Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

GEB, religion égyptienne

Geb est un dieu égyptien anthropomorphe représenté couché sous la déesse Nout, personnification du ciel arqué au-dessus de lui. Il peut être associé à l’oie, qui est le hiéroglyphe permettant d’écrire son nom. À la Basse Époque (1085-333 av. J.-C.), il est coiffé de la couronne rouge surmontée de la couronne atef (avec deux plumes d’autruche).

Il est un des neuf dieux primordiaux de la théologie héliopolitaine.

Geb est une personnification de la terre née de la séparation d’avec la déesse Nout, le ciel, par l’action du dieu Shou, la lumière. Il transmet l’héritage du pouvoir. Il est le père d’Osiris, de Seth, de Nephtys et d’Isis. Les végétaux poussent sur son dos, il est le pourvoyeur des nourritures terrestres. Une tradition en fait aussi le père de , auquel Nout donne naissance chaque jour.

Il n’a pas de sanctuaire propre, mais se trouve inséré dans le culte d’autres dieux par association théologique, notamment avec Sobek.

— Florence GOMBERT

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : chercheur associé au laboratoire de recherche du CNRS, UMR 8164 (axe Égypte, Proche-Orient, Soudan), Lille, conservateur au département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • NOUT, religion égyptienne

    • Écrit par Florence GOMBERT
    • 144 mots

    Déesse anthropomorphe, parfois ailée, Nout porte le signe de son nom (nou, c’est-à-dire « vase ») sur la tête. Nout est souvent représentée le corps courbé au-dessus de la terre. Elle peut également prendre l’aspect d’une vache dont le corps est parcouru par les astres ou celui d’une femme sortant...

Voir aussi