ILIADE, HomèreFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Colère et douleur d'Achille

L'Iliade appartient au récit légendaire de la guerre de Troie. Selon celui-ci, Pâris, fils du roi de Troie Priam, enlève Hélène, femme du roi de Sparte Ménélas. Afin de venger l'outrage, les souverains grecs rejoignent avec leurs troupes l'armée d'Agamemnon, roi d'Argos et frère de Ménélas. Ils débarquent devant Troie et en commencent le siège, qui durera dix ans, avant que la cité soit prise et incendiée. L'Iliade proprement dite, c'est-à-dire le Poème sur Ilion (ou Troie), relate un court épisode du siège, marqué par la colère d'Achille. Furieux de se voir enlever par Agamemnon la captive Briséis, Achille refuse de continuer à prendre part aux combats. Un moment découragés, les Grecs songent à rembarquer. Mais Ulysse, roi d'Ithaque, leur rend courage. Pâris et Ménélas s'affrontent ensuite en combat singulier pour mettre fin à la guerre. Mais, au dernier moment, Aphrodite soustrait Pâris, presque vaincu, à son adversaire.

Achille

Achille

Dessin

Fils de la déesse Thétis et de Pélée, Achille est un des héros grecs les plus célèbres. Il bénéficie de la protection des dieux, car sa mère le plonge dans les eaux du Styx en le tenant par le talon, le rendant ainsi presque immortel. Héphaïstos forge ses armes. La légende d'Achille... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les hostilités reprennent, plusieurs batailles générales demeurant sans résultat. Les Troyens mettent à sac le camp grec, avant d'être repoussés. Achille prête ses armes à son ami Patrocle, qui est peu après tué par Hector, chef de l'armée troyenne. Fou de douleur, doté par Vulcain d'armes magiques, Achille se prépare à retourner au combat : « Mais, puisque je n'irai qu'après toi chez les morts, l'on ne me verra pas t'ensevelir Patrocle, avant d'avoir ici, d'Hector, ton meurtrier magnanime, apporté les armes et la tête. » Briséis lui est rendue. Achille tue Hector, mais finit par consentir à rendre le corps du guerrier à son père, Priam. Le poème s'achève avec les funérailles d'Hector.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

  • : agrégé d'histoire, docteur ès lettres, professeur au lycée Jean-Monnet, Franconville

Classification


Autres références

«  ILIADE, Homère  » est également traité dans :

ACHÉENS

  • Écrit par 
  • Andrée POUGET
  •  • 2 530 mots

Dans le chapitre « Le monde achéen »  : […] Le catalogue des vaisseaux, dressé par Homère (d'après une très vieille liste des États), nous donne un tableau géographique des royaumes achéens aux environs de la guerre de Troie ( xiii e  siècle). À cette date, l'État achéen comprend la Grèce centrale, Athènes, l'Eubée, Salamine, le Péloponnèse avec les deux royaumes d'Argos et de Mycènes, Pylos, l'Arcadie, l'Élide, les îles Ioniennes et l'Éto […] Lire la suite

ACHILLE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 508 mots
  •  • 3 médias

Fils de Pélée, roi des Myrmidons, et de la Néréide Thétis ; c'était le guerrier le plus grand, le plus courageux et le plus beau de l'armée d'Agamemnon devant Troie. Selon Homère, il fut élevé par les soins de sa mère, en même temps que son cousin et inséparable ami Patrocle. Les poèmes perdus du Cycle épique grec , Pindare dans la III e  Néméenne évoquent l'éducation du héros par le centaure Chi […] Lire la suite

AGAMEMNON

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 241 mots
  •  • 2 médias

Roi de Mycènes et d'Argos, fils d'Atrée, et frère de Ménélas. Après le meurtre d'Atrée par Thyeste et son fils Égisthe, Agamemnon et Ménélas se réfugièrent chez Tyndare, roi de Sparte, et épousèrent ses filles, Clytemnestre et Hélène. Clytemnestre donna à Agamemnon un fils, Oreste, et trois filles, Iphigénie, Électre et Chrysothémis. Avec l'assistance de son frère, Agamemnon reconquit le trône de […] Lire la suite

HOMÈRE (P. Carlier)

  • Écrit par 
  • Hervé DUCHÊNE
  •  • 1 059 mots

« Homère : n'a jamais existé. » Cette formule péremptoire se lit dans le Dictionnaire des idées reçues de Flaubert, qui la complète en ajoutant à propos du père de l' Iliade et de l' Odyssée  : « Célèbre par sa façon de rire : un rire homérique. » La notice souligne avec humour deux écueils entre lesquels naviguent les biographes du poète grec. Soit ils doutent de son existence et se condamnent […] Lire la suite

AJAX, fils de Télamon

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 143 mots
  •  • 1 média

D'après la description de L'Iliade , il était de taille colossale et ne le cédait en force et en courage qu'à Achille . Avec l'assistance d'Athéna, il arracha le corps de celui-ci des mains des Troyens. Il disputa à Ulysse les armes d'Achille, mais Ulysse eut gain de cause ; Ajax en mourut de colère. Selon une légende plus tardive, la déception le rendit fou. Lorsqu'il revint à la raison, il se tu […] Lire la suite

AJAX, fils d'Oïlée

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 131 mots

Roi de Locride. En dépit de sa petite taille, il rivalisa devant Troie avec les autres héros grecs, mais il était vantard, arrogant et querelleur. Il faillit être lapidé par ses alliés grecs pour avoir arraché Cassandre, la fille du roi Priam, à la statue d'Athéna et l'avoir violée. Pendant le voyage du retour, son navire fit naufrage ; comme il se vantait d'en avoir réchappé, Poséidon le précipit […] Lire la suite

AMAZONES, mythologie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 289 mots

Peuple de femmes guerrières descendant d'Arès, dieu de la guerre, et de la nymphe Harmonie. Elles se gouvernaient seules, se passant en toute chose des hommes qu'elles n'admettaient qu'à des travaux serviles et dégradants. De leur union avec des étrangers, elles ne gardaient que les enfants de sexe féminin ; et elles brûlaient le sein droit de leurs filles pour leur faciliter l'exercice de l'arc : […] Lire la suite

ASTYANAX

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 86 mots

Dans la légende grecque, fils d'Hector et d'Andromaque. Les Troyens l'appelaient Astyanax (« prince de la cité »), mais son père lui donnait le nom de Scamandrios, du fleuve arrosant Troie. Lors de la prise de cette ville, le guerrier grec Néoptolème (Pyrrhus) le précipita dans le vide du haut des remparts. La légende médiévale affirme au contraire qu'il survécut à la guerre, fonda en Sicile le ro […] Lire la suite

CALCHAS

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 102 mots

Devin légendaire des Grecs au moment de la guerre de Troie. Il prédit, entre autres choses, la durée du siège, exigea le sacrifice d'Iphigénie, fille d'Agamemnon, et conseilla de construire le cheval de bois grâce auquel les Grecs prirent finalement Troie. Un oracle lui avait assuré qu'il mourrait le jour où il rencontrerait son maître en matière de divination. Or, après la guerre, échoué en Asie […] Lire la suite

CASSANDRE

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 95 mots

Fille de Priam et d'Hécube. Apollon, épris d'elle, lui promit le don de prophétie si elle accédait à ses désirs. Cassandre accepta la proposition, mais, une fois instruite, déroba ses faveurs. Le dieu, en lui crachant dans la bouche, lui retira le pouvoir de jamais persuader. Après la chute de Troie, elle échut en partage à Agamemnon et périt à Mycènes en même temps que lui sous les coups de Clyte […] Lire la suite

CHEVAL DE TROIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 154 mots
  •  • 1 média

Énorme cheval de bois aux flancs creux construit par les Grecs pour s'introduire dans Troie pendant le siège . Imaginé par Ulysse, le cheval fut fabriqué par Épéios, maître charpentier et pugiliste. Feignant de renoncer à la guerre, les Grecs allèrent à l'île voisine de Ténédos, laissant derrière eux Sinon qui persuada les Troyens que le cheval était une offrande à Athéna et que sa possession rend […] Lire la suite

DACIER ANNE, née LEFÈVRE (1654-1720)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 461 mots

Fille de l'érudit français Tanneguy Lefèvre et femme de l'érudit André Dacier — elle-même célèbre érudite. Après avoir reçu les leçons de son père, Anne Lefèvre est protégée, quand elle devient orpheline, par Chapelain et par Huet, et chargée, grâce au duc de Montausier, de fournir quelques-uns des volumes de la collection destinée à l'éducation du dauphin (« ad usum Delphini »). C'est ainsi que, […] Lire la suite

HOMÈRE (exposition)

  • Écrit par 
  • Hervé DUCHÊNE
  •  • 1 272 mots
  •  • 1 média

Homère fut, selon la formule de Platon, le maître d'école de la Grèce. Dans l’Europe du xxi e  siècle, il reste, malgré le déclin de l’enseignement des langues anciennes, une autorité. Il faut revenir à cette origine dont nous sommes les héritiers, car, de Il R itorno d’ Ulisse in patria de Monteverdi à Ulysse de Joyce ou au Mépris de Godard, la culture occidentale n’a cessé de trouver dans […] Lire la suite

DESCRIPTION, notion de

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 987 mots

La description permet de donner à voir en imagination, grâce au langage. Elle constitue une pause, un contretemps dans le flux du récit. Sa finalité représentative semble ainsi l'opposer aux visées narratives de ce dernier. Toutefois, cette distinction théorique est plus complexe dans la pratique, où il s'avère parfois malaisé de distinguer récit et description. C'est pourquoi, selon Gérard Genet […] Lire la suite

ÉGÉEN MONDE

  • Écrit par 
  • Olivier PELON
  •  • 11 168 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « L'effondrement »  : […] La puissance mycénienne atteint son apogée au xiii e siècle. Elle est alors dans les documents hittites mise sur le même plan que les plus grandes puissances orientales, l'Égypte, l'Assyrie et l'empire hittite d'Anatolie lui-même. Sans doute se forme-t-il alors l'essentiel des récits qui donneront plus tard naissance à l'épopée homérique. L'histoire d'Agamemnon réunissant sous ses ordres une coa […] Lire la suite

ÉNÉE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 835 mots
  •  • 3 médias

Prince troyen légendaire, fils de la déesse Aphrodite et du mortel Anchise, Énée joue un rôle prépondérant dans la guerre de Troie contre les Grecs, n'étant surpassé en valeur que par son cousin Hector. Dans L'Iliade , Homère suggère qu'Énée ne goûtait guère cette position subalterne, et des légendes ultérieures laissent entendre qu'il contribua à trahir Troie pour la livrer aux Grecs. Cependan […] Lire la suite

FIGURATION, paléolithique et néolithique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 558 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Pourquoi des femmes nues ? »  : […] Quant aux représentations humaines, la plus ancienne connue est la « Vénus » de Hohle Fels (Jura souabe), une statuette féminine en ivoire de mammouth , haute de six centimètres et dotée d’un sexe et de seins démesurés. Elle comporte à la place de la tête un petit anneau destiné à la suspension. À peu de distance ont été découverts des fragments de flûtes en os de vautour, les plus anciens instrum […] Lire la suite

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Joseph MOGENET, 
  • Jacqueline de ROMILLY
  •  • 8 250 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Poésie archaïque »  : […] Au commencement, il y eut Homère  : tel fut, en général, l'avis des Anciens sur la genèse de leur littérature, tel était aussi jusqu'à une époque récente celui des Modernes ; née de rien, la littérature grecque donnait le jour à un chef-d'œuvre. Aujourd'hui, grâce à une série de recoupements, on s'accorde à dire qu'Homère, loin d'être le premier, est, sinon le dernier, du moins le plus illustre re […] Lire la suite

HECTOR

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 120 mots

Héros de L'Iliade  ; fils aîné de Priam et d'Hécube, époux d'Andromaque, le meilleur guerrier de l'armée troyenne. Protégé d'Apollon (les poètes tardifs firent de lui un fils de ce dieu), Hector fit, en l'absence d'Achille au combat, un grand carnage de Grecs : il tua Patrocle et le dépouilla de ses armes. Achille reprit la guerre et tua Hector, puis traîna son cadavre tout autour de la ville, ava […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-François PÉPIN, « ILIADE, Homère - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/iliade/