SIBELIUS JEAN (1865-1957)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ayant suscité les appréciations les plus contradictoires chez les critiques, tenu longtemps dans un purgatoire d'où seuls Anglais et Américains l'avaient fait sortir (ce qui ajoutait à la méfiance des Allemands et des Latins puisque le bon goût musical ne semblait pouvoir franchir ni la Manche ni l'Atlantique !), Sibelius revient au premier rang et prend peu à peu la place qu'il mérite. Non sans erreurs d'appréciation : un certain nombre d'opinions préconçues circulent sur le personnage et il convient de les dissiper.

Jean Sibelius

Jean Sibelius

Photographie

Le compositeur finlandais Jean Sibelius (1865-1957) en 1949. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Sibelius ne peut pas être rangé dans la catégorie des compositeurs dits « nationaux ». Il n'est ni le Grieg, encore moins le Dvořák, voire le Bartók, finlandais : il n'utilise pas la musique populaire comme matériau thématique, et les caractéristiques de son style mélodique ne doivent rien aux mélodies populaires de son pays. Ce sont les commentateurs, victimes de l'hyperurbanisation de l'Europe occidentale industrialisée, qui ont vu en Sibelius un chantre du terroir. Nul besoin pour lui de retourner aux sources : il ne les a jamais quittées tant la Finlande d'alors était – et reste encore – un paradis écologique ! Sibelius n'a cherché qu'à atteindre un langage universel ; le plus grand risque pour lui aurait été de « folkloriser » sa musique et de la reléguer ainsi à une production couleur locale inapte à passer les frontières. La toile de fond (et non pas le développement) de l'œuvre de Sibelius reste nordique, et le nationalisme finlandais ne peut y trouver son compte qu'après coup.

Lorsqu'il vient au monde, la Finlande est sous le joug russe depuis un peu plus d'un demi-siècle. Mais, pendant les six siècles précédents, c'est la Suède qui dominait le pays. Sibelius va vivre dans un contexte familial suédois, d'extraction et de culture : sur la centaine de mélodies environ qu'il va composer, l'écrasante majorité empruntera des textes en suédois. Dès lors, même si la montée de son art coïncide avec celle du nationalisme littéraire (à [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : maître en lettres modernes et linguistique générale, chargé de cours à la faculté des lettres et sciences humaines d'Aix-en-Provence, producteur à Radio-France, directeur antenne musique, Radio France Internationale

Classification


Autres références

«  SIBELIUS JEAN (1865-1957)  » est également traité dans :

FÄLLDIN

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 906 mots

Né le 9 octobre 1928 à Helsinki dans une famille de musiciens, le compositeur et pédagogue finlandais Einojuhani Rautavaara se retrouve orphelin à l'âge de seize ans : il perd sa mère en 1944 ; son père, le baryton Eino Rautavaara, vedette de l'Opéra d'Helsinki dans les années 1910 et 1920, était mort en 1939. L'adolescent est alors adopté par une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/einojuhani-rautavaara/#i_40798

KAJANUS ROBERT (1856-1933)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 538 mots

Le chef d'orchestre et compositeur finlandais Robert Kajanus se fit le champion de la musique de son pays. Il est considéré comme le père de la musique finlandaise. Robert Kajanus naît le 2 décembre 1856, à Helsingfors (auj. Helsinki), ville appartenant alors au grand-duché de Finlande, composante de l'Empire russe. Il accomplit ses études musicale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-kajanus/#i_40798

STENHAMMAR WILHELM (1871-1927)

  • Écrit par 
  • Michel VINCENT
  •  • 756 mots

Né et mort à Stockholm, Wilhelm Stenhammar est considéré à juste titre comme l'un des pères de la musique suédoise contemporaine. Disparu trop tôt (il s'éteint à l'âge de 56 ans d'une hémorragie cérébrale), Stenhammar a marqué la vie musicale de son pays tout autant par ses activités d'interprète et de chef d'orchestre que par ses talents de compos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-stenhammar/#i_40798

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel VINCENT, « SIBELIUS JEAN - (1865-1957) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-sibelius/