PERGOLÈSE JEAN-BAPTISTE(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

4 janvier 1710 Jean-Baptiste Pergolèse (Giovanni Battista Pergolesi) naît à Iesi, dans les Marches.

Début des années 1720 Pergolèse étudie au Conservatorio dei Poveri di Gesù Cristo de Naples.

Été de 1731 Li prodigi della divina grazia nella conversione di San Guglielmo Duca d'Aquitania est exécuté pour la première fois dans le monastère de San Agnello Maggiore par des élèves du conservatoire ; ce drame sacré (dramma sacro) traduit bien le climat, entre dévotion et comédie, qui règne à Naples.

Janvier 1732 Salustia, opera seria en trois actes inspiré d'un livret écrit en 1716 par Apostolo Zeno (Alessandro Severo), est créé au Teatro San Bartolomeo de Naples.

1732 Pergolèse devient maître de chapelle du prince Ferdinando Colonna Stigliano, pour lequel il compose sa première commedia musicale, en trois actes, Lo frate 'nnamorato, sur un livret de Gennaro Antonio Federico, qui connaît un grand succès public lors de sa création, le 27 septembre 1732, au Teatro dei Fiorentini de Naples.

Fin de 1732 Pergolèse compose une messe en fa majeur.

5 septembre 1733 Il prigioniero superbo, opera seria en trois actes d'après un livret de Francesco Silvani, La fede tradita e vendicata, est créé au Teatro San Bartolomeo de Naples. Cet opéra comporte un intermezzo en deux parties qui va devenir célèbre, La serva padrona (La Servante maîtresse), sur un livret de Gennaro Antonio Federico ; cette œuvre sera en effet à l'origine de la querelle des Bouffons, en 1752.

Pergolèse, La serva padrona, Per te io ho nel core

Pergolèse, La serva padrona, Per te io ho nel core

Son

La serva padrona: Intermezzo 2, duo final Per te io ho nel core Interprétation: Giuditta Mazzoleni, soprano (Serpina), Marcello Cortis, basse (Uberto), Orchestre d'État du Wurtemberg, direction Ferdinand Leitner (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

1734 Pergolèse est nommé adjoint du maître de chapelle de Naples, Domenico Sarro. Il compose un nouvel opera seria en trois actes, Adriano in Siria, sur un livret de Métastase ; cet ouvrage est mal reçu par le public lors de sa création, le 25 octobre 1734, au Teatro San Bartolomeo de Naples.

1735 L'opera seria en trois actes L'olimpiade, sur un livret de Métastase, est créé au début de janvier 1735 au Teatro Tordinona de Rome ; des intrigues politiques et des disputes ent [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification


Autres références

«  PERGOLÈSE JEAN-BAPTISTE (1710-1736)  » est également traité dans :

PERGOLÈSE JEAN-BAPTISTE

  • Écrit par 
  • Carl de NYS
  •  • 1 299 mots
  •  • 1 média

Malgré une existence très brève (il est mort à l'âge où d'autres commencent une carrière), Pergolèse eut le temps d'affirmer sa valeur ; il est un des génies les plus authentiques du préclassicisme italien. De tous les compositeurs vocaux du xviiie siècle, Pergolèse est certainement celui qui annonce le plus directement les réussites uniques de Moz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-pergolese/

STABAT MATER (J.-B. Pergolèse)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 216 mots

Deux Stabat mater dominent la musique sacrée italienne de la première moitié du xviiie siècle : celui d'Alessandro Scarlatti, composé vraisemblablement au tout début de ce siècle, et celui de Jean-Baptiste Pergolèse, achevé en 1736. Ces deux œuvres offrent d'évidentes similitudes dans leurs ef […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stabat-mater/#i_25586

OPÉRA - Le renouveau de l'opéra baroque

  • Écrit par 
  • Ivan A. ALEXANDRE
  •  • 11 978 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Avant 1925 »  : […] Ces trésors ne surgissent évidemment pas du néant. Il y eut un avant-1925. Une poignée d'ouvrages populaires s'était maintenue au répertoire. La serva padrona de Jean-Baptiste Pergolèse (Naples, 1733), intermède le plus fameux et le plus imité au cours du xviii e  siècle, courut l'Europe de Vienne à Barcelone, de Prague à Copenhague, de Dublin à P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-le-renouveau-de-l-opera-baroque/#i_25586

Stabat Mater, PERGOLÈSE (Jean-Baptiste)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 600 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Une santé fragile, une vie brève. Mais Pergolèse a donné à la musique quelques-uns de ses chefs-d'œuvre : l'opéra-bouffe La Servante maîtresse , créé à Naples en 1733, et qui sera à l'origine, lors de sa création à Paris, en 1752, de la querelle des Bouffons ; la Messe en fa majeur, un Salve Regina et, surtout, un Stabat Mater . Son catalogue co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stabat-mater-pergolese-jean-baptiste/#i_25586

STRAVINSKI IGOR FEODOROVITCH - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 201 mots

5 juin (ancien style)-17 juin (nouveau style) 1882 Igor Feodorovitch Stravinski (ou Stravinsky) naît à Oranienbaum, près de Saint-Pétersbourg. Son père, Feodor Ignatievitch Stravinski, est chanteur au théâtre Mariinski. 25 juin 1910 L'Oiseau de feu , « conte dansé en deux tableaux d'après le conte national russe, par Michel Fokine », est créé à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stravinski-reperes-chronologiques/#i_25586

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « PERGOLÈSE JEAN-BAPTISTE - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pergolese-reperes-chronologiques/