JEAN DE LA CROIX (1542-1591)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'un des premiers religieux de la réforme des Carmes déchaux, saint Jean de la Croix, fut pris dans les violentes controverses qui, dans son ordre, opposèrent les réformés aux mitigés, et il eut, par là, une existence dramatique. Mais il connut, jeune, les plus hauts sommets de l'expérience mystique, et il exprima ses états intérieurs en des poèmes qui font de lui un des plus grands écrivains de l'Espagne du Siècle d'or. Du commentaire de quelques-uns de ces poèmes, il tira des traités théoriques dont une partie seulement nous est parvenue ; la valeur en est telle qu'on le considère comme le « docteur mystique » par excellence et que son œuvre, par son importance spirituelle et philosophique, constitue un des sommets de la littérature chrétienne.

Dans le panorama de la poésie espagnole de la Renaissance qui compte des noms prestigieux, Ercilla, Boscán, Garcilaso de la Vega, Luis de León, Fernando de Herrera... Jean de la Croix occupe une place singulière : la première. Son œuvre est brève : moins de mille vers en tout. « Saint Jean de la Croix – écrit Jorge Guillén – est le grand poète le plus bref de la langue espagnole, peut-être de la littérature universelle. » Mais cette poésie est d'une telle densité, d'une telle intensité, d'une telle beauté, qu'elle emporte l'admiration et entraîne l'adhésion de tous ses lecteurs. En effet, selon l'heureuse expression de J. L. Alborg, « même si on ne tient pas compte de sa signification religieuse, la poésie de saint Jean de la Croix représente un sommet de la poésie amoureuse universelle ».

« Le Docteur mystique »

Le réformateur et le mystique

Juan de Yepes est né en 1542, à Fontiveros, petit village de Vieille-Castille, d'une famille noble, mais pauvre, que la mort prématurée du père plongea bientôt dans la misère. Installé avec sa mère à Medina del Camp [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'Institut catholique de Paris
  • : professeur émérite des Universités, membre correspondant de la Real Academia Española

Classification

Autres références

«  JEAN DE LA CROIX (1542-1591)  » est également traité dans :

CANTIQUE SPIRITUEL, Jean de la Croix - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 803 mots

Le Chant de l'Épouse  : c'est ainsi que Jean de la Croix (1542-1591), frère carme, désignait le poème dont il composa un commentaire en prose. Cet ensemble, rassemblé dans les manuscrits sous le titre de Explication des Chants qui traitent de l'exercice d'amour entre l'âme et son Époux le Christ , fut appelé Cántico espiritual par référence au Cantique des cantiques de la Bible. Le poème fut c […] Lire la suite

ESPAGNE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU, 
  • Corinne CRISTINI, 
  • Jean-Pierre RESSOT
  •  • 13 803 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La mystique »  : […] Dans cet immense domaine, qui est aussi caractéristique de l'Espagne que celui du réalisme picaresque, sinon du réalisme tout court, on retrouve d'abord fray Luis de León, maître platonisant, voire hébraïsant, plein de sagesse et de rayonnante humanité, auteur, outre ses poésies, de traités comme Les Noms du Christ (1583), d'une prose transparente à l'image d'un cœur digne de savoir retrouver Die […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Premier tour de l’élection présidentielle. 23-28 avril 2017

des autres candidats sont les suivants : François Fillon (Les Républicains, LR) 20 p. 100, Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) 19,6 p. 100, Benoît Hamon (Parti socialiste, PS) 6,4 p. 100, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) 4,7 p. 100, Jean Lassalle (Résistons !) 1,2 p. 100, Philippe Poutou […] Lire la suite

France. Attentats terroristes à Paris et Saint-Denis. 13-27 novembre 2015

les attaques contre « la capitale des abominations et de la perversité, celle qui porte la bannière de la croix en Europe ». Les deux voix entendues dans le message seront identifiées comme celles des Français Fabien et Jean-Michel Clain, partis en Syrie. Les enquêteurs identifient l’homme qui a […] Lire la suite

France. Publication du rapport Stasi sur les signes religieux à l'école. 8-17 décembre 2003

par Bernard Stasi, remet son rapport au chef de l'État. Le texte préconise l'adoption d'une loi interdisant dans les écoles, collèges et lycées les « tenues et signes manifestant une appartenance religieuse ou politique ». Les tenues et signes interdits sont « les signes ostensibles tels que grande croix […] Lire la suite

France. L'hospitalisation à Paris de Georges Habache et ses conséquences. 29 janvier - 3 février 1992

Le 29, Georges Habache, secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine (F.P.L.P.), arrive à Paris pour se faire soigner dans un hôpital de la Croix-Rouge. Celle-ci affirme avoir accédé à une demande du Croissant-Rouge palestinien et avoir informé les hauts fonctionnaires […] Lire la suite

Roumanie. Renversement de la dictature de Nicolae Ceauşescu. 16-28 décembre 1989

de la télévision, seul contact entre les insurgés et le monde, et du palais présidentiel. Ils font de nombreuses victimes, dont le journaliste français Jean-Louis Calderon. Le 25, Nicolae et Elena Ceauşescu sont exécutés après un procès expéditif dont d'importants extraits sont diffusés par la télévision […] Lire la suite

Pour citer l’article

Louis COGNET, Bernard SESÉ, « JEAN DE LA CROIX (1542-1591) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-la-croix/