ISIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Isis

Isis
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Triade d'Osorkon II représenté en Osiris et encadré d'Isis et d'Horus

Triade d'Osorkon II représenté en Osiris et encadré d'Isis et d'Horus
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Isis et Horus, art égyptien

Isis et Horus, art égyptien
Crédits : Bridgeman Images

photographie


La déesse égyptienne Isis, dont le nom signifie peut-être « le siège », est sans doute la divinité la plus populaire du panthéon égyptien. Isis est une déesse anthropomorphe portant le hiéroglyphe de son nom en forme de trône sur la tête. Sous la forme d’Hathor-Isis, elle porte la coiffure de la déesse bovine. Elle est souvent représentée assise, allaitant Horus enfant. En liaison avec Osiris, elle peut être ailée pour dispenser protection et souffle. L’origine de cette déesse est obscure ; sans doute vient-elle du delta. Les Textes des pyramides mentionnent un temple dédié à Isis en Basse-Égypte. Au Moyen Empire, son principal lieu de culte est situé dans le Delta (Behbet el-Hagar). Sa renommée tient au rôle essentiel qu'elle joua dans la légende d'Osiris, dont la version la plus complète se trouve chez Plutarque.

Isis

Isis

Dessin

La déesse égyptienne Isis rassemble et ranime le corps du dieu Osiris assassiné. Elle en conçoit l'enfant Horus. Elle conduit le nouveau-né comme le mort dans ses transformations vers la naissance. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

D’après la théologie héliopolitaine, Isis est née de Geb et de Nout. Une fois devenu roi à la place de son père Geb, Osiris (dont Isis est la sœur et parèdre) enseigna aux hommes la culture, aidé par Thot et Isis ; mais il s'attira l'hostilité de son frère Seth, qui l'invita à un festin, où se trouvait un coffre taillé aux mesures exactes d'Osiris. Seth ayant proclamé qu'il en ferait don à celui qui le remplirait et Osiris s'y étant installé, Seth referma le coffre et cloua le couvercle et fit disparaître ainsi son frère. Isis se mit alors à la recherche du corps d'Osiris. Elle réussit à retrouver le coffre à Byblos, où il avait été pris dans un arbre. Elle revint en Égypte et se cacha dans le delta oriental. Mais Seth découvrit sa retraite et s'empara du cadavre d'Osiris, le dépeça en quatorze morceaux qu'il dispersa. Isis parvint à en rassembler treize et réussit à faire renaître Osiris. (Les différentes parties du corps de celui-ci sont gardées dans treize villes d'Égypte com [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, chargé de recherche au C.N.R.S, professeur à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  ISIS  » est également traité dans :

CULTE DE SÉRAPIS

  • Écrit par 
  • Renaud DE SPENS
  •  • 189 mots

Probablement instauré en Égypte par Ptolémée I er Sôter, le culte d'un nouveau dieu syncrétique, Sérapis, se greffe sur un terreau égyptien plus ancien : il existait déjà, à Memphis, un culte pour Osiris-Apis. Mais la nouvelle divinité prend le plus souvent une apparence grecque : un homme barbu portant un petit panier à grain ( kalathos ) comme cour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culte-de-serapis/#i_8220

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La religion

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 11 361 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Le cycle osirien »  : […] Les légendes du cycle osirien, tout en mêlant souvent aux protagonistes les divinités des deux cycles précédents, sont sans doute plus proches de l'histoire que du mythe. Le canevas en est simple : Osiris est un roi qui est assassiné par son frère Seth ; l'épouse d'Osiris, habile magicienne, obtient un fils posthume de son mari, Horus, que l'on appelle souvent Horus fils d' Isis, pour le distingue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-la-religion/#i_8220

GNOSTICISME

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT, 
  • Michel TARDIEU
  •  • 10 629 mots

Dans le chapitre « L'égyptophilie »  : […] Des Égyptiens traduisirent, copièrent et recopièrent ce que leurs compatriotes hellénisés des villes avaient écrit. Si ces textes sont nés précisément là, si leur va-et-vient d'un bout à l'autre de la vallée du Nil fut constant, même aux plus beaux jours de la christianisation, c'est qu'un lien étroit unit ces textes à l'Égypte. Un sursaut de nationalisme face à l'omniprésence civile et religieuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gnosticisme/#i_8220

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Adoption des dieux de l'Orient »  : […] Depuis longtemps, depuis même les origines de la religion hellénique, l'influence exercée sur elle par l'Orient était déterminante. Mais les contacts entre les deux mondes sont beaucoup plus étroits, maintenant que les Grecs, héritiers des conquérants perses, sont installés sur place. Ils sont sensibles au prestige de cultes millénaires, à la noble grandeur des édifices religieux, à la dignité d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-la-religion-grecque/#i_8220

HARPOCRATE, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 198 mots

Harpocrate (ou Hor-Pakhered) est un dieu égyptien représenté sous les traits d’un garçonnet nu, qui porte le doigt à la bouche. Comme les enfants en Égypte, Harpocrate a le crâne rasé avec une simple mèche tressée sur le côté. Il peut aussi être coiffé de la double couronne. À la Basse Époque (1085-333 av. J.-C.) il apparaît, tel le soleil naissant, assis sur une fleur de lotus. Sous l’Ancien Empi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harpocrate-religion-egyptienne/#i_8220

HORUS, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 224 mots

Le dieu égyptien Horus est un faucon ou un dieu anthropomorphe à tête de faucon. Ses attributs (double couronne a tef , disque solaire), ses positions (faucon aux ailes déployées, faucon couché) varient suivant la fonction qu’il occupe. L’Horus d’Edfou peut être représenté comme un simple disque solaire ailé. La victoire des souverains d’Hiérakonpolis so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horus-religion-egyptienne/#i_8220

IO

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 227 mots
  •  • 1 média

Dans la mythologie grecque, divinité fluviale d'Argos, fille d'Inachos. Io était considérée, sous le nom de Callithyia, comme la grande prêtresse d'Héra. Zeus s'éprit d'elle et, pour la soustraire à la jalousie d'Héra, la métamorphosa en génisse blanche. Héra exigea que Zeus lui donne la génisse, et la fit garder par Argus aux cent yeux. Alors Zeus manda Hermès qui, de sa flûte, endormit Argus et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/io/#i_8220

MYTHOLOGIES - Dieux et déesses

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE
  •  • 7 930 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Isis »  : […] Selon le mythe, Isis était l'épouse du dieu Osiris . Surpris par son frère, Seth, Osiris fut tué traîtreusement, son corps morcelé et les lambeaux dispersés. Aidée par Nephthys, Isis rassembla les morceaux du corps d'Osiris et lui rendit la vie. Osiris descendit aux Enfers et devint le Juge des morts. Plus tard, leur fils Horus vengea son père. Hérodote désignait déjà sous le nom de « mystères » l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-dieux-et-deesses/#i_8220

NOUT, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 144 mots

Déesse anthropomorphe, parfois ailée, Nout porte le signe de son nom ( nou , c’est-à-dire « vase ») sur la tête. Nout est souvent représentée le corps courbé au-dessus de la terre. Elle peut également prendre l’aspect d’une vache dont le corps est parcouru par les astres ou celui d’une femme sortant à demi d’un sycomore. Dans la théologie héliopolitaine, Nout est fille de Sh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nout-religion-egyptienne/#i_8220

NUBIE TEMPLES DE

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 2 354 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Une colonie égyptienne »  : […] Ayant remonté la vallée du Nil dès l'Ancien Empire (à partir de 3000 av. J.-C.), les Égyptiens se sont installés au cours du Moyen Empire entre la première et la deuxième cataracte, c'est-à-dire en basse Nubie. Mais c'est seulement avec le début du Nouvel Empire (1580 av. J.-C.) que les pharaons, ayant vaincu le royaume de Koush (Kerma), établirent un empire colonial s'étendant jusqu'à la lointai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temples-de-nubie/#i_8220

OASIS ÉGYPTIENNES, archéologie

  • Écrit par 
  • Christiane M. ZIVIE-COCHE
  •  • 5 652 mots

Dans le chapitre « L'oasis de Kharga »  : […] Cette oasis s'étend de manière discontinue sur une longueur de 185 kilomètres, de Kharga, la capitale, au nord, à Douch, le point le plus méridional, entre la latitude de Louxor et celle d'Assouan, dans la vallée. Sa largeur oscille entre 20 et 80 kilomètres et elle est reliée à la vallée par une route asphaltée de Kharga à Assiout. Sa superficie a beaucoup régressé depuis l'Antiquité comme le mon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oasis-egyptiennes-archeologie/#i_8220

OSIRIS

  • Écrit par 
  • Michel PEZIN
  • , Universalis
  •  • 368 mots

Osiris est représenté momiforme, les bras croisés sur la poitrine, tenant les symboles de la royauté : un sceptre et un fouet. Il est coiffé de la couronne  atef agrémentée de deux plumes d’autruche. Ses chairs sont vertes ou noires (symbole de fertilité). Roi divinisé , Osiris est inséparable de sa sœur et parèdre Isis, sans les incantations de laquelle il n'aurait pu reven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osiris/#i_8220

PHILAE

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 1 023 mots
  •  • 1 média

Petite île de 460 mètres de longueur sur 150 mètres de largeur, Philae est surnommée la perle de l'Égypte. C'est une des bosses de l'énorme barre de roches granitiques qui, sur plusieurs kilomètres, constitue la première cataracte du Nil, au sud immédiat d'Assouan. En ce lieu consacré à la déesse Isis, Nectanébo I er fit construire un élégant pavillon vers ~ 370, à la poi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philae/#i_8220

THOUÉRIS, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 196 mots

Cette déesse au corps hybride est représentée debout. Thouéris a le corps d’un hippopotame, souvent pourvu de mamelles pendantes, des pattes de lion et le dos d’un crocodile. Selon le contexte, elle peut arborer la tête d’un hippopotame, d’un crocodile, d’une lionne ou d’une femme. Elle est associée au signe  sa de protection. Pendant le Nouvel Empire s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thoueris-religion-egyptienne/#i_8220

Pour citer l’article

Yvan KOENIG, « ISIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/isis/