ISABELLE Ire LA CATHOLIQUE (1451-1504) reine de Castille (1474-1504)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Reine de Castille (1474-1504) et d'Aragon (1479-1504) née le 22 avril 1451 à Madrigal de las Altas Torres (Castille), morte le 26 novembre 1504 à Medina del Campo (Espagne).

Isabelle est la fille de Jean II de Castille et d'Isabelle de Portugal. Trois ans après sa naissance, son demi-frère Henri IV, dit l'Impuissant, devient roi. Isabelle entre à la cour dès l'âge de 13 ans. Elle épouse Ferdinand d'Aragon en octobre 1469 à Valladolid. La crainte d'un prince consort aragonais favorise l'émergence d'un parti anti-aragonais qui soutient les prétentions à la Couronne de la fille d'Henri IV, Jeanne la Beltraneja, dont la légitimité est contestée. Une longue guerre de succession éclate ainsi à la mort du roi en 1474.

Isabelle, alors à Ségovie, se proclame reine de Castille, avec le soutien de nombreux nobles castillans. La faction ennemie, qui comprend notamment l'archevêque de Tolède, a l'appui d'Alphonse V du Portugal, qui se hâte d'envahir la Castille et de se promettre à Jeanne. La guerre de succession dure quatre ans et s'achève par la défaite des opposants d'Isabelle en Castille et d'Alphonse V (24 février 1479). Lorsque Jean II d'Aragon meurt la même année, les royaumes de Castille et d'Aragon sont réunis par leur souverain respectif, Isabelle devenant reine d'Aragon.

L'unification politique de l'Espagne sera cependant longue à obtenir. Chacun des deux royaumes conserve ses propres institutions et est gouverné par son dirigeant (Ferdinand n'aura jamais d'autorité officielle sur la Castille). Désireux d'achever la Reconquête, les deux souverains cherchent à s'emparer du royaume de Grenade, dernier bastion musulman en Espagne. Cette guerre, commencée en 1482, s'avérera longue, difficile et coûteuse. Isabelle s'intéresse de près à cette campagne et en 1491 installe son campement à Santa Fe, non loin de Grenade, laquelle tombe le 2 janvier 1492.

Pendant son séjour à Santa Fe, Isabelle reçoit la visite de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : membre émérite du Merton College à l'université d'Oxford, ancien maître de conférences en histoire moderne à l'université d'Oxford, éditeur et coéditeur

Classification


Autres références

«  ISABELLE I re LA CATHOLIQUE (1451-1504) reine de Castille (1474-1504)  » est également traité dans :

ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT, 
  • Clément THIBAUD
  •  • 13 631 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Christophe Colomb »  : […] C'est un marin génois, Christophe Colomb, qui devait découvrir et explorer pour le compte de l'Espagne – et non du Portugal – la partie centrale des rivages occidentaux de l'Atlantique. Pourquoi un Génois ? Pourquoi l'Espagne ? L'explication est simple et doit être cherchée dans l'évolution politique de l'Europe à la fin du xv e  siècle. Depuis l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-atlantique/#i_88027

CISNEROS FRANCISCO JIMÉNEZ DE (1456-1517) cardinal espagnol

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 894 mots

Issu d'une famille de noblesse ancienne mais sans fortune, Cisneros étudie le droit et la théologie à Salamanque. Après un séjour prolongé à Rome, il exerce différentes fonctions ecclésiastiques. En 1484, il entre chez les franciscains de Tolède, puis mène une existence érémitique dans des couvents du plateau castillan, celui du Castañar et celui d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cisneros-francisco-jimenez-de-cardinal-espagnol/#i_88027

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Des Wisigoths aux Rois catholiques

  • Écrit par 
  • Marcelin DEFOURNEAUX
  •  • 6 374 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'époque des Rois Catholiques »  : […] Par les deux grands faits qui marquent la date de 1492 : prise de Grenade et découverte de l'Amérique, le règne des Rois Catholiques constitue la charnière entre le Moyen Âge et les Temps modernes. L'autorité monarchique en Castille atteint son point le plus bas sous le règne d'Henri IV « l'Impuissant » (1454-1474) qui, en désignant tour à tour com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-des-wisigoths-aux-rois-catholiques/#i_88027

EXPLORATIONS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 13 774 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'exploration comme acte de foi »  : […] Dans la diversité des États, des langues et des mœurs, la religion est le ciment d'une union qui se conçoit avant tout par opposition au non-catholique. Le monde arabo-musulman doit être refoulé : c'est la reconquête de la péninsule attaquée dans ses derniers bastions « arabes », ce sont les expéditions de croisade au Maghreb. Son monopole d'inter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/explorations/#i_88027

FERDINAND II LE CATHOLIQUE (1452-1516) roi d'Aragon et de Sicile (1479-1516)

  • Écrit par 
  • Tarsicio de AZCONA, 
  • Universalis
  •  • 772 mots

Roi d' Aragon et de Castille (1479-1516), de Sicile (sous le nom de Ferdinand II, 1468-1516) et de Naples (Ferdinand III, 1504-1516), né le 10 mars 1452 à Sos (Aragon), mort le 23 janvier 1516 à Madrigalejo (Espagne), Ferdinand II le Catholique réalisa l'unité territoriale de l'Espagne, créant un État moderne qui se lancera dans la conquête d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-ii-le-catholique/#i_88027

FIN DU ROYAUME DE GRENADE

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

Dans les premiers jours de 1492, Boabdil, le dernier souverain nasride, remet la ville de Grenade aux Rois Catholiques, Isabelle de Castille (1474-1504) et Ferdinand d'Aragon (1479-1516), moyennant un traité de capitulation qui garantit les droits des habitants : ceux-ci peuvent rester en conservant leur religion, leurs autorités juridico-religieus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fin-du-royaume-de-grenade/#i_88027

HERMANDAD LA SANTA

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 436 mots

Au Moyen Âge, les communes espagnoles disposent de milices populaires connues sous le nom de hermandades (fraternités) chargées de la protection des pèlerins et des marchands, les hermandades étaient également chargées de garantir les droits des personnes contre les exactions seigneuriales. À la fin du xv e  siècle, alarmés par l'augmentation du b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-santa-hermandad/#i_88027

TORQUEMADA TOMÁS DE (1420-1498)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 526 mots

Célèbre inquisiteur espagnol. Neveu du théologien Jean de Torquemada (archevêque de Valladolid et défenseur du pape contre la théorie conciliaire au concile de Bâle), Tomás était, comme son oncle, frère prêcheur. Prieur du couvent de Santa Cruz de Ségovie, de 1452 à 1474, il réforme les prieurés aragonais de son ordre. Il devient confesseur de la r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tomas-de-torquemada/#i_88027

Pour citer l’article

R. L. HIGHFIELD, « ISABELLE Ire LA CATHOLIQUE (1451-1504) - reine de Castille (1474-1504) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/isabelle-ire-la-catholique/