PERGOLÈSE JEAN-BAPTISTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Malgré une existence très brève (il est mort à l'âge où d'autres commencent une carrière), Pergolèse eut le temps d'affirmer sa valeur ; il est un des génies les plus authentiques du préclassicisme italien. De tous les compositeurs vocaux du xviiie siècle, Pergolèse est certainement celui qui annonce le plus directement les réussites uniques de Mozart, aussi bien dans le domaine de la musique lyrique que dans celui de la musique sacrée. Le musicien de La Serva Padrona anticipe, sans l'étonnante profondeur psychologique, les belles pages de Così fan tutte, comme l'auteur du Salve, du Laudate et du Stabat laisse entrevoir le compositeur de la Messe en ut mineur ou de l'Ave verum.

Jean-Baptiste Pergolèse

Jean-Baptiste Pergolèse

Photographie

Le compositeur italien Jean-Baptiste Pergolèse (1710-1736), auteur du premier chef-d'œvre de l'opéra-bouffe, La Servante maîtresse

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Toute une carrière

La famille des Draghi était originaire de la ville de Pergola ; c'est pourquoi son plus illustre rejeton, né à Jesi dans la Marche, fut connu sous le patronyme de Pergolesi, après avoir quelque temps porté celui de sa ville natale... Jean-Baptiste Pergolèse était de santé délicate dès sa naissance ; le dessinateur Leone Ghezzi, auquel on doit une savoureuse caricature du jeune maître, rapporte qu'il boitait en raison d'une très grave affection ; on sait aussi qu'il fut le seul des quatre enfants de ses parents à survivre.

Après les premiers éléments d'éducation musicale reçus du violoniste Francesco Mondini et du maître de chapelle de la cathédrale de Jesi, Francesco Santi, il fut admis vers 1722 ou 1723 au célèbre conservatoire napolitain « dei Poveri di Gesù Cristo », probablement grâce à un marquis mécène de Jesi, C. M. Pianetti. Parmi les maîtres qui le formèrent, il faut relever les noms de Gaetano Greco, Leonardo Vinci et Francesco Durante.

Pergolèse avait vingt et un ans lorsqu'il termina ses études au conservatoire et fit présenter comme une sorte de « chef-d'œuvre », au sens artisanal du mot, l'oratorio La Conversione di San Guglielmo d' [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : musicologue, écrivain, producteur d'émissions de radio et de télévision, directeur artistique d'édition de disques, membre de la Société française de musicologie, de la Bach Gesellschaft, de la Deutsche Mozart Gesellschaft

Classification


Autres références

«  PERGOLÈSE JEAN-BAPTISTE (1710-1736)  » est également traité dans :

PERGOLÈSE JEAN-BAPTISTE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 505 mots
  •  • 1 média

4 janvier 1710 Jean-Baptiste Pergolèse (Giovanni Battista Pergolesi) naît à Iesi, dans les Marches.Début des années 1720 Pergolèse étudie au Conservatorio dei Poveri di Gesù Cristo de Naples.Été de 1731 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pergolese-reperes-chronologiques/

STABAT MATER (J.-B. Pergolèse)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 216 mots

Deux Stabat mater dominent la musique sacrée italienne de la première moitié du xviiie siècle : celui d'Alessandro Scarlatti, composé vraisemblablement au tout début de ce siècle, et celui de Jean-Baptiste Pergolèse, achevé en 1736. Ces deux œuvres offrent d'évidentes similitu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stabat-mater/#i_25586

OPÉRA - Le renouveau de l'opéra baroque

  • Écrit par 
  • Ivan A. ALEXANDRE
  •  • 11 978 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Avant 1925 »  : […] Ces trésors ne surgissent évidemment pas du néant. Il y eut un avant-1925. Une poignée d'ouvrages populaires s'était maintenue au répertoire. La serva padrona de Jean-Baptiste Pergolèse (Naples, 1733), intermède le plus fameux et le plus imité au cours du xviii e  siècle, courut l'Europe de Vienne à Barcelone, de Prague à Co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-le-renouveau-de-l-opera-baroque/#i_25586

Stabat Mater, PERGOLÈSE (Jean-Baptiste)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 600 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Une santé fragile, une vie brève. Mais Pergolèse a donné à la musique quelques-uns de ses chefs-d'œuvre : l'opéra-bouffe La Servante maîtresse , créé à Naples en 1733, et qui sera à l'origine, lors de sa création à Paris, en 1752, de la querelle des Bouffons ; la Messe en fa majeur, un Salve Regina et, surto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stabat-mater-pergolese-jean-baptiste/#i_25586

STRAVINSKI IGOR FEODOROVITCH - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 201 mots

5 juin (ancien style)-17 juin (nouveau style) 1882 Igor Feodorovitch Stravinski (ou Stravinsky) naît à Oranienbaum, près de Saint-Pétersbourg. Son père, Feodor Ignatievitch Stravinski, est chanteur au théâtre Mariinski. 25 juin 1910 L'Oiseau de feu , « conte dansé en deux tableaux d'après le conte national russe, par Mic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stravinski-reperes-chronologiques/#i_25586

Pour citer l’article

Carl de NYS, « PERGOLÈSE JEAN-BAPTISTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-pergolese/