Royaume de France, du xve s. à 1789


ANCIEN RÉGIME

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 19 123 mots
  •  • 2 médias

L'expression « Ancien Régime », dont le caractère dénigrant ne peut faire de doute, a été popularisée par le célèbre livre d'Alexis de Tocqueville, paru en 1856, L'Ancien Régime et la Révolution. Elle a cependant été utilisée telle quelle dès la fin de 1789. Elle est issue du vocabulaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ancien-regime/#i_0

ANGIVILLER CHARLES CLAUDE DE LA BILLARDERIE comte d' (1730-1809)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 614 mots

La faveur de Louis XVI vaut à d'Angiviller de remplacer, en 1774, le marquis de Marigny comme surintendant des bâtiments du roi. Ses idées sont plus personnelles que celles de son prédécesseur, mais il reconnaît la valeur de l'œuvre accomplie par lui grâce aux sages conseils dont il a su s'entourer ; d'Angiviller cherche à continuer cette action malgré « la dureté du temps » dont il se plaint et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-claude-de-angiviller/#i_0

ANNE D'AUTRICHE (1601-1666) reine de France

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 270 mots
  •  • 1 média

Fille de Philippe III d'Espagne et de Marguerite d'Autriche, femme de Louis XIII (1615), mère de Louis XIV (1638) et du duc d'Orléans (1640), grande, belle, telle que l'ont peinte Rubens (musée du Prado) et Mignard (musée du Louvre), héroïne enfin d'Alexandre Dumas, la reine a suscité amitiés fidèles et animosités redoutables. Louis XIII ne l'aime guère, Richelieu s'en méfie, le duc de Buckingham […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-d-autriche/#i_0

ANNEXION DE STRASBOURG PAR LOUIS XIV

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 218 mots
  •  • 1 média

L'annexion de Strasbourg, le 30 septembre 1681, suivie de l'entrée solennelle de Louis XIV et de Marie-Thérèse dans la ville soumise, le 23 octobre, marque l'apogée de la puissance du Roi-Soleil en Europe. Elle s'inscrit dans la politique des réunions (1679-1684), inaugurée à la suite de ses succès lors de la guerre de Hollande. Louis XIV, décidé à consol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annexion-de-strasbourg-par-louis-xiv/#i_0

ARGENSON MARC PIERRE comte d' (1696-1764)

  • Écrit par 
  • Olivier COLLOMB
  •  • 160 mots

Frère cadet de René Louis d'Argenson. Lieutenant de police de Paris en 1720, conseiller d'État (1724), ministre et secrétaire d'État à la Guerre (1743-1757), Marc Pierre d'Argenson est disgracié après l'attentat de Damiens. Homme habile plus qu'administrateur avisé, brillant causeur très apprécié dans les salons parisiens, capable à la fois d'accueillir la dédicace qu'on lui fit de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-pierre-argenson/#i_0

BART JEAN (1650-1702)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 386 mots

Corsaire et chef d'escadre dunkerquois. Issu d'une famille de marins, Jean Bart sert d'abord dans la flotte des Provinces-Unies sous les ordres de l'amiral De Ruyter (1666). Quand éclate la guerre franco-hollandaise (1672), il rentre à Dunkerque, s'embarque sur un navire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bart/#i_0

BASSOMPIERRE FRANÇOIS DE (1579-1646) maréchal de France

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 366 mots

Maréchal de France sous Louis XIII, François de Bassompierre, né en Lorraine, est issu d'une branche de la famille de Clèves. Devenu fidèle d'Henri IV alors qu'il partait s'engager au service du roi d'Espagne, il fut célèbre à la cour où il plut par son goût du faste et par son esprit. En 1602, il participe à la guerre contre le duc de Savoie, puis s'engage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-de-bassompierre/#i_0

BAYARD PIERRE DU TERRAIL seigneur de (1475-1524)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 804 mots

Le « Chevalier sans peur et sans reproche » a joui en Europe, de son vivant, d'une renommée privilégiée, puis, après sa mort, a été considéré comme un modèle historique glorieux. Incarnation du « bon chevalier », il est aux yeux de ses contemporains l'archétype d'un idéal de vie que Cervantès, un demi-siècle plus tard, et non sans remords, va tourner en dérision. L'épopée du héros des guerres d'It […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-du-bayard/#i_0

BEAUFORT FRANÇOIS DE VENDÔME duc de (1616-1669)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 144 mots

Fils de César de Vendôme, donc petit-fils de Henri IV et de Gabrielle d'Estrées. Son ascendance vaut à Beaufort d'être relativement épargné lors de la répression des incessants complots contre Richelieu et Mazarin. Lié à Cinq-Mars, le duc est obligé de s'enfuir en Angleterre. Revenu en 1642, à la mort de Richelieu, il devient l'un des chefs de la trop fameuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-de-beaufort/#i_0

BERNARD SAMUEL (1651-1739)

  • Écrit par 
  • Olivier COLLOMB
  •  • 244 mots

Appartenant à une famille protestante d'artistes parisiens, Samuel Bernard se convertit au catholicisme après la révocation de l'édit de Nantes. Son père était un peintre en vue qui travaillait pour l'aristocratie française et étrangère. D'abord marchand de draps puis « marchand banquier » (grossiste en marchandises diverses), Bernard […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-bernard/#i_0

BOSSUET JACQUES BÉNIGNE (1627-1704)

  • Écrit par 
  • Jacques TRUCHET
  • , Universalis
  •  • 3 934 mots
  •  • 1 média

Bossuet est comme un homme du Moyen Âge planté au cœur d'un siècle de crises qui s'ouvre, dès 1598, avec le traité de Vervins et la mort de Philippe II, et s'achève, en 1715, avec la mort de Louis XIV. Son intelligence exceptionnelle et sa foi inébranlable sont tout au service de l'ordre établi, de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-benigne-bossuet/#i_0

BOUILLON DUCHÉ DE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 1 327 mots
  •  • 1 média

Actuellement ville de Belgique (province de Luxembourg), Bouillon fut sous l'Ancien Régime le centre d'un petit État protégé par le roi de France. C'est à l'origine une possession des comtes d'Ardennes. Godefroi de Boulogne (mort en 1100), fils d'Ide d'Ardennes, reçut château et seigneurie de Bouillon de son oncle maternel Godefroi le Bossu, duc de Lorraine, et par là fut connu à travers les siècl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duche-de-bouillon/#i_0

BOURBON CHARLES duc de (1490-1527) connétable de France

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 638 mots

Connétable de France sous François Ier, puis général sous le principal adversaire du roi, Charles Quint, Charles de Bourbon est né le 17 février 1490 à Montpensier et mort le 6 mai 1527 à Rome.Deuxième fils de Gilbert, comte de Montpensier, chef de file de la branche cadette de la maison de Bo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-bourbon/#i_0

BOURBONS

  • Écrit par 
  • Yves DURAND
  •  • 6 470 mots
  •  • 1 média

La plus célèbre des maisons souveraines ne fut pendant longtemps que l'une des multiples branches du tronc capétien ; la mort sans héritier mâle des trois derniers Valois devait pourtant donner la couronne aux Bourbons à la fin du xvie siècle. Leurs règnes allaient coïncider, au xvii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourbons/#i_0

BOURGEOISIE FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Régine PERNOUD
  • , Universalis
  •  • 7 675 mots

Dans le chapitre « Louis XI, premier roi bourgeois »  : […] C'est sous le règne de Louis XI que s'opère la grande mutation par laquelle, en lieu et place d'une France féodale, se constitue une France monarchique et bourgeoise. L'Europe de ce temps s'est fragmentée en nations au sein desquelles s'affirme un pouvoir souverain ; or, pour l'entretien des armées, ce pouvoir doit compter avec les services des financiers e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourgeoisie-francaise/2-louis-xi-premier-roi-bourgeois/

BRETAGNE AFFAIRE DE (1764-1771)

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 617 mots

Conflit qui opposa, sous le règne de Louis XV, le procureur général du parlement de Rennes, La Chalotais, au duc d'Aiguillon, commandant en chef de la province de Bretagne par commission royale.Depuis le début de la guerre de Sept Ans, le parlement de Bretagne soutenait une guerre d'escarmouches contre l'enregistreme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaire-de-bretagne/#i_0

BROGLIE LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 379 mots
  •  • 1 média

La famille Gribaldi, d'origine piémontaise, est connue depuis 1254, et même avant, et sa filiation est établie depuis Simon Broglia, vivant à Chieri en 1342. François Broglia (mort en 1656), investi du comté de Revel (province de Coni) par le duc de Savoie, passa au service de la France, où il obtint des lettres de naturalisation en 1654. Son fils Victor-Maurice (mort en 1727) fut maréchal de Fran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-broglie/#i_0

BROUSSEL PIERRE (1575 env.-1654)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 163 mots

Conseiller au parlement de Paris en 1637, Pierre Broussel n'est entré dans l'histoire que parce qu'apparemment il a été considéré comme un des chefs de la Fronde. Très populaire, menant un train de vie modeste, il se fait le porte-parole de l'opposition parlementaire contre les édits de Mazarin. Son arrestation, le 26 aoû […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-broussel/#i_0

BULLION CLAUDE DE (1580 env.-1640)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 412 mots

Surintendant des Finances et ministre d'État sous Louis XIII, Claude de Bullion passait, selon Tallemant des Réaux, pour avoir une des plus belles fortunes de son temps. Son grand-père était, en 1560, un important marchand en gros de Mâcon, seigneur de deux terres. Son père, secrétaire du roi et avocat au parlement, avait épousé Charlotte de Lamoignon, fi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-de-bullion/#i_0

BUSSY-RABUTIN ROGER comte de (1618-1693)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 406 mots

Soldat courageux, homme de cour et écrivain de talent, Bussy-Rabutin laissa derrière lui comme un parfum de scandale. Il reçut une brillante éducation chez les jésuites d'Autun, puis au collège de Clermont, avant de partir en Lorraine avec le régiment de son père. De 1634 à 1659, il fut de toutes les campagnes militaires en Flandre, en Lorraine, en Franche- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-bussy-rabutin/#i_0

CALAS AFFAIRE (1762)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 440 mots
  •  • 1 média

L'erreur judiciaire de l'affaire Calas, commise par le parlement de Toulouse en 1762, s'explique par l'intolérance religieuse persistant au siècle des Lumières. Louis XV considère les protestants avec une relative bienveillance : l'exercice de leur culte est devenu pratiquement libre, mais Choiseul applique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaire-calas/#i_0

CAMISARDS

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 691 mots

Nom donné aux calvinistes cévenols révoltés à la fin du règne de Louis XIV et qui vient du patois languedocien camiso, chemise, parce qu'ils portaient, dans leurs opérations nocturnes, une chemise blanche sur leurs vêtements pour se reconnaître entre eux. Alors qu'ils paraissaient résignés à abjurer, l'édit de révocation de Fontainebleau (1685) attise leur résistance. Le contex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camisards/#i_0

CAMP DU DRAP D'OR

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 356 mots

L'élection de Charles Quint comme empereur du Saint Empire romain germanique, le 28 juin 1519, signifie, face à la puissance française, l'« alliance », autour du noyau bourguignon puis espagnol, des pays limitrophes. Pour rétablir l'équilibre, compromis par l'afflux des richesses américaines, François Ier est contraint de recherc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camp-du-drap-d-or/#i_0

CANADA - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Michel BRUNET, 
  • Alain NOËL
  •  • 19 448 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'intervention de la France »  : […] En 1524, le navigateur florentin Verrazano explore la côte américaine depuis la Floride jusqu'au Cap-Breton. Il cherche, écrit-il, « les bienheureux rivages du Cathay ». Au service de banquiers italiens établis en France, Verrazano travaille également pour François Ier. Celui-ci n'entend pas laisser aux Espagnols et aux Portugais la domination des mers et des continents extr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-histoire-et-politique/2-l-intervention-de-la-france/

CAPITULATIONS

  • Écrit par 
  • Frédéric BLUCHE
  •  • 256 mots

Naguère encore, on donnait des capitulations la définition suivante : « Traités signés par le roi de France et par l'empereur ottoman, depuis le règne de François Ier, et destinés à garantir les droits du commerce chrétien aux échelles (escales) du Levant. » Il faut nuancer cette définition. En premier lieu, les capitulations ne sont pas de véritables traités conclus avec le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capitulations/#i_0

CATHERINE DE MÉDICIS (1519-1589) reine de France

  • Écrit par 
  • Michel FRANÇOIS
  •  • 780 mots
  •  • 2 médias

Née à Florence, Catherine de Médicis n'avait pas deux mois lorsqu'elle perdit successivement sa mère, Madeleine de La Tour d'Auvergne, comtesse de Boulogne, et son père Laurent II de Médicis, duc d'Urbino. Elle passe ses premières années à Rome sous la protection de son cousin le cardinal Jules de Médicis qui deviendra en 1523 le pape Clément VII. De retour à Florence, elle y est retenue comme ota […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-de-medicis/#i_0

CHALAIS HENRI DE TALLEYRAND comte de (1599-1626)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 242 mots

Issu d'une très noble famille, Henri de Talleyrand est le représentant type de cette noblesse de cour de la première moitié du xviie siècle, aimant le duel, agitée et brouillonne, qui souffre d'avoir été écartée des responsabilités du pouvoir. Habituée à la liberté politique qu'elle avait eu l'occasion d'exerce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-de-chalais/#i_0

CHARLES IV (1604-1675) duc de Lorraine (1625-1675)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 347 mots

Fils de François, comte de Vaudémont, frère du duc Henri II, Charles IV devint duc lorsque son père abdiqua en 1625. Chevaleresque mais inconsistant, il fut mêlé à toutes les querelles européennes et crut habile, pour protéger son duché en pleine guerre de Trente Ans, de combattre la France, sa puissante voisine. Il négocia ainsi avec l'Angleter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-iv-1604-1675-duc-de-lorraine-1625-1675/#i_0

CHARLOTTE-ÉLISABETH DE BAVIÈRE, princesse palatine (1652-1722)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 289 mots

Fille de Charles-Louis, Électeur palatin du Rhin, la princesse palatine Charlotte-Élisabeth de Bavière vint en France en 1672 pour épouser Philippe d'Orléans, frère de Louis XIV et veuf d'Henriette d'Angleterre. Petite, mais grosse et même difforme à la suite d'une petite vérole mal soignée, elle était gaie, pétillante d'esprit et indépendante ; elle raconta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlotte-elisabeth-de-baviere/#i_0

CHÂTELET GRAND & PETIT

  • Écrit par 
  • Marcel LE CLÈRE
  •  • 792 mots

L'appellation de Châtelet vient peut-être du castellum (petit fort) élevé par Jules César au nord de Lutèce pour en défendre et en surveiller l'accès. Les Mérovingiens y dressèrent une grosse tour en bois que conforta Charles le Chauve (870) jusqu'à ce que Louis VI le Gros construisît, en 1130, un petit château fort (chastelet) qui c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grand-et-petit-chatelet/#i_0

CHAULNES TABLES DE

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 499 mots

Notes et réflexions politiques rédigées par Fénelon à Chaulnes avec la collaboration du duc de Chevreuse. L'ensemble établissait un plan de gouvernement qui était destiné au duc de Bourgogne, petit-fils de Louis XIV, lorsqu'il accéderait au trône (Fénelon avait été nommé précepteur du duc en 1689). Le duc de Bourgogne, cependant, mourut avant son aïeul. Fénelon dans cette œuvre prône la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tables-de-chaulnes/#i_0

COMMUNAUX

  • Écrit par 
  • Françoise MOYEN
  •  • 540 mots

Dans la communauté rurale telle qu'elle exista en Occident du ixe au xviiie siècle au moins, les communaux représentaient cette partie du territoire d'un village qui, n'étant pas l'objet d'actes (formels ou non) de propriété privée (même limitée), était de ce fait réputée commune à tous les habitants. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communaux/#i_0

CONDÉ LOUIS II DE BOURBON prince de, dit LE GRAND CONDÉ (1621-1686)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 561 mots

Fils de Henri II de Bourbon, frère de la duchesse de Longueville et du prince de Conti, arrière-petit-fils du célèbre Louis Ier de Bourbon, tué à la bataille de Jarnac en 1569, le prince de Condé fait d'excellentes études chez les jésuites de Bourges ; il épouse, en 1641, l'une des nièces de Richelieu. Très jeune, il devient la gloire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conde/#i_0

CONTI LES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 1 018 mots

Branche cadette de la maison de Bourbon. Conti est un village de Picardie entre Amiens et Montdidier. La maison fut formée en 1551 en faveur de Louis Ier de Bourbon et s'éteignit en 1614 avec la mort de François son troisième fils. Elle fut relevée vers 1630 en faveur d'Armand de Bourbon, frère du Grand Condé, et dura jusqu'en 1814. Armand sembla d'abord se destiner à l'état […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-conti/#i_0

COQUILLE GUY (1523-1603)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 234 mots

Jurisconsulte, il débute comme avocat, d'abord à Paris puis à Nevers. Sa renommée d'homme de loi en fait l'un des représentants les plus en vue du tiers état, d'abord aux états généraux d'Orléans en 1560, puis à ceux de Blois en 1576 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-coquille/#i_0

CORPS INTERMÉDIAIRES

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 858 mots

L'ancienne France était, depuis le Moyen Âge, composée de groupes d'individus appelés corps : collèges, communautés, associations de gens ayant même métier ou même fonction dans la nation, et réunis à la fois pour la préservation de leurs intérêts particuliers et celle du bien commun. Ces corps existaient avec la permission du souverain et lui étaient subordonnés, bien que leur existence fût souve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-intermediaires/#i_0

COTON PIERRE (1564-1626)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 295 mots

Ce jésuite, confesseur de Henri IV, est entré dans l'histoire sous la forme d'une boutade : « Le roi a du coton dans les oreilles ! » Il fait partie de ce groupe de religieux qui ont dû leur célébrité à leurs prédications à la fin du xvie siècle. Le choix d'un jésuite par Henri IV relève évidemment de la politi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-coton/#i_0

CROISSY CHARLES COLBERT marquis de (1625 env.-1696)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 637 mots

Frère du « grand Colbert », Charles Colbert fit ses études au collège de Clermont et à la faculté de droit d'Orléans. Après avoir exercé les charges d'intendant des armées de Catalogne, Provence et Naples, il achète une charge de conseiller au parlement de Metz. Cela lui donnera une compétence particulière pour les affaires d'Allemagne, d'autant plus qu'en 1656, il est nommé intendant d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-croissy/#i_0

CROQUANTS ou CROCQUANTS

  • Écrit par 
  • André CORVISIER
  •  • 409 mots

Nom donné au xviie siècle aux paysans révoltés du sud-ouest de la France. En 1594, poussés par la misère, quelques milliers de paysans du Périgord et du Limousin prirent les armes. On les appela tard-avisés, car les guerres civiles s'apaisaient à ce moment, ou crocquants, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croquants-crocquants/#i_0

CROUPE, Ancien Régime

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 99 mots

Rémunérations que devaient verser les fermiers généraux chargés du recouvrement des impôts soit à des personnes qui leur avançaient des fonds, soit à des personnalités qui facilitaient ou étaient censées faciliter leurs opérations. Les croupes avaient fini par prendre le caractère de libéralités, de plus en plus importantes, voire de pots-de-vin, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croupe-ancien-regime/#i_0

DÉROGEANCE

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 484 mots

Perte de la qualité qui fait le noble, et donc retour à l'état de roture. La perte de la noblesse et des privilèges qui y étaient attachés venait essentiellement de la non-observance du genre de vie noble convenant à la dignité de cet ordre. En France, il est interdit au noble d'Ancien Régime de se livrer au com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/derogeance/#i_0

DESMARETS NICOLAS, seigneur de Maillebois (1648-1721)

  • Écrit par 
  • Myriam COHEN
  •  • 749 mots

Neveu et disciple de Colbert, Nicolas Desmarets eut à soutenir l'énorme effort de guerre de Louis XIV contre l'Europe coalisée, dans une période de marasme économique. Saint-Simon le juge « ingrat », « bourru », le traite de « vizir rogue », puis, admirant son attitude face aux difficultés, lui concède une « tête de fer ». Son père était trésorier de France, lui-même devient successivement conseil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/desmarets-nicolas-seigneur-de-maillebois/#i_0

DIANE DE POITIERS (1499-1566)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 757 mots

Symbole de la féminité d'une époque et célèbre pour sa beauté, Diane est aussi l'un des très grands noms de la politique française du milieu du xvie siècle. Née à Poitiers, fille de Jean de Poitiers, comte de Saint-Vallier, mariée dès quinze ans à Louis de Brézé, grand sénéchal de Normandie, elle est d'abord dame d'honneur de la reine. Lors de la trah […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diane-de-poitiers/#i_0

DIXIÈME & VINGTIÈME

  • Écrit par 
  • Françoise MOYEN
  •  • 179 mots

Créé par édit en 1710, le dixième, impôt qui connut des éclipses de 1717 à 1741, fut permanent à partir de cette date. Devenu le vingtième en 1749, doublé en 1756, il fut la plus remarquable et la plus significative des tentatives que fit la monarchie pour établir un impôt cédulaire sans exemption pour quiconque.Le dixième frappait quatre sortes de revenus : les mobiliers, ceux de l'industrie et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dixieme-et-vingtieme/#i_0

DUPES JOURNÉE DES (10-11 nov. 1630)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 637 mots

Tallemant des Réaux appelle la journée des dupes « la grande cabale des deux Reynes, de Monsieur et de toute la maison de Guise ». On pourrait ajouter à cette liste les bâtards de Henri IV, le parti dévot avec le chancelier d'Aligre et les deux Marillac, pour ne pas parler du mécontentement du Parlement, de la misère et de la famine des années 1629-1630. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/journee-des-dupes/#i_0

DUPRAT ANTOINE (1463-1535)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 578 mots

« L'une des grandes figures de la France monarchique », selon R. Mousnier. Antoine Duprat a eu une rare et double carrière, laïque d'abord, ecclésiastique par la suite. Son ascension sociale est très rapide : à trente-trois ans, on le trouve lieutenant général du bailliage de Montferrand, puis, cinq années plus tard, en 1495, avocat général au parlement de Toulouse. Maître des requêtes en 1503, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-duprat/#i_0

DUQUESNE ABRAHAM (1610-1688)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 300 mots

Fils d'un capitaine marchand très représentatif du protestantisme dieppois, Duquesne se distingue dès dix-sept ans par la prise d'un navire hollandais, puis passe à la « Royale » où il devient capitaine de vaisseau pendant la guerre de Trente Ans. En 1644, il prend du service dans la marine suédoise et cont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-duquesne/#i_0

ÉCHELLES DU LEVANT

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 332 mots

Nom donné à l'origine (seconde moitié du xvie s.) aux établissements français, puis européens, installés dans les principaux ports et dans quelques villes de l'intérieur de l'Empire ottoman, dans lesquels les négociants européens bénéficient des privilèges des Capi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echelles-du-levant/#i_0

ÉLECTION PAYS D'

  • Écrit par 
  • Frédéric BLUCHE
  •  • 336 mots

Dans la France de l'Ancien Régime, l'élection était une juridiction de l'impôt, symbole même des progrès de l'administration royale directe. Plusieurs élections formaient une généralité. Les pays d'élection, soumis à la taille personnelle et à tous les impôts royaux ordinaires, s'opposaient aux pays d'états, provinces où les états provinciaux conservai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-d-election/#i_0

ÉTATS GÉNÉRAUX, France

  • Écrit par 
  • Yves DURAND
  •  • 3 114 mots

Dans le chapitre « Les états généraux aux XVIe et XVIIe siècles »  : […] Les guerres religieuses provoquèrent la convocation des états d'Orléans en 1560-1561, de Blois en 1576 et 1588, de Paris en 1593. Les partisans de la Ligue et des Guise triomphèrent en 1588 et en 1593. Aux seconds états de Blois, les députés choisissent leurs présidents parmi les chefs ligueurs et imposent à Henri III de jurer à nouveau l'édit d'Union qui bann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-generaux-france/3-les-etats-generaux-aux-xvie-et-xviie-siecles/

FARINES GUERRE DES

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 754 mots

Troubles provoqués en 1775 par l'édit de Turgot libérant le commerce des grains à l'intérieur du royaume. La crainte de la disette avait conduit à la tradition d'« emprisonner les blés » par une réglementation étroite du marché. Des droits de douane empêchaient la circulation des grains ; de ce fait, le blé pourrissait dans les provinces où la récolte avait été abondante, alors qu'on mourait de fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-des-farines/#i_0

FERMIERS GÉNÉRAUX

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 2 584 mots

Écrivains et historiens n'ont cessé, depuis le xviiie siècle, de dénoncer les tares de la Ferme générale. L'étude objective de l'institution n'est pas encore terminée. La tâche n'est, en effet, pas aisée. La dispersion des archives de la Ferme au début de la Révolution, la persécution, puis l'exécution de vingt-huit fermiers généraux (parmi lesquels L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fermiers-generaux/#i_0

FOUQUET NICOLAS (1615-1680)

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 1 043 mots

Marquis de Belle-Isle, vicomte de Melun, vice-roi d'Amérique, procureur du roi au parlement de Paris et surintendant des Finances, Nicolas Fouquet, mécène fastueux qui a construit Vaux-le-Vicomte, le premier Versailles du Grand Siècle, pensionné La Fontaine, découvert et fait travailler Molière, Lebrun, Le Nôtre, est le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-fouquet/#i_0

FRANCE (Histoire et institutions) - Formation territoriale

  • Écrit par 
  • Yves DURAND
  •  • 12 926 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'évolution de la notion de frontière au XVIIIe siècle »  : […] Si la France est engagée dans beaucoup de conflits au xviiie siècle, cela n'entraîne guère de modifications territoriales. Trois provinces, pourtant, sont réunies au royaume : la Lorraine, la Corse et les Dombes.Les gouvernements français n'ont pas poursuivi un système prémédité d'expansion en Europe, alors que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-formation-territoriale/3-l-evolution-de-la-notion-de-frontiere-au-xviiie-siecle/

FRANCE (Histoire et institutions) - L'État monarchique

  • Écrit par 
  • Jehan de MALAFOSSE
  •  • 7 608 mots
  •  • 1 média

Liberté, égalité, ces deux principes constituent, en 1789, les fondements de l'ordre nouveau, mais plus encore la négation radicale de l'ancien droit français, en ce qui concerne tant la conception de l'État que celle des droits individuels. L'explosion individualiste de la Révolution française a gagné toute l'Europe, tandis qu'elle a profondéme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-l-etat-monarchique/#i_0

FRANCE : LA POLITIQUE D'EXPANSION SOUS LOUIS XIV - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 276 mots

1643 Louis XIV, âgé de quatre ans, succède à son père, Louis XIII1648 Traités de Westphalie. La France, garante de la paix, obtient la Haute-Alsace et les Trois-Évêchés (Toul, Metz et Verdun).1659 Paix des Pyrénées avec l'Espagne, qui cède l'Artois et le Roussillon. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-la-politique-d-expansion-sous-louis-xiv-reperes-chronologiques/#i_0

FRANCE : MISE EN PLACE DE L'ÉTAT MODERNE, XVe-XVIe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 567 mots

1453 L'armée du roi Charles VII met fin à la présence anglaise en Guyenne à la bataille de Castillon (17 juillet). La guerre de Cent Ans est terminée.1456 Un an après l'occupation des terres de Jean V, comte d'Armagnac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-mise-en-place-de-l-etat-moderne-xve-xvie-siecle-reperes-chronologiques/#i_0

FRANÇOIS Ier (1494-1547) roi de France (1515-1547)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 1 044 mots
  •  • 1 média

En 1515, en tant que chef de la branche des Valois-Angoulême, François Ier succède à son cousin Louis XII, dont il a épousé la fille, Claude de France, l'année précédente. Son règne de trente-deux ans marque profondément le xvie siècle français, transformant à l'extérieur les guerres d'Italie en un affrontement avec les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-ier/#i_0

FRONDE

  • Écrit par 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 2 820 mots

La Fronde est une période de troubles et de guerre civile qui s'est étendue sur quatre années, de 1648 à 1652, pendant la minorité de Louis XIV. La diversité des événements et la complexité de cette crise en ont rendu l'interprétation difficile aux historiens. La Fronde : vision simplifiée. Il y a eu, en réalité, plusieurs Frondes. Comme l'a observé E. H. Kossmann, la Fronde n'a été ni une révolut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fronde/#i_0

GASTON DE FOIX, duc de Nemours (1489-1512)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 212 mots

Surnommé le Foudre d'Italie, Gaston de Foix est fils de Jean de Foix, vicomte de Narbonne, et de Marie d'Orléans, la sœur de Louis XII, et petit-fils de Gaston IV de Foix et d'Éléonore d'Aragon, reine de Navarre. Dès 1505, le roi érige pour lui le comté de Nemours en duché-pairie et lui fait même prendre le titre de roi de Navarre. Au moment de la constitution de la Sainte Ligue, créée en 1511 par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-de-foix/#i_0

GÉNÉRALITÉ, Ancien Régime

  • Écrit par 
  • Frédéric BLUCHE
  •  • 319 mots

Au sens strict, le mot « généralité » désignait une des premières circonscriptions administratives de type moderne que le souci du contrôle fiscal avait imposées à la France. L'édit de 1542 peut, à cet égard, être considéré comme le véritable acte de naissance de cette institution : il établissait pour les impositions directes seize recettes générales, dirigées par des receveurs généraux qu'assist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/generalite-ancien-regime/#i_0

GEOFFRIN MADAME, MARIE-THÉRÈSE RODET (1699-1777)

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI
  •  • 358 mots
  •  • 1 média

Bourgeoise intelligente, Mme Geoffrin sut devenir riche malgré des origines modestes ; son père était valet de chambre de la dauphine, sa mère n'avait pour elle qu'un esprit très distingué. M. Geoffrin, qu'elle épouse à quinze ans, ne lui apporte pas de très grands biens, mais elle sait les faire fructifier par un remarquable esprit d'ordre et d'économie. Elle a surtout à cœ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madame-marie-therese-geoffrin/#i_0

GONDI LES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 408 mots

Famille d'origine toscane, établie à Retz en France au xvie siècle, et dont les membres jouent un rôle important à la cour, au conseil, dans la diplomatie, l'armée et l'Église.Le membre le plus illustre de la famille Gondi est le cardinal de Retz, Jean François Paul (1613-1679), coadjuteur de l'évêque de Paris pen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-gondi/#i_0

GONZAGUE ANNE DE, princesse palatine (1616-1684)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 305 mots

Seconde fille de Charles de Gonzague, duc de Nevers et de Mantoue, qui la destinait au cloître, Anne de Gonzague fut envoyée avec sa jeune sœur à Fare-Moutier où l'abbesse Françoise de La Châtre devait la préparer à « cette vocation ». Son père mort, elle quitta le couvent pour vivre avec sa sœur aînée. Belle, dotée d'un esprit fin, elle plut à la cour d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-de-gonzague/#i_0

GUERRE DE CENT ANS, en bref

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 218 mots
  •  • 1 média

La tradition nomme guerre de Cent Ans la lutte qui opposa les Valois et les Plantagenêts pour le trône de France. Depuis 1328, Philippe VI de Valois est roi en vertu de la loi salique qui écarte les femmes de la succession, mais, en 1337, Édouard III, roi d'Angleter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-cent-ans-en-bref/#i_0

GUERRE DE CENT ANS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 648 mots

1337 Édouard III d'Angleterre, petit-fils de Philippe le Bel, annonce qu'il conteste désormais le trône de France à Philippe VI, neveu de Philippe le Bel, sacré roi en 1328 quand est mort, sans laisser d'héritier mâle, Charles IV.1346 La lourde cavalerie de Philippe VI est écrasée à Crécy-en-Ponthieu par les archers d'Édouard III (26 août). Le 4 se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-cent-ans-reperes-chronologiques/#i_0

GUERRE DES CAMISARDS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre ROLLAND
  •  • 744 mots

1701-1702 À la suite de l'épuisement du mouvement des pasteurs prédicants, première résistance née de la révocation de l'édit de Nantes, le prophétisme se répand en Cévennes et bas Languedoc.24 juillet 1702 Commis à l'instigation des prophètes Ab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-des-camisards-reperes-chronologiques/#i_0

GUERRE EN DENTELLES

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 480 mots

Guibert écrivait en 1790 : « Quand les nations elles-mêmes prendront part à la guerre tout changera de face ; les habitants d'un pays devenant soldats, on les traitera comme ennemis, la crainte de les avoir contre soi, l'inquiétude de les laisser derrière soi, les fera détruire. Ah ! c'était une heureuse invention que ce bel art, ce beau système de guerre mod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-en-dentelles/#i_0

GUISE LES

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 756 mots
  •  • 2 médias

Issus de la branche cadette de la maison ducale de Lorraine, dont ils se sont détachés avec Claude Ier, fils du duc René II, au début du xvie siècle, les Guise dominent la vie politique française du milieu et de la seconde partie du xvie sièc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-guise/#i_0

HENRI II (1519-1559) roi de France (1547-1559)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 900 mots
  •  • 2 médias

Fils de François Ier, Henri II hérite, à la mort de son père en 1547, du plus puissant et du plus riche royaume européen, dont la cohésion contraste avec l'hétérogénéité de l'Empire des Habsbourg et la multiplicité de petits États ; mais il doit faire face à la coalition antifrançaise d'une partie de l'Europe occidentale. Le nouveau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-ii/#i_0

HENRI III (1551-1589) roi de France (1574-1589)

  • Écrit par 
  • Michel FRANÇOIS
  •  • 432 mots
  •  • 1 média

Ayant d'abord reçu le titre de duc d'Angoulême et les prénoms d'Alexandre-Édouard, auxquels sa mère Catherine de Médicis substitua en 1565 celui d'Henri, en souvenir de son père Henri II, Henri fut duc d'Orléans (1560) puis d'Anjou (1566) avant de succéder sous le nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-iii-1551-1589-roi-de-france-1574-1589/#i_0

HENRI IV (1553-1610) roi de France (1589-1610) et de Navarre (1572-1610)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 3 883 mots
  •  • 1 média

Nul roi ne fut, de son vivant, plus passionnément discuté. Nul non plus ne fut, mort, plus pleuré, adulé. Nul crime politique n'a tant « choqué » les contemporains que l'assassinat du 14 mai 1610. Personnalité complexe, Henri IV est entré dans l'histoire française comme le symbole d'un monarque idéal, tel que pouvait le rêver l'opinion française de 1789 ; de même, il a servi de porte-drapeau à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-iv-1553-1610-roi-de-france-1589-1610-et-de-navarre-1572-1610/#i_0

HUGUENOTS

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 257 mots

Désignant les calvinistes français, le vocable « huguenot » est doublement d'origine genevoise, puisqu'il est apparu dans cette ville dans les années 1520-1525 par une double dérivation-altération du mot allemand Eidgenossen (les compagnons du serment, désignant les confédérés suisses) et du prénom personnel Hugues synthétisés en « eignots ». À Genève, en effet, le parti de l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huguenots/#i_0

IMPORTANTS CABALE DES

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 341 mots

À la mort de Louis XIII, tous ceux qui ne veulent plus d'un Premier ministre puissant et espèrent, à la faveur d'un changement, se pousser aux affaires sont liés à la régente Anne d'Autriche, souhaitant le renversement à leur profit de la politique générale. On trouve à la tête de ce groupe la duchesse de Chevreuse, le duc de Beaufort, petit-fils d'H […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cabale-des-importants/#i_0

INTRODUCTION DU TABAC EN FRANCE

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 225 mots
  •  • 1 média

Appelée tabaco aux Antilles et en Amérique, petun au Brésil, l'herbe rapportée de ce dernier pays en 1556 par un moine cordelier, André Thivet, serait restée un simple objet de curiosité si Jean Nicot, lors de son ambassade au Portugal, n'en avait fait parvenir des grains, en 1561, à Catherine de Médicis, qui s'en servit pour soigner ses migraines. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/introduction-du-tabac-en-france/#i_0

JOSEPH FRANÇOIS JOSEPH LECLERC DU TREMBLAY dit LE PÈRE (1577-1638)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 438 mots

Issu d'une bonne famille de parlementaires (son père a été président aux requêtes du Parlement de Paris, puis ambassadeur à Venise, enfin chancelier de François d'Alençon), le père Joseph se situe donc dans un milieu étonnamment ouvert, marqué à la fois par le service de l'État et par l'intérêt profond pour les questions religieuses. Capucin en 1599, il se consacre à la réforme de son ordre, fonde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-francois-joseph-leclerc-du-tremblay-dit-le-pere/#i_0

JURÉS & JURANDES

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 432 mots

Sous l'Ancien Régime, on appelait jurande un corps de métier constitué par le serment mutuel que se prêtaient, chaque année dans la plupart des cas, les maîtres : serment d'observer les règlements, mais aussi serment de solidarité et de morale professionnelle. Ces métiers étaient gouvernés par des syndics, ou gardes, ou maîtres (qu'il ne faut pas confo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jures-et-jurandes/#i_0

LA CHALOTAIS LOUIS RENÉ DE CARADEUC DE (1701-1785)

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 483 mots

Né à Rennes d'une famille de petite noblesse bretonne, La Chalotais, procureur général au parlement de Rennes, nous présente le portrait achevé d'un magistrat du xviiie siècle. Il va, en effet, consacrer le meilleur de ses forces à défendre les privilèges de son ordre au nom de l'intérêt général, le particulari […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-chalotais-louis-rene-de-caradeuc-de/#i_0

LAPEYRÈRE ISAAC DE (1596-1676)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 378 mots

Attaché à la suite de M. de La Thuillerie, ambassadeur extraordinaire au Danemark, puis à la maison du prince de Condé — dont il deviendra le bibliothécaire — Lapeyrère est chargé de nombreuses missions dans plusieurs pays européens. Méridional rieur, huguenot gaillard, « grand liseur, grand amateur de singularités, inventeur d'un système d'orthographe phonétique, historien, ethnographe avisé, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac-de-lapeyrere/#i_0

LA REYNIE GABRIEL NICOLAS DE (1625-1709)

  • Écrit par 
  • Olivier COLLOMB
  •  • 556 mots

Le premier lieutenant de police de Paris. Né à Limoges d'une famille de robe pauvre et mal pourvue, Gabriel Nicolas fait un riche mariage en 1645 et prend alors le nom de La Reynie, médiocre fief de 200 livres de revenu annuel. Magistrat au présidial d'Angoulême puis président à celui de Bordeaux, il résiste à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-nicolas-de-la-reynie/#i_0

LAUZUN ANTONIN NOMPAR DE CAUMONT comte puis duc de (1633-1723)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 677 mots

La Bruyère, qui fit le portrait du duc de Lauzun sous le nom de Staton, écrivait : « Sa vie est un roman. » De Louis XIII à Louis XV, selon le duc de La Force qui lui consacra un livre paru en 1914, il fut « le témoin du Grand Siècle [...] dans l'entourage intime du roi ». Lauzun reçut une éducation militaire de gentilhomme et, capitaine au régiment de Grammont, colonel des dragons, il se fit rema […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lauzun-antonin-nompar-de-caumont-comte-puis-duc-de/#i_0

LE BRET CARDIN, seigneur de Flacourt (1558-1655)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 212 mots

Type de l'officier de cour souveraine dévoué à la couronne. Jurisconsulte distingué, Le Bret compte, avec Charles Loyseau, avec Guy Coquille et tant d'autres, parmi les théoriciens de la monarchie absolue. Il résume ses vues dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cardin-le-bret/#i_0

LENCLOS ANNE dite NINON DE (1616-1706)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 392 mots

Courtisane française, célèbre par sa beauté (mais c'est déjà la légende qui parle, il faudrait dire sans doute son « agrément » ou son « charme ») et par son esprit, Ninon de Lenclos décide très jeune de vivre indépendante comme un homme. Elle a dès lors « des galans en assez bon nombre » (Tallemant des Réaux), pour une nuit ou pour trois mois, parfois plus longtemps (Villarceaux) ; parmi eux des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lenclos-anne-dite-ninon-de/#i_0

LESPINASSE JULIE DE (1732-1776)

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI
  •  • 457 mots

La célébrité de Mlle de Lespinasse tient à ce qu'elle a tenu un salon (1764-1776), fréquenté notamment par son grand ami d'Alembert et par d'autres fidèles tels que Condillac, Marmontel, Condorcet, Turgot. À dire vrai, elle n'eut son propre salon qu'après avoir rompu avec la marquise du Deffand et entraîné avec elle la plupart des hôtes de son ancienne patronne. La brouille entre les deux femmes f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julie-de-lespinasse/#i_0

LE TELLIER MICHEL (1603-1685)

  • Écrit par 
  • André CORVISIER
  •  • 302 mots

Fils d'un conseiller à la Cour des aides, Michel Le Tellier fait de solides études juridiques et embrasse la carrière administrative. Il est successivement conseiller au Grand Conseil (1624), procureur du roi au Châtelet (1631), maître des requêtes (1639), intendant à l'armée du Piémont (1640). Apprécié dans cette fonction par Mazarin, il devient secrétaire d'État à la Guerre en avril 1643. Il don […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-le-tellier/#i_0

L'HOSPITAL MICHEL DE (1504 env.-1573)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 492 mots

Ayant commencé une brillante carrière de juriste humaniste à l'université de Padoue, d'abord comme étudiant, puis comme professeur de droit civil, Michel de L'Hospital fait un long séjour en Italie (il a été, entre autres, auditeur de la Rote à Rome) qui lui vaut une grande réputation de savant. Délégué aux Grands Jours de justice de Moulins (1540), de Riom (1542) et de Tours (1546), il devient pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-de-l-hospital/#i_0

LIONNE HUGUES DE (1611-1671)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 379 mots

En son temps, Hugues de Lionne fut considéré comme un grand ministre des Affaires étrangères. Voltaire en fit l'éloge et Saint-Simon écrit à son sujet : « Lionne était très instruit des intérêts des princes, adroit négociateur mais trop connu pour tel par les ministres étrangers qui se défiaient de lui et le craignaient. » Ce diplomate était issu d'une famille de robe du parlement de Grenoble ; sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugues-de-lionne/#i_0

LOUDUN PROCÈS DE

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU
  •  • 513 mots
  •  • 1 média

Petite capitale protestante près de Poitiers, Loudun est entrée dans la grande histoire en 1634. Le Mercure françois consacre, cette année-là, une longue chronique aux « possédées religieuses ursulines de Loudun » : le 18 août, Urbain Grandier, curé de Saint-Pierre, a été brûlé vif sur la place Sainte-Croix pour crime de sorcellerie. On l'a accusé d'avoir provoqué par la magie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proces-de-loudun/#i_0

LOUISE DE SAVOIE (1476-1531)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 417 mots

Fille du remuant duc de Savoie, Philippe, et de Marguerite de Bourbon, Louise de Savoie épouse en 1490 le comte d'Angoulême, Charles de Valois (1460-1496), petit-fils de Louis d'Orléans. Anne de Bretagne n'ayant donné le jour qu'à un héritier mâle mort au bout de quelques jours en 1502, le fils de Louise (c'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louise-de-savoie/#i_0

LOUIS XIII (1601-1643) roi de France (1610-1643)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 997 mots

Fils de Henri IV et de Marie de Médicis, Louis XIII est l'une des figures les plus énigmatiques de la royauté française. Son personnage, cette singulière et si efficace alliance politique qu'il a constituée avec Richelieu ont donné lieu aux interprétations les plus diverses. Du tableau, à la fois critique et ambigu, de Tallemant des Réaux à l'admira […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-xiii/#i_0

LOUIS XIV (1638-1715) roi de France (1643-1715)

  • Écrit par 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 10 450 mots
  •  • 10 médias

Louis XIV est un des personnages historiques sur lesquels l'attention demeure portée, sans que nul historien puisse prétendre donner de lui une image certaine et définitive. Qu'il ait influencé directement les destinées françaises et qu'à ce titre on ne puisse imaginer l'histoire de la France sans lui, nul doute. Mais, parce que son règne a curieusement associé une incontestable gloire à de très l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-xiv/#i_0

LOUVOIS FRANÇOIS MICHEL LE TELLIER marquis de (1641-1691)

  • Écrit par 
  • André CORVISIER
  •  • 388 mots

Fils du chancelier Michel Le Tellier, Louvois est associé par son père, dès 1662, à la charge de secrétaire d'État à la Guerre dont il a reçu la survivance, charge qu'il exerce pleinement à partir de 1677. Louis XIV l'appelle à son Conseil en 1672. Homme dur, exigeant et d'un abord difficile, Louvois est un travailleur ordonné et méthodique, capable de passer des détails de l'administration aux pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-michel-louvois/#i_0

LOYSEAU CHARLES (1566-1627)

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 667 mots

Petit-fils d'un laboureur assez fortuné pour pouvoir acheter à son fils une charge d'avocat, Charles Loyseau fait à Paris, sa ville natale, des études de droit qui lui ouvriront les offices de judicature. Lieutenant de bailliage, puis bailli, il fait une honorable carrière dans la magistrature de province, avant de revenir à Paris, où il termine ses jours comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-loyseau/#i_0

MAINE LOUIS AUGUSTE DE BOURBON duc du (1670-1736)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 323 mots

Prince français, né le 31 mars 1670, probablement à Saint-Germain-en-Laye, mort le 14 mai 1736 à Sceaux.Fils aîné de Louis XIV et de la marquise de Montespan, Louis Auguste est légitimé en 1673 et reçoit le titre de duc du Maine. Il combat dans la guerre de la Ligue d'Augsbourg (1689-1697) et, en 1714, Louis XIV le désigne apte à succéder au trône à défaut des princes du sang. Le roi renforce sa d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-auguste-de-maine/#i_0

MAINTENON FRANÇOISE D'AUBIGNÉ marquise de (1635-1719)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 551 mots

Petite-fille du grand poète protestant dont elle porte le nom, Françoise d'Aubigné naquit à la prison de Niort où son père, un débauché, purgeait une peine pour faux monnayage. Baptisée selon le culte catholique, elle reçoit l'éducation huguenote de sa tante madame de Villette qu'elle retrouve en 1647, après un séjour de six ans à la Martinique où son infortuné père avait entraîné toute la famille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francoise-d-maintenon/#i_0

MAISON DE FRANCE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 2 492 mots

La famille des rois de France est composée des descendants d'Hugues Capet par filiation mâle et mariages catholiques. Cet ensemble de dynastes, dont les titulatures ont considérablement varié à travers les siècles, s'est nommé « famille » ou « lignage du roi », puis « maison de France ».Ce terme de maison pour désigner une famille apparaît au xiie siè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maison-de-france/#i_0

MANDRIN LOUIS (1724-1755)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 331 mots

Fils d'un maréchal-ferrant qui le laisse, à sa mort en 1742, chef d'une famille de neuf enfants, Louis Mandrin est compromis dans une rixe en 1753 et condamné à être roué vif ; un de ses frères est pendu comme faux-monnayeur. Louis se réfugie dans l'illégalité, s'enrôle dans une bande dont il devient bientôt le chef en 1754. La contrebande connaît alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-mandrin/#i_0

MARGUERITE DE VALOIS, dite LA REINE MARGOT (1553-1615) reine de France

  • Écrit par 
  • Michel FRANÇOIS
  •  • 364 mots
  •  • 1 média

Il est peu de princesses de France qui aient autant défrayé la chronique de leur époque et alimenté si généreusement une littérature prétendument historique que Marguerite de Valois, restée célèbre sous le nom de « reine Margot ». Fille d'Henri II et de Catherine de Médic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-de-valois/#i_0

MARIE DE MÉDICIS (1573-1642) reine de France

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 526 mots

Reine de France, née le 26 avril 1573 à Florence, morte le 3 juillet 1642 à Cologne.Fille de François de Médicis, grand duc de Toscane, et de Jeanne d'Autriche, Marie de Médicis épouse en octobre 1600 Henri IV, tout juste divorcé de Marguerite de Valois. Le roi espère ainsi mettre la main sur une dot confortable qui lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-de-medicis/#i_0

MARILLAC MICHEL DE (1563-1632)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 673 mots

Garde des Sceaux de France, Michel de Marillac était fils d'un avocat général au parlement de Paris. Il entra dans les ordres et opta pour le parlement, dont il devint conseiller, étape importante avant d'entrer au Conseil, comme maître des requêtes, puis comme conseiller d'État. Ligueur, il se rallia à Henri IV, puis fut recommandé à Richelieu, qui lui donna, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-de-marillac/#i_0

MARTIGNARGUES BATAILLE DE (1704)

  • Écrit par 
  • Pierre ROLLAND
  •  • 252 mots

De 1702 à 1704, les protestants cévenols vont tenir en échec les armées de Louis XIV, inventant les tactiques de la guérilla moderne. Une bataille marque l'apogée de cette révolte. Le 14 mars 1704, six cents fantassins et cinquante cavaliers des régiments de la marine, les meilleurs du Languedoc, traquent dans les collines bordant le Gardon, à une dizaine de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-martignargues/#i_0

MAYENNE CHARLES DE LORRAINE duc de (1554-1611)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 214 mots

Frère cadet d'Henri de Guise, le duc de Mayenne est l'un des principaux chefs de l'opposition contre Henri IV. Gouverneur de la Bourgogne, il est, après l'assassinat de son frère, désigné par le conseil parisien des Seize comme le chef militaire de la Ligue. En tant que tel, il contribue à la désignation du cardinal de Bourbon comme candidat au trône de France. Vaincu à Arques et à Ivry en 1589 et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-de-mayenne/#i_0

MAZARIN JULES (1602-1661)

  • Écrit par 
  • Madeleine LAURAIN-PORTEMER
  •  • 1 804 mots
  •  • 1 média

Si Mazarin occupe dans l'histoire de la France et dans celle de l'Europe une place si importante, c'est qu'il a poursuivi et même couronné l'œuvre de Richelieu. Grâce à lui, les effets d'une continuité, rare dans la vie politique nationale, se sont fait sentir, à l'intérieur par le triomphe de l'absolutisme, à l'extérieur par l'abaissement de la Maison d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-mazarin/#i_0

MIRABEAU VICTOR RIQUETTI marquis de (1715-1789)

  • Écrit par 
  • Olivier COLLOMB
  •  • 718 mots

« L'ami des hommes ». Né d'une famille noble, peut-être d'ancienne extraction chevaleresque, venue d'Italie et agrégée au xvie siècle à la haute noblesse provençale par de brillants mariages, propriétaire depuis 1570 de la terre de Mirabeau, érigée en marquisat par Louis XIV. Gentilhomme et grand seigneur en Provence, le marquis de Mirabeau l'est et v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-mirabeau/#i_0

MONTESPAN FRANÇOISE ATHÉNAÏS DE ROCHECHOUART DE MORTEMART marquise de (1641-1707)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 350 mots

D'une famille saintongeaise très ancienne et illustre dans tous les domaines, Françoise Athénaïs de Rochechouart vint à la cour en 1660 pour devenir fille d'honneur de la nouvelle reine. En 1663, elle épousa Louis Henri de Pardaillan, marquis de Montespan, dont elle eut un fils, le duc d'Antin. Brillant à la cour par sa beauté et son esprit, elle devint la favorite de Louis XIV en 1667. Deux ans p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montespan-francoise-athenais-de-rochechouart-de-mortemart-marquise-de/#i_0

MONTPENSIER ANNE MARIE LOUISE D'ORLÉANS duchesse de, dite LA GRANDE MADEMOISELLE (1627-1693)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 351 mots

Digne fille de l'éternel conspirateur, du rival velléitaire et malheureux de Richelieu et de Mazarin, Gaston d'Orléans, et de sa première femme, Marie de Bourbon, duchesse de Montpensier. Deux événements, l'un plus romanesque que l'autre, ont dominé la vie de la Grande Mademoiselle. Le 2 juillet 1652, l'armée royale sous le commandement de Turenne est sur le point de battre celle de Condé, quand e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-marie-louise-d-montpensier/#i_0

MORT DE CHARLES LE TÉMÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 210 mots
  •  • 1 média

En un siècle, les ducs de Bourgogne ont regroupé de vastes territoires tant dans le royaume de France que dans l'Empire. Outre le bloc formé autour des deux Bourgognes, ils règnent sur un ensemble septentrional regroupant Artois, Flandre, Hainaut, Brabant, Hollande, Luxembourg. Charles, duc en 1467, achète l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-de-charles-le-temeraire/#i_0

MOUSQUETAIRE

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 349 mots

Soldat d'infanterie armé d'un mousquet. Amélioration de l'arquebuse, le mousquet est introduit dans les armées françaises au xvie siècle. On donne le nom de mousquetaires aux bandes qui en étaient armées. Tant que les piquiers restent la principale masse de choc au combat, arquebusiers puis mousquetaires joue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mousquetaire/#i_0

NICOT JEAN, seigneur de Villemain (1530 env.-1604)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 235 mots

Ambassadeur à Lisbonne de 1559 à 1561, Jean Nicot (qui passe dans l'histoire pour avoir introduit le tabac en France) y apparaît comme un excellent observateur et ses lettres demeurent une source précieuse de renseignements pour l'historien. C'est alors qu'il envoie à Catherine de Médicis du tabac en poudre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-nicot/#i_0

NOAILLES ADRIEN MAURICE 3e duc de (1678-1766)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 396 mots

Après avoir exercé ses premiers talents militaires en Catalogne aux côtés de son père, puis sous Vendôme duc de Penthièvre (1693-1696), Adrien Maurice de Noailles est choisi en raison de sa valeur et de sa prudence pour accompagner le nouveau souverain Philippe V en Espagne. Il épouse Françoise d'Aubigné, nièce de Mme de Maintenon en 1698. Général des armées du roi, il fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adrien-maurice-noailles/#i_0

NOTAIRE, Ancien Régime

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 476 mots

Titre recouvrant des fonctions très différentes selon qu'il s'agit du notaire de chancellerie ou du notaire public. Le premier se rencontre déjà dans toutes les administrations de l'Antiquité et n'est autre chose qu'un scribe. Dès le haut Moyen Âge, la chancellerie des différents souverains comprenait des notaires, placés dans la chancellerie carolingienne sous l'autorité de l'archichancelier. Aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notaire-ancien-regime/#i_0

NU-PIEDS RÉVOLTE DES (1639-1640)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 430 mots

Une des nombreuses « émotions » qui troublent la période 1623-1648. La révolte des Nu-Pieds, soulèvement populaire de Normandie, est à la fois rurale et citadine ; elle fut châtiée par une expédition punitive du chancelier Séguier en personne.Dans l'Avranchin en 1639, le bruit s'était répandu que le gouvernement allait interdire le sel blanc et établir la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolte-des-nu-pieds/#i_0

ORLÉANS GASTON duc d' (1608-1660)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 586 mots

Prince français, né le 25 avril 1608 à Fontainebleau, mort le 2 février 1660 à Blois.Troisième fils du roi Henri IV et de Marie de Médicis, Gaston reçoit dans un premier temps le titre de duc d'Anjou. Seul frère survivant de Louis XIII, il prend le titre de « Monsieur » à partir de 1611. La première de ses nombreuses révoltes et intrigues contre l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-orleans/#i_0

PAPIER TIMBRÉ RÉVOLTE DU (1675)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 436 mots

Révolte survenue en Basse-Bretagne, d'autant plus grave qu'elle se produit pendant une émeute bordelaise au cours de la guerre de Hollande (1675). En Bretagne, les officiers seigneuriaux (sénéchal, notaire, sergent, procureur fiscal) jouaient le rôle d'hommes d'affaires du seigneur ; rémunérés par vacations, ils se montraient tracassiers. Les seigneurs eux- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolte-du-papier-timbre/#i_0

PATRIMOINE INDUSTRIEL (France)

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ, 
  • Laurent CHANETZ
  •  • 6 562 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les manufactures d'État »  : […] Tant dans le domaine civil que militaire, la monarchie absolue va en effet doter la France de bâtiments industriels prestigieux, dont l'architecture empruntée aux palais des princes magnifie le pouvoir royal. Aux xviie et xviiie siècles, la France se couvre ainsi d'un blanc manteau de manufactures et d'ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-industriel-france/3-les-manufactures-d-etat/

PAULETTE

  • Écrit par 
  • Frédéric BLUCHE
  •  • 345 mots

Nom donné, d'après celui de son initiateur, le traitant Charles Paulet, au célèbre édit de décembre 1604 consacrant la transmission et l'hérédité des offices par la création d'un « droit annuel ». Le xvie siècle français connaissait déjà, outre la vénalité traditionnelle, une manière d'hérédité des charges, mais celle-ci demeurait coutumière, casuelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paulette/#i_0

PERRAULT LES

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 550 mots

Le plus célèbre des Perrault reste Charles (1628-1703), contrôleur des Bâtiments et bras droit de Colbert, académicien, chef de file des Modernes et adaptateur probable des fameux Contes, vraisemblablement collectés par son troisième fils. Cet homme illustre est, paradoxalement, encore inconnu pour la partie la plus considérable et la plus amusante de son œuvre : textes autobio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-perrault/#i_0

PHILIPPE III LE BON (1396-1467) duc de Bourgogne (1419-1467)

  • Écrit par 
  • Richard VAUGHAN
  • , Universalis
  •  • 646 mots

Duc de Bourgogne (1419-1467) né le 31 juillet 1396 à Dijon, mort le 15 juin 1467 à Bruges.Fils de Jean sans Peur et de Marguerite de Bavière, Philippe devient duc de Bourgogne à vingt-trois ans. Son objectif premier est alors de se dégager aussi vite que possible des affaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-iii-le-bon/#i_0

POISONS AFFAIRE DES

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 575 mots

Le 25 mars 1675, dans un couvent de Liège occupé par les troupes françaises, la marquise de Brinvilliers est arrêtée ; elle était recherchée, avec plus ou moins de zèle, depuis 1672. Cette année-là mourait à Paris un jeune officier, Godin de Sainte-Croix ; comme il était poursuivi pour dettes, la police inventorie ses affaires et découvre une cassette pleine d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaire-des-poisons/#i_0

POLICE SOUS L'ANCIEN RÉGIME

  • Écrit par 
  • Vincent MILLIOT
  •  • 4 141 mots
  •  • 1 média

Du Moyen Âge à la fin de l'Ancien Régime, la police dépend étroitement de la justice. Les frontières entre les deux domaines restent longtemps mal délimitées. Loin de constituer une administration unique et « nationale », les pouvoirs de police sont émiettés entre plusieurs acteurs. Outre les seigneurs détenteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-sous-l-ancien-regime/#i_0

POLYSYNODIE

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 496 mots

Gouvernement aux multiples conseils, en France de 1715 à 1718. Louis XIV avait systématiquement écarté les nobles des grandes fonctions du gouvernement pour administrer le pays avec six ministres, dont le contrôleur général des Finances, généralement d'origine bourgeoise. Simples commis aux yeux du roi, ils semblaient les personnages les plus puissants de l'État. L'esprit critique de la haute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polysynodie/#i_0

POMPONNE SIMON ARNAULD marquis de (1618-1699)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 374 mots

Neveu du grand Arnauld, Simon Arnauld, marquis de Pomponne, entre au Conseil du roi en 1644, puis devient intendant des armées de Naples et de Catalogne. Les opinions jansénistes de sa famille nuisent à sa carrière, mais, bel esprit, il est reçu à l'hôtel de Rambouillet où règne Voiture, à l'hôtel de Nevers, chez la princesse Palatine, à Vaux chez Fouquet dont il partage la disgrâce en 1662. Le ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simon-pomponne/#i_0

PROMULGATION DU CONCORDAT DE BOLOGNE

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 224 mots
  •  • 1 média

Maître du Milanais depuis sa victoire sur les troupes suisses à Marignan (septembre 1515), François Ier est en position de force en Italie. Il peut donc négocier avec le pape Léon X, sur une base favorable à son autorité, les relations entre monarchie française et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/promulgation-du-concordat-de-bologne/#i_0

QUATRE ARTICLES DÉCLARATION DES (1682)

  • Écrit par 
  • Olivier COLLOMB
  •  • 573 mots

« Déclaration du clergé de France sur la puissance ecclésiastique », texte latin en un préambule et quatre articles (d'où son nom) ; elle fut votée le 19 mars 1682 par une assemblée générale extraordinaire du clergé de France, convoquée par Louis XIV, alors en conflit avec la papauté sur l'étendue de l'autorité royale en matière ecclésiastique : le roi, déte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/declaration-des-quatre-articles/#i_0

QUESTION PRÉPARATOIRE & QUESTION PRÉALABLE

  • Écrit par 
  • Frédéric BLUCHE
  •  • 159 mots

La torture ou question était sous l'Ancien Régime un moyen d'instruction couramment utilisé, même si l'ordonnance criminelle de 1670 en limitait l'usage aux cas les plus graves. La question préparatoire était appliquée à l'accusé afin d'obtenir de lui des aveux. Précédant l'exécution, la question préalable était […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/question-preparatoire-et-question-prealable/#i_0

RÉACTION ARISTOCRATIQUE

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 862 mots

Nom qui désigne la réaction des privilégiés au cours du xviiie siècle contre l'ordre politique et social établi par Louis XIV. La réaction aristocratique comprend une réaction proprement nobiliaire, venue de ceux qu'on appelle des gentilshommes, une autre du clergé et, enfin, celle des parlementaires et de la nobles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaction-aristocratique/#i_0

RÉGALE DROIT DE

  • Écrit par 
  • Frédéric BLUCHE
  •  • 581 mots

Les droits du roi ou droits régaliens étaient, sous l'Ancien Régime, l'expression même de la souveraineté. L'un d'entre eux était le droit de régale. Abus consolidé en droit au viiie siècle, il apparaît à l'époque carolingienne. Le roi l'exerce en cas de vacance d'un siège épiscopal, prenant le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-de-regale/#i_0

RÉGENCE

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 825 mots

Régime établi pendant la minorité de Louis XV (1715-1723) et dans une période de réaction contre le Grand Siècle, le Conseil de régence est dominé par trois hommes : le régent Philippe d'Orléans, le banquier Law et l'abbé Guillaume Dubois. Louis XIV avait réglé dans son testament l'organisation du Conseil de régence de son arrière-petit-fils âgé de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regence/#i_0

RÉVOCATION DE L'ÉDIT DE NANTES (1685)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 1 011 mots

L'édit de Nantes (1598) avait établi, pour la première fois dans un grand État européen, la tolérance religieuse. L'édit de grâce d'Alès (1629) retirait aux protestants leurs garanties politiques ; ils demeurèrent cependant loyaux durant la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revocation-de-l-edit-de-nantes/#i_0

RICHELIEU ARMAND JEAN DU PLESSIS cardinal duc de (1585-1642)

  • Écrit par 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 3 051 mots
  •  • 1 média

L'histoire a offert de Richelieu des interprétations successives, comme il ne peut manquer d'arriver à une figure exceptionnelle. L'impopularité générale du cardinal en ses dernières années (« il n'était pas aimé du peuple, disait au xviiie siècle l'historien de Louis XIII, le père Griffet, et j'ai connu des vieillards qui se souvenaient encore des fe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-jean-du-richelieu/#i_0

ROCROI BATAILLE DE (1643)

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 408 mots

Célèbre bataille opposant l'armée française, commandée par le jeune duc d'Enghien (le futur Grand Condé), à l'armée de don Francisco de Mello, en majorité espagnole mais comprenant des unités wallonnes, allemandes et italiennes. Les coalisés, qui mettent en ligne 17 000 fantassins et 8 000 cavaliers, assiègent Rocroi, place forte des Ardennes, que les Français, avec 15 000 fantassins et 6 000 cava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-rocroi/#i_0

SAINT-ESPRIT ORDRE DU

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 730 mots

Henri III, roi de France et de Pologne, fonda l'ordre et milice du benoît Saint-Esprit en décembre 1578. L'ordre était destiné à fortifier la foi et la religion catholique, à restaurer le royaume déchiré dans sa splendeur ; le roi voulait raffermir ses liens avec une noblesse turbulente et pallier la décadence de l'Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-du-saint-esprit/#i_0

SAINT-ÉTIENNE MANUFACTURE D'ARMES DE

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 957 mots

Il semblerait que des forgerons se soient installés très tôt dans cette région favorisée par la présence d'un bassin houiller et par les eaux du Furan qui permettaient la trempe du fer. Cependant, c'est sous le règne de François Ier qu'apparurent les premières industries (arbalètes, fers de lance, couteaux, armes à feu). « Les statuts et règlements pour les maîtres fourbisse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manufacture-d-armes-de-saint-etienne/#i_0

SAINT-LOUIS ORDRE DE

  • Écrit par 
  • Claude DUCOURTIAL-REY
  •  • 408 mots

Ordre créé par Louis XIV en avril 1693. La France faisait alors front à la ligue d'Augsbourg et ses armées souffraient d'une pénurie de cadres subalternes, souvent d'origine roturière, sans fortune, et découragés par l'indifférence du pouvoir central. C'est pour leur témoigner son intérêt que le roi, sur l'incitation des maréchaux de Luxembourg et Vauban, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-de-saint-louis/#i_0

SAINT-MICHEL ORDRE DE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 757 mots
  •  • 1 média

Alors que l'Angleterre avait la Jarretière sous la protection de saint Georges et qu'un vassal français comme le duc de Bourgogne avait la Toison d'or avec saint André, le roi de France n'avait aucun ordre à proposer à ses fidèles les plus proches et les plus méritants. La guerre de Cent Ans attira l'attention sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-de-saint-michel/#i_0

SAINT-SACREMENT COMPAGNIE DU

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 1 006 mots

École de vie intérieure et office catholique d'action sociale, la Compagnie du Saint-Sacrement reste, dans l'histoire, comme une société secrète efficace, prompte à organiser les cabales. La première idée de compagnie revient à Henri de Lévis, duc de Ventadour, sous l'influence de sa femme, Marie-Liesse, fille de Henri de Luxembourg. Animés d'une foi brûlante, les deux époux se séparent en 1629, M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/compagnie-du-saint-sacrement/#i_0

SAINT-SIMON LOUIS DE ROUVROY, duc de (1675-1755)

  • Écrit par 
  • Dirk VAN DER CRUYSSE
  •  • 3 269 mots

« Tout m'avoit préparé à me survivre à moi-même, et j'avois tâché d'en profiter. » Cette déclaration qui surgit vers la fin des célèbres Mémoiresnous autorise à voir l'œuvre de Saint-Simon comme une immense opération de survie. Il s'agit d'abord d'un témoignage historique exceptionnel, qui se propose de dire la vérité – toute la vérité, fût-elle terrible – non sans céder allégr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-de-saint-simon/#i_0

SARTINE ANTOINE DE (1729-1801)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 190 mots

Né à Barcelone, conseiller au Châtelet, maître des requêtes, Sartine remplace Bertin comme lieutenant général de police à Paris en 1759. Il exerce ses fonctions avec justice, humanité, fermeté et vigilance, et il a l'estime générale. Ses services sont les mieux renseignés d'Europe. Il est nommé conseiller d'État en 1767, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-de-sartine/#i_0

SAVOIE MAISON DE

  • Écrit par 
  • Jacques LOVIE
  •  • 2 650 mots

Quelques données de l'histoire de la province de Savoie se rattachent à celle de l'Europe. Ce n'est point un hasard si l'activité des princes s'est manifestée dans la partie médiane de l'ancienne Lotharingie, à la naissance du fugitif royaume de Bourgogne. À l'échec des Rodolphiens succéda la tentative poursuivie pendant plusieurs siècles par les Blanche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maison-de-savoie/#i_0

SÉGUIER PIERRE (1588-1672) chancelier de France

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 398 mots

Type parfait de l'homme du pouvoir, Pierre Séguier est prêt à accepter n'importe quelle tâche délicate et impopulaire. Il y a là une part, réelle, d'esprit de fidélité à la monarchie (mais qui a ses limites) et du besoin d'être du côté du pouvoir, pour lui-même et pour sa famille. Il a su choisir son camp, et y rester même au moment des difficultés. Neveu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-seguier/#i_0

SEIGNELAY JEAN-BAPTISTE COLBERT marquis de (1651-1690)

  • Écrit par 
  • André CORVISIER
  •  • 248 mots

Fils aîné et préféré de Jean-Baptiste Colbert qui avait obtenu pour lui la survivance de ses charges et le prépara avec soin à sa future mission. En 1670 et 1671, Seignelay visite les ports de France, l'Italie, les arsenaux et chantiers de constructions navales de Hollande et d'Angleterre. Il est admis auprès de Louis XIV, en 1672, pour aider s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-seignelay/#i_0

SOUBISE LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 136 mots

Branche cadette de la maison de Rohan dont le chef est seigneur de Soubise en Saintonge par mariage (1663), puis prince de Soubise par érection du fief en principauté (lettres patentes de 1667). Le premier prince fait bâtir à Paris l'hôtel de Soubise (maintenant Archives nationales) ; il a un fils cardinal, prince-évêque de Strasbourg, et un autre que le roi fait duc de Rohan-Rohan en érigeant Fro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-soubise/#i_0

SULLY MAXIMILIEN DE BÉTHUNE duc de (1560-1641)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 469 mots

L'une des figures les plus populaires de l'histoire française, Sully est devenu presque légendaire avec sa phrase sur le labourage et le paturage. Cadet d'une famille protestante, il prend part aux campagnes du jeune Henri IV, ce qui lui vaut une ascension politique rapide : directeur des Finances et surintendant général en 1596, grand maître de l'artillerie et des fortifications ainsi que grand v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximilien-de-sully/#i_0

TALON LES

  • Écrit par 
  • Olivier COLLOMB
  •  • 152 mots

Famille de magistrats français qui se sont surtout illustrés au xviie siècle. Omer Talon (1595-1632), avocat général au parlement de Paris en 1631, renommé pour son éloquence, défend, pendant la Fronde et après, les anciennes traditions monarchiques et religieuses. Opposé à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-talon/#i_0

TOISON D'OR ORDRE DE LA

  • Écrit par 
  • Claude DUCOURTIAL-REY
  •  • 630 mots

Le plus illustre des ordres de chevalerie, créé le 10 janvier 1430 à Bruges par Philippe le Bon, duc de Bourgogne, comte de Flandres, qui arbitrait alors les destinées de la France, entre le Français Charles VII et l'Anglais Henri V. L'ordre devait regrouper, autour de Philippe, les principales personnalités flamandes et bourguignonnes, au moment où, grâc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-de-la-toison-d-or/#i_0

TOURVILLE ANNE HILARION DE COTENTIN comte de (1642-1701)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 524 mots

Chevalier de Malte à quatorze ans, Tourville, jusqu'en 1667, guerroya en Méditerranée contre les Turcs et les Barbaresques, fut décoré et félicité par le doge de Venise et par Louis XIV qui le nomma capitaine de vaisseau. Envoyé à Candie en 1669, il devint en 1671 commandant d'un des vaisseaux de l'escadre du comte d'Estrées contre les Hollandais. Sous les ordres de Duquesne, il contribua à la vic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-hilarion-de-tourville/#i_0

TURENNE HENRI DE LA TOUR D'AUVERGNE vicomte de (1611-1675)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 1 446 mots

Sans doute le plus grand homme de guerre qu'ait produit la France avant Napoléon. Taciturne et souvent bourru, Turenne cachait mal, sous une apparence de froideur une chaude humanité qui le faisait adorer de ses hommes. Stoïque dans les revers comme réservé dans les victoires, ambitieux uniquement de la gloire, généreux au point de payer ses soldats en puisan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turenne-henri-de-la-tour-d-auvergne-vicomte-de/#i_0

VAUBAN SÉBASTIEN LE PRESTRE DE (1633-1707)

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC
  •  • 2 152 mots

La carrière de Vauban correspond à l'apogée de la fortification bastionnée en France, dont les nombreuses guerres du règne de Louis XIV favorisent le développement. Vauban est né à Saint-Léger de Foucheret (actuellement Saint-Léger-Vauban, Yonne) dans une famille de petite noblesse nivernaise. Après des études chaotiques, il commence son apprentissage milit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vauban-sebastien-le-prestre-de/#i_0

VÉNALITÉ DES OFFICES

  • Écrit par 
  • Frédéric BLUCHE
  •  • 772 mots

L'office est primitivement une fonction confiée par le roi à l'un de ses serviteurs pour la gestion du domaine. Lorsque s'affirme le pouvoir monarchique, l'office se transforme en délégation partielle de l'autorité du souverain. Au xve siècle, une part importante de ces fonctions sont devenues viagères sans que le roi ait pu leur conserver leur caract […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venalite-des-offices/#i_0

VERVINS PAIX DE (1598)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 433 mots

Pour en arriver au statu quo de la paix de Vervins le 2 mai 1598 entre la France et l'Espagne, il aura fallu près d'un demi-siècle d'une longue guerre civile, qui n'est qu'un élément de l'affrontement européen ayant débuté avec les guerres d'Italie. L'abjuration, à Saint-Denis, de Henri IV (25 juill. 1593) est le fait décisif, mais non suffisant, qui donne au roi de France la supériorité sur la Li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paix-de-vervins/#i_0

VILLARS CLAUDE LOUIS HECTOR duc de (1653-1734) maréchal de France

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 645 mots
  •  • 1 média

« À la guerre, tout dépend d'imposer à son ennemi et, dès qu'on a gagné ce point, de ne lui plus donner le temps de reprendre du cœur. » Cette maxime de Villars peint bien les qualités foncières de l'homme de guerre qu'il fut : esprit d'entreprise et ardeur, à quoi il faut ajouter la faculté de ne se point décourager et une jeunesse de caractère conservée intacte dans la plus extrême vieillesse.Sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-louis-hector-villars/#i_0

VILLEGAGNON NICOLAS DURAND DE (1510-1571)

  • Écrit par 
  • Michel FRANÇOIS
  •  • 285 mots

Né à Provins, Villegagnon est élève des collèges de La Marche et de Montaigu à Paris, en compagnie de Calvin, et étudie le droit à Orléans. Entré dans l'ordre de Malte en 1531 sur la recommandation de son oncle Villiers de L'Isle-Adam, grand maître de l'ordre, il prend part en 1541 à l'expédition, dont il a écrit le récit, de Charles Quint contre Alger et, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/villegagnon-nicolas-durand-de/#i_0

VILLERS-COTTERÊTS ORDONNANCE DE (1539)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 382 mots

La première grande étape de la justice française au xvie siècle commence avec l'ordonnance de Villers-Cotterêts. Son intérêt est quadruple. Elle marque, d'abord, la volonté de rendre l'administration accessible au peuple par le remplacement, dans les actes notariaux et judiciaires, du latin par le français. Par là, elle donne à ce dernier une force d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordonnance-de-villers-cotterets/#i_0


Affichage 

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants

vidéo

Les nouveaux conquérants : Hollande, Angleterre, France, Russie. Guerre de Trente Ans. Louis XIV. La prépondérance de l'Espagne et du Portugal s'achève au cours du XVIIe siècle devant les appétits commerciaux des autres grandes puissances européennes. Les... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Portrait de Marie-Antoinette, É.L. Vigée-Lebrun

Portrait de Marie-Antoinette, É.L. Vigée-Lebrun

photographie

Élisabeth Louise VIGÉE-LEBRUN, Portrait de Marie-Antoinette, huile sur toile. Kunsthistorisches Museum, Sammlungen Schloss Ambras, Innsbruck. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Louis XIV, roi de France, H. Rigaud

Louis XIV, roi de France, H. Rigaud

photographie

Hyacinthe RIGAUD, Louis XIV, roi de France, huile sur toile. Musée du Louvre, Paris. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Entrée solennelle de Louis XIV et de la reine Marie-Thérèse à Arras, A. F. van der Meulen

 Entrée solennelle de Louis XIV et de la reine Marie-Thérèse à Arras , A. F. van der Meulen

photographie

Adam Frans van der Meulen, «Entrée solennelle de Louis XIV et de la reine Marie-Thérèse à Arras» (30 juillet 1667). Huile sur toile. Musées des châteaux de Versailles et de Trianon, Versailles. 

Crédits : A. F. van der Meulen/ Bridgeman Images

Afficher

Marguerite de Valois (1553-1615)

Marguerite de Valois (1553-1615)

photographie

Marguerite de Valois, reine de Navarre puis de France, surnommée la reine Margot. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Traité des Pyrénées

Traité des Pyrénées

photographie

Le traité de paix des Pyrénées est signé le 7 novembre 1659 après la victoire des Français sur les Espagnols. Allégorie de la Paix des Pyrénées, attribué à Claude Déruet, vers.1659-1660. Huile sur toile. Au premier plan, Louis XIV, Anne d'Autriche et Philippe,... 

Crédits : AKG

Afficher

Présentation des membres de l’Académie des sciences par Colbert à Louis XIV, Henri Testelin, d’après Charles Le brun

 Présentation des membres de l’Académie des sciences par Colbert à Louis XIV , Henri Testelin, d’après Charles Le brun

photographie

G.W. Leibniz séjourne à Paris en 1672. Grâce à la fondation de l'Académie royale des sciences en 1667, la ville est devenue un foyer de recherches intellectuelles et scientifiques. Leibniz y fréquentera notamment le mathématicien Christiaan Huygens. Henri Testelin d'après... 

Crédits : The Gallery Collection/ Corbis

Afficher

Triple Portrait de Richelieu, P. de Champaigne

 Triple Portrait de Richelieu , P. de Champaigne

photographie

Philippe de Champaigne (1602-1674), Triple Portrait de Richelieu, huile sur toile, 1642. National Gallery, Londres. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Ratification du traité de Münster, G. ter Borch

 La Ratification du traité de Münster , G. ter Borch

photographie

Gerard ter BORCH, La Ratification du traité de Münster, 1648, huile sur cuivre. National Gallery, Londres. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Assassinat de Henri III

Assassinat de Henri III

photographie

Le moine Jacques Clément met fin à la dynastie des Valois en assassinant le roi de France Henri III (1551-1589). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

François Ier

François I er

photographie

François Ier (1494-1547), roi de France (1515-1547). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le cardinal Mazarin

Le cardinal Mazarin

photographie

Le cardinal Jules Mazarin (1602-1661), nommé Premier ministre par la régente Anne d'Autriche en 1643. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Louis XIV

Louis XIV

photographie

Louis XIV (1638-1715), roi de France (1643-1715), peint par Nicolas de Largillière (1656 -1746). Wallace Collection, Londres. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le chevalier d'Éon

Le chevalier d'Éon

photographie

Charles de Beaumont, chevalier d'Éon (1728-1810), aventurier et agent secret du roi Louis XV. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

France : formation territoriale, de 1461 à 1610

France : formation territoriale, de 1461 à 1610

carte

Naissance de la France moderne, de l'avènement de Louis XI à la mort d'Henri IV (1461-1610). Il n'est tenu compte que des acquisitions territoriales à l'intérieur des frontières actuelles de la France métropolitaine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

France : formation territoriale, de 1610 à nos jours

France : formation territoriale, de 1610 à nos jours

carte

Du royaume de France sous Henri IV au territoire actuel : expansion et consolidation des frontières. Il n'est tenu compte que des acquisitions territoriales à l'intérieur des frontières actuelles de la France métropolitaine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Portrait de Marie-Antoinette, É.L. Vigée-Lebrun

Portrait de Marie-Antoinette, É.L. Vigée-Lebrun
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Louis XIV, roi de France, H. Rigaud

Louis XIV, roi de France, H. Rigaud
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Entrée solennelle de Louis XIV et de la reine Marie-Thérèse à Arras , A. F. van der Meulen

Entrée solennelle de Louis XIV et de la reine Marie-Thérèse à Arras, A. F. van der Meulen
Crédits : A. F. van der Meulen/ Bridgeman Images

photographie

Marguerite de Valois (1553-1615)

Marguerite de Valois (1553-1615)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Traité des Pyrénées

Traité des Pyrénées
Crédits : AKG

photographie

 Présentation des membres de l’Académie des sciences par Colbert à Louis XIV , Henri Testelin, d’après Charles Le brun

Présentation des membres de l’Académie des sciences par Colbert à Louis XIV, Henri Testelin, d’après Charles Le brun
Crédits : The Gallery Collection/ Corbis

photographie

 Triple Portrait de Richelieu , P. de Champaigne

Triple Portrait de Richelieu, P. de Champaigne
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 La Ratification du traité de Münster , G. ter Borch

La Ratification du traité de Münster, G. ter Borch
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Assassinat de Henri III

Assassinat de Henri III
Crédits : Hulton Getty

photographie

François I er

François Ier
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le cardinal Mazarin

Le cardinal Mazarin
Crédits : Hulton Getty

photographie

Louis XIV

Louis XIV
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le chevalier d'Éon

Le chevalier d'Éon
Crédits : Hulton Getty

photographie

France : formation territoriale, de 1461 à 1610

France : formation territoriale, de 1461 à 1610
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

France : formation territoriale, de 1610 à nos jours

France : formation territoriale, de 1610 à nos jours
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte