NOUT, religion égyptienne

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Déesse anthropomorphe, parfois ailée, Nout porte le signe de son nom (nou, c’est-à-dire « vase ») sur la tête. Nout est souvent représentée le corps courbé au-dessus de la terre. Elle peut également prendre l’aspect d’une vache dont le corps est parcouru par les astres ou celui d’une femme sortant à demi d’un sycomore.

Dans la théologie héliopolitaine, Nout est fille de Shou et de Tefnout, épouse de Geb, mère d’Osiris, d’Isis, de Nephtys et de Seth.

Personnification du ciel, elle avale le soleil chaque soir pour le remettre au monde le matin. Les morts pouvant être assimilés au soleil ou aux étoiles impérissables, Nout a donc également une fonction régénératrice.

Nout est surtout présente sur les sarcophages, sur les plafonds des tombes royales et sur les papyrus mythologiques.

—  Florence GOMBERT

Écrit par :

  • : chercheur associé au laboratoire de recherche du CNRS, UMR 8164 (axe Égypte, Proche-Orient, Soudan), Lille, conservateur au département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre

Classification


Autres références

«  NOUT, religion égyptienne  » est également traité dans :

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La religion

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 11 361 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Le cycle osirien »  : […] Les légendes du cycle osirien, tout en mêlant souvent aux protagonistes les divinités des deux cycles précédents, sont sans doute plus proches de l'histoire que du mythe. Le canevas en est simple : Osiris est un roi qui est assassiné par son frère Seth ; l'épouse d'Osiris, habile magicienne, obtient un fils posthume de son mari, Horus, que l'on app […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-la-religion/#i_11198

GEB, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 170 mots

Geb est un dieu égyptien anthropomorphe représenté couché sous la déesse Nout, personnification du ciel arqué au-dessus de lui. Il peut être associé à l’oie, qui est le hiéroglyphe permettant d’écrire son nom. À la Basse Époque (1085-333 av. J.-C.), il est coiffé de la couronne rouge surmontée de la couronne  atef (avec deux plumes d’autruche). Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geb-religion-egyptienne/#i_11198

HÉLIOPOLITAINE THÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  •  • 477 mots
  •  • 2 médias

La théologie égyptienne entreprit un effort de classement de ses mythes, notamment en groupant les dieux en collèges. Le plus célèbre de ces groupements est l'ennéade, ainsi appelée parce qu'elle se composait primitivement de neuf dieux. Inventée à Héliopolis, l'ennéade fut adoptée peu à peu par un grand nombre de clergés, qui la transformèrent sel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theologie-heliopolitaine/#i_11198

Pour citer l’article

Florence GOMBERT, « NOUT, religion égyptienne », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nout-religion-egyptienne/