JEAN CHRYSOSTOME (354 env.-407)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le moraliste

Comme tous ses contemporains, Jean Chrysostome associe étroitement la connaissance et l'action. Pour lui également, l'accession à la contemplation nécessite la purification de l'esprit et des sens. Mais son originalité réside dans l'aspect spécifiquement communautaire de cette ascèse : le propre du chrétien est le service des autres. Chacun de ses thèmes familiers : pauvreté, communauté des biens, mariage, lutte contre l'esclavage, travail, est agressif car ses principes moraux mettent en cause les fondements mêmes de la société. C'est pourquoi la postérité a surtout été frappée par cet aspect révolutionnaire de sa pensée. Pourtant, son message le plus exigeant, et pour ainsi dire son testament spirituel, se trouve dans son commentaire de saint Paul aux Corinthiens : « Toi, le pur, ne vaudrait-il pas mieux devenir moins vigoureux, mais gagner les autres, que de rester sur tes sommets à contempler avec indifférence tes frères qui se perdent ? » (In I Cor., homélie VI, iv).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  JEAN CHRYSOSTOME (354 env.-407)  » est également traité dans :

ANTIOCHE

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 2 585 mots

Dans le chapitre « Exégèse »  : […] L'école d'Antioche est d'abord une école d' exégèse. Diodore, qui devait être évêque de Tarse († av. 394), commente l'Ancien Testament, les Évangiles, les Actes des Apôtres, l'Épître aux Romains et la I re  Épître de saint Jean. Jean Chrysostome, diacre puis prêtre d'Antioche avant d'être évêque de Constantinople en 397 († 407), n'est pas un spécialiste de l'exégèse savante, mais sa prédication, […] Lire la suite

CHÊNE CONCILE DU (403)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 367 mots

Petit concile organisé par Théophile d'Alexandrie dans la riche villa du préfet Rufin ( Ad Quercum ), dans la banlieue de Chalcédoine. Des moines origénistes du désert de Nitrie (Égypte), pourchassés par Théophile, avaient, au nombre d'une cinquantaine, été accueillis, en 401, par l'évêque de Constantinople, Jean Chrysostome. Théophile, sommé de venir s'expliquer dans la capitale, arriva avec un g […] Lire la suite

DELPHES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Giulia SISSA
  •  • 9 601 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une voix, un corps »  : […] Apparaissant à l'écart et dans l'ombre de la figure divine que la peinture et la tragédie mettent au premier plan, la Pythie ne nous est pas révélée dans le détail de son service divinatoire. Hérodote, qui fait intervenir les oracles pythiques à chaque tournant de ses histoires, n'a qu'un mot sur leur énonciation. Quand il évoque la population guerrière des Satres, les seuls Thraces à n'avoir jama […] Lire la suite

THÉOPHILE D'ALEXANDRIE (mort en 412)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 281 mots

Patriarche d'Alexandrie de 384 à 412, Théophile a tenu un rôle de premier plan dans la politique civile et ecclésiastique de son temps. Avec le consentement tacite de l'empereur, il parvint, au prix de luttes sanglantes, à extirper d'Égypte le paganisme en détruisant les temples païens (Sérapéion, 391) et en les remplaçant par des constructions chrétiennes. Le rôle qu'il joua dans la querelle orig […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Marie LEROUX, « JEAN CHRYSOSTOME (354 env.-407) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-chrysostome/