ATRÉE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans la mythologie grecque, fils de Pélops de Mycènes et de sa femme, Hippodamie. Atrée, roi de Mycènes, est le frère aîné de Thyeste. L'histoire de sa dynastie, les Atrides, marquée par la violence (assassinat, parricide) et la corruption des mœurs (adultère, inceste), dépasse presque toutes celles de l'Antiquité par sa complexité.

Une malédiction, que l'on dit prononcée par Myrtilos, rival mort de la main de Pélops, pèse sur les descendants de ce dernier. Ses fils Alcathoos, Atrée et Thyeste assassinent leur demi-frère Chrysippos, fruit de l'union de Pélops et d'une nymphe. Après ce crime, les trois frères fuient Pise, leur ville natale. Alcathoos se rend à Mégare, tandis qu'Atrée et Thyeste s'arrêtent à Mycènes. Les habitants de la cité doivent choisir l'un des deux frères comme roi. Thyeste, qui a séduit Aéropé, la femme d'Atrée, propose que celui qui présentera une toison d'or remportera le trône. Atrée, qui avait autrefois trouvé une telle toison, accepte, ignorant qu'Aéropé a donné le précieux bien à son amant. Atrée remporte néanmoins le trône grâce à une ruse de Zeus et bannit Thyeste de Mycènes. Pour se venger, Thyeste envoie Plisthène (fils d'Atrée, que Thyeste avait élevé comme le sien) tuer son père, mais le garçon est tué sans qu'Atrée le reconnaisse.

Quand celui-ci apprend l'identité du garçon, il rappelle Thyeste à Mycènes sous couvert de réconciliation. Au cours d'un banquet, Atrée sert à Thyeste ses propres enfants, qu'il a tués pour se venger de la mort de Plisthène. Horrifié, Thyeste fuit à Sicyone ; là, il féconde sa fille Pélopia dans l'espoir de faire naître un autre fils qui le vengera. Atrée épouse Pélopia, qui donne naissance à Égisthe. Atrée élève cet enfant en pensant que c'est le sien, alors qu'il s'agit en réalité du fils de Thyeste.

Plus tard, Agamemnon et Ménélas, fils d'Atrée et d'Aéropé, retrouvent Thyeste et l'emprisonnent à Mycènes. Égisthe est envoyé pour assassiner Thyeste, mais ils se reconnaissent grâce à l'épée que Pélopia avait prise à son père et donnée à son fils. Le père et le fils tuent Atrée, s'emparent du trône, et chassent Agamemnon et Ménélas du pays.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« ATRÉE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/atree/