PRIGOGINE ILYA (1917-2003)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Auto-organisation

C'est dans le domaine de la chimie que le « rôle constructif » des processus irréversibles se manifeste avec le plus de diversité : « horloge chimique » au comportement périodique dans le temps, structuration spatiale, « ondes » chimiques spatio-temporelles. Les structures dissipatives chimiques répondent à deux conditions : l'écart à l'équilibre et l'existence de relations d'intercatalyses se traduisant par le caractère non linéaire de la description cinétique. Il faut souligner que ces conditions sont éminemment satisfaites par tout système vivant. La pertinence de l'approche thermodynamique a été vérifiée notamment à propos de la glycolyse et d'autres régimes métaboliques caractérisés par une périodicité temporelle déterminée. Du point de vue de l'école de Bruxelles, la question du vivant n'est pas centrée sur l'information et son traitement (l'organisme étant considéré comme une traduction de l'information génétique) mais sur l'« auto-organisation » de la matière loin de l'équilibre. Cette auto-organisation ne constitue pas une réponse à la question de l'origine de la vie mais donne les conditions reproductibles qui rendent non miraculeuse la possibilité d'une histoire comme celle qui a dû mener de la chimie au vivant.

Les propriétés générales de l'auto-organisation loin de l'équilibre, et notamment la cohérence collective surgissant spontanément dans une population désordonnée à l'équilibre, les bifurcations où les fluctuations deviennent susceptibles de transformer le régime d'activité globale du système, et la sensibilité du système (le fait que des facteurs insignifiants à l'équilibre peuvent jouer un rôle déterminant dans les possibilités de structuration du système loin de l'équilibre) ont suscité des échos dans les domaines les plus divers. À partir des années 1980, un grand nombre de centres interdisciplinaires, se référant aux dynamiques non linéaires ou à la complexité, ont entrepris de développer ces concepts dans le domaine de l'économie, de l'écologie, d [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : chargée de cours associée à l'Université libre de Bruxelles, docteur en philosophie

Classification


Autres références

«  PRIGOGINE ILYA (1917-2003)  » est également traité dans :

HASARD & NÉCESSITÉ

  • Écrit par 
  • Ilya PRIGOGINE, 
  • Isabelle STENGERS
  • , Universalis
  •  • 9 586 mots

« Avec la généralisation de la thermodynamique, on arrive à comprendre que la vie est la règle dans certaines conditions et que le dualisme de la nécessité et du hasard est dépassé. » (Ilya Prigogine) La vie est caractérisée par l' ordre  : le métabolisme des cellules nécessite la coordination de milliers de réactions chimiques, c'est l' ordre fonctionnel  ; le code génétique détermine un arrangem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hasard-et-necessite/#i_84573

STRUCTURE DISSIPATIVE

  • Écrit par 
  • Isabelle STENGERS
  •  • 2 470 mots

Le terme « structure dissipative » a été créé, en 1969, par Ilya Prigogine pour souligner la signification des résultats auxquels lui-même et ses collaborateurs de l'école de Bruxelles venaient de parvenir : loin de l'équilibre thermodynamique, c'est-à-dire dans des systèmes traversés par des flux de matière et d'énergie, peuvent se produire des processus de structuration et d'organisation spontan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-dissipative/#i_84573

THERMODYNAMIQUE - Processus irréversibles non linéaires

  • Écrit par 
  • Agnès BABLOYANTZ, 
  • Paul GLANSDORFF, 
  • Albert GOLDBETER, 
  • Grégoire NICOLIS, 
  • Ilya PRIGOGINE
  •  • 9 748 mots
  •  • 8 médias

Les progrès réalisés dans le domaine non linéaire sont beaucoup plus récents. On connaît cependant à leur sujet un critère d'évolution général régissant le comportement d'un système dissipatif, soumis à des contraintes stationnaires (Paul Glansdorff et Ilya Prigogine, 1954). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-processus-irreversibles-non-lineaires/#i_84573

VITALISME

  • Écrit par 
  • Marie-Christine MAUREL
  •  • 3 757 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les pouvoirs du gène »  : […] Au début du xx e  siècle, la biologie est bouleversée par l'émergence de la génétique. En 1903, trois ans après que l'œuvre de Mendel fut sortie de l'oubli, William Sutton, aux États-Unis, postula que les gènes sont situés sur les chromosomes, et Thomas Hunt Morgan apporta, en 1910, les preuves expérimentales de cette hypothèse. La théorie chromosomique de l'hérédité prit alors naissance, remplaça […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitalisme/#i_84573

Pour citer l’article

Isabelle STENGERS, « PRIGOGINE ILYA - (1917-2003) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ilya-prigogine/