HERMAPHRODISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Hermaphrodisme accidentel

Ce type d'hermaphrodisme, exceptionnel chez les Mammifères, est fréquent chez de nombreuses espèces animales : poissons, mollusques, insectes. On distingue plusieurs formes d'anomalies sexuelles :

L'hermaphrodisme vrai, rare dans l'espèce humaine, concerne des individus qui possèdent les gonades et les conduits génitaux des deux sexes. Dans le cas de l'hermaphrodisme latéral par exemple, on observe un testicule d'un côté et un ovaire de l'autre, l'évolution des conduits génitaux étant conforme au développement des gonades. Quant aux organes génitaux externes, ils présentent différents degrés d'évolution, intermédiaires entre le type mâle et le type femelle.

Le pseudohermaphrodisme est caractérisé par la seule présence de glandes génitales d'un seul sexe tandis que les conduits génitaux, les organes génitaux externes et l'aspect corporel appartiennent aux deux sexes. L'androgyne, de sexe masculin, possède des testicules normaux, mais ses conduits génitaux sont de type femelle. Le gynandroïde est de sexe féminin avec ovaires, mais ses caractères apparents sont plutôt mâles.

La distinction entre les différents cas d'hermaphrodisme et les formes intersexuelles n'est pas toujours aisée. Les intersexués diffèrent des hermaphrodites par la présence de caractères mixtes intermédiaires entre la morphologie mâle et la morphologie femelle.

Le traitement de ces différents cas rencontrés chez l'homme pose de grands problèmes qui seront envisagés dans l'article appareilgénital.

Le gynandromorphisme s'applique à des individus composites dont les caractères sont mâles dans une partie du corps, femelles dans l'autre. Ces cas sont fréquents chez les insectes dont le dimorphisme sexuel est très accentué (ver à soie, mouche du vinaigre). Un papillon, Papilio dardanus, présente un gynandromorphisme biparti : la moitié droite du corps est mâle, la moitié gauc [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Escargot

Escargot
Crédits : Sandrine Néel/ flickr ; CC-BY

photographie

Hermaphrodisme transitoire

Hermaphrodisme transitoire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Crépidule (Crepidula fornicata)

Crépidule (Crepidula fornicata)
Crédits : Lynwood M. Chace from The National Audubon Society Collection/Photo Researchers

photographie

Organes génitaux : différenciation

Organes génitaux : différenciation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  HERMAPHRODISME  » est également traité dans :

ANGIOSPERMES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 6 118 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Angiospermes et plantes à fleurs »  : […] Telles qu’elles ont été caractérisées dans ce texte, les Angiospermes sont synonymes de plantes à fleurs, la fleur étant alors elle-même définie comme une structure généralement pourvue d’un périanthe (comprenant des organes stériles tels que les pétales et sépales) et hermaphrodite, c’est-à-dire comprenant les organes reproducteurs à la fois mâles et femelles. Notons toutefois qu’environ 12 p. 1 […] Lire la suite

ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

  • Écrit par 
  • Catherine ZILLER
  •  • 4 437 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Hermaphrodisme vrai »  : […] Chez les animaux hermaphrodites, il ne saurait être question de sexe génétique de l'individu, puisque le même être possède les deux sexes. Parmi les Invertébrés, il existe de nombreuses espèces normalement hermaphrodites, alors que, chez les Vertébrés, l'hermaphrodisme est toujours une anomalie survenue au cours du développement du fœtus. L' hermaphrodisme simultané , dans lequel un même animal po […] Lire la suite

CHÉTOGNATHES

  • Écrit par 
  • Marie-Louise FURNESTIN
  •  • 1 467 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Biologie »  : […] Les Chétognathes se reproduisent par voie sexuée. Ils sont hermaphrodites protandriques ; on ne connaît l'accouplement que dans le genre Spadella  ; chez les autres, il y a fécondation interne par la rencontre des ovocytes gagnant l'orifice de ponte temporaire, au niveau des papilles séminales, et des spermatozoïdes accumulés dans les réceptacles séminaux (intervention possible de « cellules acces […] Lire la suite

CRUSTACÉS

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 7 669 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Reproduction »  : […] Si, chez les crustacés, les sexes sont en général séparés, des conditions de vie spéciales ont, dans certains groupes, entraîné l'hermaphrodisme. C'est le cas pour la majorité des cirripèdes, animaux fixés, chez lesquels testicules et ovaires sont fonctionnels simultanément, alors que l'hermaphrodisme est successif, surtout protandrique, chez plusieurs genres d'isopodes parasites et chez diverses […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Cas de la sacculine »  : […] Le développement de la sacculine est un exemple de cycle de vie d'un invertébré marin, à métamorphoses et à formes involuées liées au parasitisme. La sacculine, crustacé inférieur cirripède de petite taille, vit sur l'abdomen, puis dans la cavité générale d'un crabe . La sacculine adulte est un sac appendu par un pédoncule à la limite du thorax et de l'abdomen d'un crabe. On l'appelle la sacculin […] Lire la suite

HYBRIDATION

  • Écrit par 
  • Georges BARSKI, 
  • Yves DEMARLY, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 5 920 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le chimérisme lié à la reproduction humaine »  : […] Dans la population des jumeaux dizygotes, frères et sœurs simultanés issus de deux ovocytes et de deux spermatozoïdes différents, l'existence d'une chimère sanguine n'est pas exceptionnelle, puisqu'elle survient dans 8 p. 100 des cas environ, la pratique de la fécondation in vitro ayant en outre considérablement augmenté le nombre des grossesses multiples. Cet échange se produit au niveau du plac […] Lire la suite

POLYGAMIE, botanique

  • Écrit par 
  • Robert GORENFLOT
  •  • 474 mots

Chez les Angiospermes, les fleurs peuvent être unisexuées (fleurs mâles constituées d'étamines, et fleurs femelles renfermant les carpelles). Mais, le plus souvent, les fleurs comportant à la fois étamines et carpelles sont bisexuées . Lorsque les deux sexes sont réunis dans une même fleur, l'espèce est hermaphrodite , mais quand les deux sexes sont séparés, fleurs mâles sur des pieds mâles et fl […] Lire la suite

SAVINIO ALBERTO (1891-1952)

  • Écrit par 
  • Christian CHALMÉ
  •  • 2 057 mots

Dans le chapitre « De l'unité à l'hermaphrodisme et à la dualité »  : […] La recherche de ce lien hypothétique, unissant le passé au présent, amène consciemment ou inconsciemment l'auteur à dévoiler une composante encore peu connue de la psyché humaine et que Jung fut l'un des premiers à percevoir. Ce lien n'est autre que l'inconscient collectif, seule « réelle » tradition de l'humanité. Et cette mise en lumière des éléments fondamentaux appartenant à l'inconscient coll […] Lire la suite

SEXUALISATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Jean-Marc LOBACCARO, 
  • Étienne PATIN, 
  • Lluis QUINTANA-MURCI, 
  • Charles SULTAN
  •  • 14 029 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Hermaphrodisme « vrai » »  : […] On parle improprement d'hermaphrodisme « vrai » lorsque les gonades elles-mêmes présentent à la fois des structures ovariennes et des structures testiculaires, ce qui nous fait préférer le terme de bisexualité gonadique . Certains sujets présentent, d'un côté, un testicule, de l'autre, un ovaire. Dans d'autres cas, la même gonade possède à la fois les deux structures (ovotestis), soit des deux côt […] Lire la suite

TÉLÉOSTÉENS ET HOLOSTÉENS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 7 304 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Modalités de la reproduction »  : […] Comme les autres Vertébrés, les Téléostéens sont typiquement unisexués. Pourtant, dans quelques groupes, existe un hermaphrodisme plus ou moins régulier. Par exemple chez les jeunes Anguilles, bien avant la maturité sexuelle, la gonade comporte dans des portions différentes de grosses ovogonies et des spermatogonies bien plus petites. Bientôt, une de ces catégories cellulaires régresse, tandis […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Berthe SALZGEBER, « HERMAPHRODISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hermaphrodisme/