le titre de l'amirauté de Provence), Marie de Médicis se réconcilie avec Anne d'Autriche, séquestre, puis libère l'amie de Gaston d'Orléans, Marie Louise de Gonzague. Afin de dédommager son fils cadet, la reine mère ne demande rien de moins que les gouvernements de Bourgogne et de Champagne, que Richelieu refuse. Lors de la guerre de Mantoue, les deux reines profitent d'une maladie très grave du roi à Lyon pour lui arracher la promesse du renvoi du ministre, dès que la paix serait conclue. Richelieu, averti, tente en vain de circonvenir Marie de Médicis dont il avait été le protégé au début du règne. La paix signée le 13 octobre 1629, la régente chasse Mme de Combalet, nièce de Richelieu. Le 10 novembre, dans le palais du Luxembourg, au cours d'une scène fameuse, Marie de Médicis tente de convaincre le roi de tenir sa promesse. On connaît la suite : l'arrivée impromptue du ministre par une porte dérobée, la fureur de la reine, ses injures, l'agenouillement du cardinal, la sortie ambiguë du roi s'enfuyant à Versailles, la ruée des courtisans vers la pseudo-triomphatrice, l'appel du cardinal au roi qui finit par promettre de ne plus se séparer de lui. Le dépit de Marie de Médicis — qu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Rennes

Classification


Autres références

«  DUPES JOURNÉE DES (10-11 nov. 1630)  » est également traité dans :

MARIE DE MÉDICIS (1573-1642) reine de France

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 520 mots

Reine de France, née le 26 avril 1573 à Florence, morte le 3 juillet 1642 à Cologne. Fille de François de Médicis, grand duc de Toscane, et de Jeanne d'Autriche, Marie de Médicis épouse en octobre 1600 Henri IV, tout juste divorcé de Marguerite de Valois. Le roi espère ainsi mettre la main sur une dot confortable qui lui permette de rembourser ses dettes. En 1601, la nouvelle reine donne naissanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-de-medicis/#i_39681

MARILLAC MICHEL DE (1563-1632)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 663 mots

Garde des Sceaux de France, Michel de Marillac était fils d'un avocat général au parlement de Paris. Il entra dans les ordres et opta pour le parlement, dont il devint conseiller, étape importante avant d'entrer au Conseil, comme maître des requêtes, puis comme conseiller d'État. Ligueur, il se rallia à Henri IV, puis fut recommandé à Richelieu, qui lui donna, en 1624, la surintendance des Finance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-de-marillac/#i_39681

RICHELIEU ARMAND JEAN DU PLESSIS cardinal duc de (1585-1642)

  • Écrit par 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 3 033 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Misère et révoltes populaires »  : […] Richelieu acceptait la division traditionnelle de l'État en trois ordres : clergé, noblesse et tiers état (celui-ci comprenant à la fois les officiers, les professions libérales, les commerçants et le peuple), mais il fallait que chacun remplît les devoirs de sa charge et que personne n'empiétât sur l'autorité du roi ; avec les habitudes d'alors, l'obtenir était une entreprise immense. D'autant p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-jean-du-richelieu/#i_39681

Pour citer l’article

Jean MEYER, « DUPES JOURNÉE DES (10-11 nov. 1630) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/journee-des-dupes/