INTERSUBJECTIVITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Terme qui s'est répandu à la suite des recherches de Husserl sur la constitution de l'alter ego et des recherches de Heidegger sur la coexistence, sur l'être-avec-autrui. Les sociologues, notamment Gurvitch, ont secondé les philosophes en étudiant les valeurs de communauté, celles qui procèdent du nous.

Pratiquement, ce sont les personnalistes et les existentialistes, phénoménologues ou non, qui ont accrédité et vulgarisé le thème de l'intersubjectivité. Buber a substitué le couple je-tu au « Je pense » solitaire ; il a montré que le sujet est relation aux autres sujets à l'intérieur de ses rapports à l'objet (à sa suite, certains auteurs insistent sur la priorité du tu par rapport au je, ou sur la priorité du nous). Gabriel Marcel a fondé la possibilité du dialogue sur la relation intersubjective, prise comme fait premier ou fondamental ; Emmanuel Mounier et Jean Lacroix ont développé un point de vue analogue. Maurice Nédoncelle a établi que les consciences sont en réciprocité, en promotion mutuelle, parce qu'elles ne saisissent pas l'existence à travers l'objectivité, mais à travers un idéal qui les oblige à se dépasser et à se médiatiser les unes les autres dans ce dépassement.

Sartre n'a vu d'abord dans le rapport à autrui que le côté négatif : par le regard, le sujet tend à objectiver l'autre sujet ; il a repris plus tard ses recherches sur le lien social et fourni une définition du groupe sujet. Merleau-Ponty avait souligné d'emblée le caractère intersubjectif de la perception, du langage, de l'exercice des libertés en situation. Plus récemment, Emmanuel Levinas, avec ses analyses de la notion de visage, de face à face, a expliqué que la rencontre d'autrui est la naissance de l'éthique et la découverte d'un type de relation qui n'entre ni dans une logique de l'objet, ni dans une philosophie de la totalité (où tous les éléments peuvent être englobés, dominés par un savoir qui se croit absolu).

La notion d'intersubjectivité a régressé lorsque le structuralisme a pris appui sur le système du langage pour voir dans la liaison sociale (également dans l'inconscient) un ensemble de structures plus radical que tout cogito personnel ou interpersonnel. Ce qui a disparu, en tout cas, de la philosophie, c'est le vieux problème du monadisme, c'est-à-dire celui de substances (ou de consciences) séparées, entre lesquelles il fallait rétablir la communication.

—  Henry DUMÉRY

Écrit par :

  • : professeur de philosophie à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  INTERSUBJECTIVITÉ  » est également traité dans :

AFFECTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Marc RICHIR
  •  • 12 253 mots

Dans le chapitre « Affectivité et passions dans la philosophie allemande des XIXe et XXe siècles »  : […] Il ne saurait être question d'entrer ici dans une étude détaillée de l'idéalisme allemand (Fichte, Hegel, Schelling), qui, en tant que réinstitution de la métaphysique sur la base de ce que Kant n'avait réaménagé de la langue philosophique que dans un cadre architectonique, n'eut pas de postérité philosophique immédiate – exception faite de Hegel, mais dans le champ de la philosophie de l'histoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affectivite/#i_25796

ALTÉRITÉ, philosophie

  • Écrit par 
  • Sylvie COURTINE-DENAMY
  •  • 5 371 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Vers une reconnaissance de l'expérience d'autrui : Kant, Scheler »  : […] La phénoménologie husserlienne restant prisonnière de la représentation et de la perception, la voie d'accès à l'existence d'autrui, à l'intersubjectivité, ne se trouverait-elle pas du côté du sentiment, de l'affectivité ( Einfühlung ), laquelle relie les êtres en deçà de la dualité sujet-objet, dans la mesure où elle met directement « en présence de... » sans l'intermédiair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alterite-philosophie/#i_25796

ALTRUISME

  • Écrit par 
  • Guy PETITDEMANGE
  •  • 3 312 mots
  •  • 1 média

Généralement, le terme d'altruisme qualifie une attitude morale concrète qui, par-delà toute crainte et même toute norme, privilégie autrui. L'altruisme manifeste un débordement de l'amour propre naturel, calculateur et soucieux de préserver le soi, et du désir érotique qui porte éperdument vers autrui mais un autrui à posséder. Une sorte d'aura entoure le terme d'altruisme. On est aux confins de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/altruisme/#i_25796

ANTHROPOLOGIE RÉFLEXIVE

  • Écrit par 
  • Olivier LESERVOISIER
  •  • 3 441 mots

Dans le chapitre « Le terrain sous silence »  : […] Bien que les premières monographies aient consacré l'importance du travail de terrain, leurs auteurs n'en ont pas ou peu révélé les conditions de réalisation. Cette situation, pour le moins paradoxale, ne signifie pas que ces derniers n'aient pas réfléchi à leurs conditions d'enquête ni qu'ils en aient ignoré la dimension subjective. Des anthropologues tels que Bronislaw Malinowski ou Marcel Gria […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-reflexive/#i_25796

LA DESTINATION DE L'HOMME, Johann Gottlieb Fichte - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 853 mots

Dans le chapitre « Une déconstruction de la métaphysique »  : […] Les intérêts de ce texte littérairement passionné et philosophiquement rigoureux ne sont pas seulement historiques : il s'agit bien là, avant l'heure, d'une déconstruction de toute la métaphysique de la subjectivité et de ses illusions. L'intersubjectivité est au centre des préoccupations du Moi, et c'est l'inquiétude morale qui va nous permettre de sortir du néant auquel le solipsisme devait nou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-destination-de-l-homme/#i_25796

ENFANCE (Les connaissances) - La socialisation

  • Écrit par 
  • Philippe MALRIEU
  •  • 5 482 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les théories »  : […] De ce double processus, les théories de la socialisation soulignent tel ou tel aspect, en fonction des idéologies qui leur sont sous-jacentes, mais aussi en raison des méthodes qu'elles privilégient. Ainsi a-t-on relevé la tendance des Anglo-Saxons à souligner dans la socialisation les relations interpersonnelles, la recherche par les individus de l'utile et du plaisir, tandis que les sociologues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-la-socialisation/#i_25796

ENGAGEMENT

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE, 
  • Jacques LECARME, 
  • Christiane MOATTI
  •  • 11 579 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'engagement intersubjectif »  : […] Les caractéristiques structurales qui viennent d'être décrites se retrouvent dans toutes les formes d'engagement. Une analyse plus détaillée devrait s'attacher à montrer ce qu'il y a de propre à chaque espèce d'engagement. On se bornera à évoquer ce qu'il faut considérer comme la forme d'engagement la plus décisive : celle de l'engagement interpersonnel en tant qu'il porte sur un état de vie. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/engagement/#i_25796

ÉTHIQUE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 5 714 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le « pôle-tu » de l'éthique »  : […] La position par soi-même de la liberté a pu être appelée le point de départ de l'éthique, mais elle ne constitue pas encore l'éthique elle-même. Ce qui manque, c'est la position dialogique de la liberté en seconde personne. Nous n'avons donc fait que la moitié, et même le tiers, du chemin dans une analyse purement solipsiste de l'exigence d'effectuation de la liberté. On ent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethique/#i_25796

ETHNOMÉTHODOLOGIE

  • Écrit par 
  • Louis QUÉRÉ
  •  • 2 353 mots

L'ethnométhodologie est un programme de recherche en sciences sociales consacré à l'étude, en termes de méthodes ou de procédures, de la production d'ordre, de rationalité et de sens dans la vie sociale, notamment dans les conduites, les activités et les pratiques des agents. Le point de départ en a été les recherches de Harold Garfinkel, dans les années 1960, sur la façon dont les agents sociaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnomethodologie/#i_25796

FICHTE JOHANN GOTTLIEB (1762-1814)

  • Écrit par 
  • Alexis PHILONENKO
  • , Universalis
  •  • 8 846 mots

Dans le chapitre « L'intersubjectivité »  : […] C'est dans les Contributions qu'apparaissent plusieurs éléments de la future Doctrine de la science et, en premier lieu, l'idée dialectique : Fichte conçoit le mouvement de l'histoire humaine comme l'opposition du despotisme et de la liberté, de la monarchie et de la république ; ce mouvement tend à restaurer un état de paix, conciliant les opposés dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-gottlieb-fichte/#i_25796

FOI

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 10 468 mots

Dans le chapitre « Croyance et confiance »  : […] Au terme de notre étude rétrospective sur l'histoire du vocabulaire, nous pouvons procéder à une analyse des concepts. Nous avons constaté que « foi » et «  croyance religieuse » ne sont pas synonymes. Il convient de revenir sur ce point. L'ambiguïté vient de ce que le verbe « croire » peut s'employer dans deux sens différents. Soit dans un sens déclaratif : « Je crois que..., je tiens pour vraie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foi/#i_25796

GARFINKEL HAROLD (1917-2011)

  • Écrit par 
  • Louis QUÉRÉ
  •  • 1 725 mots

Dans le chapitre « Situations »  : […] L'entrée des États-Unis dans la guerre interrompt ses études. Après la guerre, il s'inscrit en thèse avec Talcott Parsons à Harvard. Il se confronte alors sérieusement à l'œuvre de Parsons, qui l'intéresse pour la manière dont elle articule l'étude de l'action sociale et celle de l'ordre social. Mais il a l'intuition qu'il faut concevoir autrement cette articulation, et notamment reformuler les id […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harold-garfinkel/#i_25796

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les mondes imaginaires »  : […] Mondes romanesques et cosmologies poétiques, mondes de théâtre ou de cinéma, nulle philosophie n'aurait aujourd'hui l'audace d'élargir à l'échelle de la curiosité, de la technique et de la création modernes l'effort déployé par les grands systèmes du xix e  siècle pour situer sous leurs catégories directrices les domaines fondamentaux de l'imagina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-et-imagination/#i_25796

INFLUENCE

  • Écrit par 
  • François CHAZEL
  •  • 4 171 mots

Dans le chapitre « L'influence interpersonnelle »  : […] C'est à l'occasion de la première étude par panel d'une élection présidentielle – celle de 1940 qui opposait Roosevelt à Willkie – que Paul F. Lazarsfeld, Bernard Berelson et Hazel Gaudet prirent conscience de l'importance du phénomène, qui contredisait leurs hypothèses initiales ( The People's Choice ) : la radio et la presse n'étaient pas en effet, comme ils l'avaient suppo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/influence/#i_25796

LIEN SOCIAL

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 1 247 mots

Ce vocable peut a priori désigner une simple tautologie, à savoir que les hommes se lient entre eux pour constituer une société. D'un point de vue phénoménologique, il n'est pas déplacé d'indiquer que le « nous » est présent dans tout « moi », dans la mesure où le « moi » de l'individu est précisément façonné par l'action des autres dans le processus pluriel de socialisation. C'est la base de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lien-social/#i_25796

MŒURS

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 7 982 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La morale subjective et la moralité réalisée »  : […] Montesquieu reconnaît aux mœurs et aux manières une constance et une consistance qui les constituent comme des objets naturels. C'est pourquoi il recommande aux législateurs de n'aborder les coutumes des peuples que d'« une main tremblante ». Mais sa prudence et son empirisme laissent en suspens le statut de ces règles coutumières qui parmi d'autres déterminations gouvernent les hommes. Il est cla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moeurs/#i_25796

NÉDONCELLE MAURICE (1905-1976)

  • Écrit par 
  • Lucien JERPHAGNON
  •  • 822 mots

Universitaire et prêtre français, philosophe et historien de la pensée religieuse, Nédoncelle a ouvert une voie originale entre l'idéalisme universitaire français des années vingt et un personnalisme philosophiquement fondé. Il part, en 1926, d'une « Esquisse d'un volontarisme idéaliste » (publiée en 1970 dans les Explorations personnalistes ) où se manifeste, dans l'esprit d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-nedoncelle/#i_25796

OPPOSITION CONCEPT D'

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 18 813 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Fichte »  : […] Fichte et son disciple puis adversaire Schelling sont les inventeurs, dans une forme encore enrobée de gangue métaphysique, de catégories essentielles dont il est impossible de ne pas percevoir le destin historique lointain, compte tenu des transpositions indispensables, dans la genèse de certains des instruments de la pensée métapsychologique de Freud, ainsi que, d'ailleurs, de la psychologie mod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept-d-opposition/#i_25796

PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 17 217 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Historicité du symbolique »  : […] Ici se trouve fixé le point d'ancrage de la formalisation. Huit ans après une première évocation du temps logique, le Discours de Rome – « Fonction et champ de la parole et du langage » (1953) – en soulignait la valeur d'anticipation, pour marquer le rôle auquel sont appelés dans une théorisation rigoureuse de la psychanalyse l'algèbre de Boole et la théorie des ensembles. « La mathématique, écrit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse/#i_25796

SARTRE JEAN-PAUL

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME, 
  • Juliette SIMONT
  •  • 8 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Histoire et intersubjectivité »  : […] Cette morale ne fut jamais achevée (nous disposons à présent de son ébauche, un volumineux ensemble de notes, publié à titre posthume sous l'intitulé Cahiers pour une morale ) . Si Sartre abandonna ce projet, c'est, dit-il, du fait d'avoir pris conscience, progressivement, que la façon dont il envisageait jusqu'alors la liberté était trop idéale et désin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-sartre/#i_25796

SOCIABILITÉ

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 3 847 mots

Dans le chapitre « Le Nous »  : […] Dans ce jeu où le sociologue voit s'opposer individu et société, réel et irréel, infrastructure et superstructure, la nature du Nous semble indiscernable. La distinction de l'infrastructure et de la superstructure notamment ne tient pas compte du fait qu'il n'y a de réel social que par l'inscription dans le champ des significations. Or, l'on sait que, d'une certaine façon, le social renvoie à un N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociabilite/#i_25796

THÉORIE DE L'AGIR COMMUNICATIONNEL, Jürgen Habermas - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 134 mots

Dans le chapitre « Une théorie critique de la raison sociologique »  : […] Constitué de deux épais volumes, l'ouvrage s'ouvre sur le problème de l'articulation entre la théorie de la raison et l'analyse du présent, que ni la spéculation métaphysique ni la philosophie des sciences ne peuvent régler. Pour avoir inscrit le principe de la rationalité dans la constitution de son savoir, et réfléchi en son sein une compréhension de la modernité, la sociologie se présente comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-l-agir-communicationnel/#i_25796

VIOLENCE

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD
  •  • 8 198 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Violence et rapport à autrui »  : […] Une approche philosophique très différente consiste à envisager la violence du point de vue du rapport à autrui et de l'intersubjectivité. Hegel dans la Phénoménologie de l'esprit (B-IV-A) a ouvert la voie à ces analyses avec sa dialectique du maître et de l'esclave. Dans la mesure où toute conscience dans son désir tend à réifier autrui, la violence est inévitable. Il ne pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/violence/#i_25796

Pour citer l’article

Henry DUMÉRY, « INTERSUBJECTIVITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/intersubjectivite/