AVRON PHILIPPE (1928-2010)

Comédien français. Philippe Avron naît en 1928 au Croisic. Au début des années 1960, il entre dans la troupe de Jean Vilar et interprète notamment Les Rustres de Goldoni, L'Alcade de Zalamea, de Calderón, L'Avare. C'est également durant cette période qu'il commence à écrire des sketches avec Claude Evrard – rencontré à l'école de Jacques Lecoq – que tous deux interprètent dans des cabarets de la Rive gauche. Ce duo plein d'humour et de poésie se produira par la suite, jusqu'en 1975, à Paris, sur plusieurs scènes d'Europe, et à la télévision. Après avoir interprété le rôle du prince Mychkine dans l'adaptation de L'Idiot que donne André Barsacq en 1965, Philippe Avron va travailler avec le metteur en scène Beno Besson dans quelques œuvres majeures. On le voit ainsi interpréter le rôle-titre d'Hamlet (1977), celui du juge Azdak dans Le Cercle de craie caucasien (1978), le rôle-titre de Dom Juan (1987). Il tient également le rôle de Sganarelle dans le Dom Juan que monte Roger Planchon en 1980. À partir des années 1980, ce passionné d'écriture va interpréter ses propres textes dans des one-man shows qui trouveront leur public aussi bien en France qu'au Canada, en Belgique et en Suisse. Pierrot d'Asnières (1980), Dom Juan 2000 (1988), Ma Cour d'honneur (1994), Je suis un saumon (1998), Le Fantôme de Shakespeare (2002), autant de créations où l'amour du théâtre se dit avec tendresse, drôlerie et une authentique poésie. La dernière de celle-ci sera Montaigne, Shakespeare, mon père et moi que, malgré la maladie, l'acteur parviendra à interpréter lors du festival d'Avignon 2010. Philippe Avron s'est également produit au cinéma, notamment dans Les Fêtes galantes (R. Clair, 1966), et Bye bye Barbara (M. Deville, 1969).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« AVRON PHILIPPE - (1928-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-avron/