HELSINKI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Capitale de la Finlande, Helsinki (en suédois Helsingfors) en est également le plus grand port maritime et la plus importante ville industrielle (568 000 hab. en 2007 et le double pour l'agglomération). Elle est située dans le sud du pays, sur une péninsule qui s'avance dans le golfe de Finlande. Capitale la plus septentrionale de l'Europe continentale, elle est souvent surnommée la « ville blanche du Nord », car nombre de ses édifices sont construits dans un granit clair extrait dans la région.

Le roi de Suède Gustave Ier Vasa fonda Helsinki en 1550 pour que ce port puisse rivaliser avec celui de Reval (auj. Tallinn), situé sur la rive sud du golfe de Finlande. Édifiée à l'origine à l'embouchure de la rivière Vantaa, Helsinki fut déplacée de 5 kilomètres vers le sud en 1640, afin d'avoir un meilleur accès à la mer. Ravagée par la peste en 1710, la ville fut entièrement détruite par un incendie trois ans plus tard. Le site, dont l'essor fut ensuite freiné par les attaques russes, devint plus sûr en 1748 quand la forteresse de Suomenlinna (Sveaborg en suédois) fut érigée sur plusieurs petites îles protégeant l'entrée du port.

Lorsque la Russie envahit la Finlande en 1808, Helsinki fut de nouveau ravagée par les flammes. Dès l'année suivante, la Finlande était rattachée à Russie et, en 1812, le tsar Alexandre Ier déplaça la capitale du grand-duché de Finlande de Turku (Åbo) à Helsinki. Le centre-ville avait entre-temps été complètement remodelé selon les plans de l'architecte allemand Carl Ludwig Engel, qui dessina, dans un style néo-classique, de nombreux et imposants édifices publics : le Conseil d'État, le corps principal de l'université et la cathédrale luthérienne (achevée en 1852), tous trois entourant la vaste place du Sénat. Non loin de là se dressent les coupoles de la cathédrale orthodoxe Uspenski, rares témoins de la domination russe.

Une fois élevée au rang de capitale de la Finlande, Helsinki vit sa population croître rapidement, passant d'à peine 4 000 habitants en 1810 à quelque 60 000 habitants en 1890. En décembre 1917, la Finlande se proclama indépendante vis-à-vis de la Russie, déclaration qui provoqua dans la capitale une guerre civile entre les milices bourgeoises partisanes du gouvernement et les gardes rouges qui occupaient la ville. La situation se stabilisa cependant rapidement et le Parlement d'Helsinki élut le premier président de la Finlande en 1919. En l'espace de quelques décennies, Helsinki devint un important centre marchand, industriel et culturel, une évolution qui ne fut interrompue que par la Seconde Guerre mondiale.

La vie et le développement économiques d'Helsinki reposent sur la qualité de ses ports ainsi que sur de bonnes liaisons routières et ferroviaires avec le reste du pays. Plus de la moitié des importations finlandaises transitent par le port d'Helsinki. Mais une faible proportion des exportations nationales passent par la capitale, les principaux ports d'exportation se trouvant en d'autres points de la côte finlandaise. Le tissu industriel de la ville est fondé sur l'agroalimentaire, la métallurgie, la chimie, l'imprimerie, le textile, l'habillement et la fabrication d'appareils électriques.

Parmi les œuvres architecturales caractéristiques de la ville, citons la gare centrale (1914) conçue par Eliel Saarinen, le stade construit à l'occasion des jeux Olympiques de 1952 et le palais Finlandia dessiné par Alvar Aalto (1970). L'université d'Helsinki, fondée en 1640, est la deuxième de Scandinavie par la taille.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  HELSINKI  » est également traité dans :

AALTO ALVAR (1898-1976)

  • Écrit par 
  • Gilles RAGOT
  •  • 2 580 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La composition par agglutination »  : […] « Les parallélépipèdes de cubes de verre et de métal synthétique – le purisme snob et inhumain des grandes villes – illustrent un mode de construction qui a atteint un point de non-retour. Cette voie-là est une impasse. » C'est en ces termes qu'Aalto condamne sans appel, en 1958, la voie où s'est engagée l'architecture européenne, et bientôt internationale, entre le début du xx e  siècle et les an […] Lire la suite

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 480 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'éveil national »  : […] La période de la présence russe en Finlande fut longtemps plus bénéfique que ne pourrait le laisser penser sa triste fin. Elle fut en effet marquée par l'essor des forces productives, de la vie culturelle et du sentiment national jusqu'au tournant néfaste des années 1890. Le tsar Alexandre I er , souverain réaliste, accorda au pays un statut plutôt favorable, eu égard aux conditions générales de l […] Lire la suite

Les derniers événements

15 avril 2021 Pologne. Le statut du défenseur des droits civiques en question.

Ancien vice-président du Comité Helsinki pour les droits de l’homme, le titulaire du poste, Adam Bodnar, continuait à assurer ses fonctions en dépit de l’arrivée à son terme de son mandat en septembre 2020, la Diète et le Sénat ne s’étant pas accordés sur le nom de son successeur. Trois jours plus tôt, le tribunal des affaires de concurrence et de consommation, saisi par Adam Bodnar, avait suspendu le rachat de l’empire médiatique privé Polska Press par le groupe public de l’énergie PKN Orlen. […] Lire la suite

13-17 juillet 2018 États-Unis – Russie. Rencontre entre Donald Trump et Vladimir Poutine.

Le 17, dans une déclaration faite depuis la Maison-Blanche en réponse aux critiques suscitées par son attitude, Donald Trump affirme que ses propos tenus à Helsinki ont été mal compris et déclare qu’il « accepte les conclusions des agences américaines de renseignement sur l’intrusion russe dans l’élection de 2016 ». […] Lire la suite

15 août 2005 Indonésie. Accord de paix avec les indépendantistes d'Atjeh

) concluent un accord de paix à Helsinki. Négocié sous l'égide de l'ancien président finlandais Martti Ahtisaari, cet accord met fin à un conflit qui depuis 1976 a causé la mort de 15 000 personnes dans la province du nord de Sumatra, également ravagée par le tsunami du 26 décembre 2004. Il prévoit l'adoption d'une loi accordant à la province une autorité sur ses affaires publiques internes, à l'exception des prérogatives relevant du gouvernement central: diplomatie, défense, politique monétaire et fiscale, justice et liberté religieuse. […] Lire la suite

10-11 décembre 1999 Union européenne. Sommet d'Helsinki

Les 10 et 11, les chefs d'État et de gouvernement des Quinze participent, à Helsinki, à un Conseil européen consacré à la défense européenne, à l'élargissement de l'Union et à la réforme de l'exécutif communautaire. Toutefois, l'actualité de la Tchétchénie, le refus de Paris de lever l'embargo sur les importations de viande bovine britannique et le blocage par Londres du dossier de l'harmonisation fiscale européenne viennent perturber l'ordre du jour. […] Lire la suite

10-29 septembre 1999 Union européenne. Investiture de la Commission présidée par Romano Prodi

Il souligne la nécessité d'une ample réforme des institutions communautaires et propose de « fixer définitivement la date d'adhésion des pays qui sont les mieux préparés » dès le sommet d'Helsinki, en décembre. Le 15, à la suite de l'audition de ses dix-neuf membres. l'Assemblée de Strasbourg accorde son investiture à la Commission Prodi par 404 voix contre 153 et 37 abstentions. […] Lire la suite

Pour citer l’article

« HELSINKI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/helsinki/