RÉUNION ÎLE DE LA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Coulée de lave du piton de la Fournaise, île de la Réunion

Coulée de lave du piton de la Fournaise, île de la Réunion
Crédits : M. Lachenal

photographie

La Réunion [France] : carte physique

La Réunion [France] : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Case créole, île de la Réunion

Case créole, île de la Réunion
Crédits : S. Calado

photographie

Cultures des lentilles de Cilaos, île de la Réunion

Cultures des lentilles de Cilaos, île de la Réunion
Crédits : M. Lachenal

photographie


L'héritage colonial

Dès le début du xvie siècle, l'île figure sur la carte marine de Cantino sous le nom de Dina Margabin (« île de l'ouest »). Elle apparaît ensuite sur une carte datée de 1518 sous le nom de Santa Apollonia (référence probable à un débarquement le jour de Sainte-Apolline). Mais ce n'est qu'en 1638 que l'équipage du vaisseau dieppois le Saint-Alexis pose pied sur l'île. L'année 1642 marque ainsi la prise de possession, par la France, de l'île qui devient l'île Bourbon. Pendant plus d'un siècle, d'autres débarquements ont lieu (portugais, hollandais, britanniques) et plusieurs noms sont donnés à l'île, dont celui de Mascareignes, qui comprend également Maurice et Rodrigues. Les premiers habitants sont des mutins déportés de Madagascar. Ils arrivent à Bourbon entre 1646 et 1669.

La véritable colonisation commence dans la seconde moitié du xviie siècle, avec la Compagnie française des Indes orientales et les projets de Colbert. L'archipel des Mascareignes devient une escale précieuse sur la route des Indes. Il s'agit alors d'intensifier le commerce et donc de s'implanter. En 1663, Louis Payen et dix esclaves malgaches s'installent sur l'île ; ils sont les premiers habitants à y rester. En 1665, sous la conduite d'Étienne Regnault, envoyé de Colbert qui devient le premier gouverneur de l'île (1665-1671), vingt colons débarquent, suivis de deux cents autres. Le gouverneur devient le personnage central de la colonie, et notamment Bertrand François Mahé, comte de La Bourdonnais, gouverneur de 1735 à 1746. En 1738, ce dernier prend une décision aux conséquences durables − qui soulève, actuellement, le débat sur l'existence ou non de deux départements : il transfère la capitale de Saint-Paul à Saint-Denis. Au regard des richesses potentielles, des espaces et des côtes, l'île Bourbon devient le grenier de la métropole, tandis que l'île de France (actuelle île Maurice) en est le port de guerre et de commerce. À Bourbon, le café connaît alors son âge d'or, même[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités en histoire contemporaine, université de La Réunion
  • : professeur en géographie, doyen de la faculté des lettres et des sciences humaines, université de La Réunion

Classification


Autres références

«  RÉUNION ÎLE DE LA  » est également traité dans :

ARBOVIRUS

  • Écrit par 
  • Claude HANNOUN, 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 1 865 mots

Dans le chapitre « L'épidémie de chikungunya à la Réunion »  : […] Le chikungunya, qui a sévi en 2005-2006 dans l'île de la Réunion, entre dans le groupe des fièvres tropicales longtemps confondues avec la dengue. Cette maladie est due à un virus de la famille des Togaviridae, transmis par les moustiques du genre Aedes. Le virus est présent en Asie et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arbovirus/#i_38259

CHIKUNGUNYA

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 200 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le vecteur Aedes »  : […] utilisés pour lutter contre le paludisme. C’est le cas dans l’île de La Réunion : le vecteur introduit au cours du xixe siècle avait disparu en 1950 et est réapparu, maintenant adapté à des altitudes de moyenne montagne (600 mètres), en 1977, reconstituant des populations à partir desquelles la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chikungunya/#i_38259

LÉLÉ GRANMOUN (1930-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 183 mots

Un des maîtres du maloya réunionnais. Le mayola, à la fois chant et danse, est une sorte de blues gai au rythme ternaire ; il serait issu d'une musique de tambours accompagnant un rituel funéraire malgache appelé service (« sevis malgas » ou « sevis kabars »). Musique des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/granmoun-lele/#i_38259

MASCAREIGNES ARCHIPEL DES

  • Écrit par 
  • Marie-Christine AUBIN
  •  • 251 mots

L'archipel des Mascareignes est situé dans l'océan Indien, à l'est de Madagascar ; il était connu des Arabes, mais c'est le navigateur portugais Pedro do Mascarenhas qui le fit connaître à l'Europe dans la première moitié du xvie siècle. Il groupe l'île de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archipel-des-mascareignes/#i_38259

OUTRE-MER FRANCE D'

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 6 559 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Des territoires éparpillés et inégalement peuplés »  : […] sur 86 609 kilomètres carrés. Dans l’océan Indien, Mayotte et La Réunion ont un poids démographique équivalent, mais sur une surface de seulement 2 886 kilomètres carrés. Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), composées des îles Éparses, de la Terre-Adélie et d’îles situées entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/outre-mer-france-d/#i_38259

PITON DE LA FOURNAISE

  • Écrit par 
  • Andrea DI MURO
  •  • 2 560 mots
  •  • 7 médias

Le piton de la Fournaise (2 632 m) est le volcan le plus récent (530 000 ans) de l'île de La Réunion. L'île de La Réunion est située à environ 800 kilomètres à l'est de Madagascar, par 2105' de latitude sud et 55030' de longitude est, et à 200 kilomètres à l'ouest - sud-ouest de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piton-de-la-fournaise/#i_38259

SAINT-DENIS, La Réunion

  • Écrit par 
  • Guy FONTAINE
  •  • 343 mots
  •  • 1 média

Saint-Denis, la plus grande ville de l'outre-mer français, avec 146 489 habitants (2013) sur 3 500 hectares, est aussi la capitale de l'île de La Réunion (chef-lieu du département) et une « capitale régionale » du fait de son fort pouvoir de commandement sur l'ensemble des agglomérations. Située au nord de l'île, sur un cône de déjection […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-denis-la-reunion/#i_38259

Voir aussi

Pour citer l’article

Yvan COMBEAU, Guy FONTAINE, « RÉUNION ÎLE DE LA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ile-de-la-reunion/