Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HERMAPHRODISME

Escargot - crédits : Sandrine Néel/ flickr ; CC-BY

Escargot

L'hermaphrodisme est une forme de reproduction sexuée, caractérisée par la présence des deux sexes, mâle et femelle, chez un même individu. Un tel sujet est un hermaphrodite, nom qui rappelle deux personnages mythologiques : Hermès et Aphrodite. On tend à grouper sous le terme d'hermaphrodisme tous les cas ambigus de sexualité ; mais au sens précis du terme, seuls les êtres possédant des gonades fonctionnelles capables de produire des gamètes mâles et femelles sont des hermaphrodites. C'est le cas des escargots, sangsues, lombrics (vers de terre), planaires. Dans un même groupe (par exemple les mollusques bivalves), certains animaux sont hermaphrodites et les autres sont gonochoriques (sexes séparés). La coexistence des deux sexes sur un même sujet se trouve chez les plantes (pois, blé) que l'on dit monoïques, par opposition aux plantes dioïques unisexuées. L'hermaphrodisme est donc constant et naturel dans divers groupes du règne animal et végétal. Mais ce type d'organisation peut également apparaître comme une anomalie accidentelle et exceptionnelle qui a pu être reproduite expérimentalement chez divers animaux ; elle est parfois présente aussi chez l'homme.

Hermaphrodisme normal

Dans le cas de l'hermaphrodisme normal, un même individu est porteur des organes reproducteurs mâles et femelles. Du point de vue physiologique, on peut distinguer deux modalités selon que les cellules sexuelles mûrissent dans une même période (hermaphrodisme simultané) ou qu'elles arrivent à maturité à des moments différents de leur cycle vital (hermaphrodisme successif). Les cellules germinales, spermatozoïdes et ovocytes, sont réparties soit dans une même glande génitale qu'on appelle la glande hermaphrodite (escargot), soit dans des glandes distinctes, testicules et ovaires.

Cas de l'hermaphrodisme simultané

Les ovocytes peuvent être fécondés par les spermatozoïdes du même individu (autofécondation). Ce fait a été rarement observé (certains vers nématodes, certains mollusques bivalves comme le Pecten irradians). La fécondation croisée est beaucoup plus répandue ; de nombreux animaux hermaphrodites, tels que les vers de terre, les escargots, s'accouplent.

Cas de l'hermaphrodisme successif

L'organisme passe par deux phases. Il est d'abord mâle, puis femelle (protérandrie) ou moins souvent d'abord femelle, puis mâle (protérogynie). À titre d'exemple d'hermaphrodisme successif protérandrique, on peut citer le cas d'un mollusque du genre Crepidula qui est un hermaphrodite transitoire. Ces animaux se fixent sur des coquilles vides d'huîtres ou de buccins en s'empilant les uns sur les autres. L'étude de leurs gonades montre que les individus les plus jeunes, au sommet de la pile, sont toujours mâles ; les plus âgés, à la base, sont femelles ; ceux de la partie moyenne présentent les caractères des deux sexes. Les mâles fécondent les animaux les plus âgés, puis se transforment eux-mêmes progressivement en femelles. De jeunes individus élevés isolément deviennent directement des femelles, mais placés expérimentalement au contact des femelles, ils évoluent en mâles. Des études réalisées sur ces animaux ont montré que les cellules germinales indifférentes ont la potentialité de devenir soit des ovocytes, soit des spermatozoïdes et que cette évolution dépend du milieu ambiant. Certains facteurs peuvent accélérer le changement de sexe. La phase mâle est instable ; des stimuli divers peuvent la prolonger ou l'inhiber. Ces caractères d'instabilité du sexe ont été observés chez d'autres espèces telles que Ophyotrocha, ver annélide qui présente un hermaphrodisme potentiel permanent. L'animal jeune est toujours mâle, mais devient femelle lorsque sa taille augmente et qu'il acquiert 15 à 20 segments. Si on sectionne les femelles, la[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Berthe SALZGEBER. HERMAPHRODISME [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Médias

Escargot - crédits : Sandrine Néel/ flickr ; CC-BY

Escargot

Hermaphrodisme transitoire - crédits : Encyclopædia Universalis France

Hermaphrodisme transitoire

Crépidule (Crepidula fornicata) - crédits : Lynwood M. Chace from The National Audubon Society Collection/Photo Researchers

Crépidule (Crepidula fornicata)

Autres références

  • ANGIOSPERMES

    • Écrit par et
    • 6 132 mots
    • 8 médias
    ...alors elle-même définie comme une structure généralement pourvue d’un périanthe (comprenant des organes stériles tels que les pétales et sépales) et hermaphrodite, c’est-à-dire comprenant les organes reproducteurs à la fois mâles et femelles. Notons toutefois qu’environ 12 p. 100 des espèces d’Angiospermes...
  • ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

    • Écrit par
    • 4 447 mots
    • 4 médias
    Chez les animaux hermaphrodites, il ne saurait être question de sexe génétique de l'individu, puisque le même être possède les deux sexes. Parmi les Invertébrés, il existe de nombreuses espèces normalement hermaphrodites, alors que, chez les Vertébrés, l'hermaphrodisme est toujours...
  • CHÉTOGNATHES

    • Écrit par
    • 1 466 mots
    • 1 média
    Les Chétognathes se reproduisent par voie sexuée. Ils sont hermaphrodites protandriques ; on ne connaît l'accouplement que dans le genre Spadella ; chez les autres, il y a fécondation interne par la rencontre des ovocytes gagnant l'orifice de ponte temporaire, au niveau des papilles séminales,...
  • CRUSTACÉS

    • Écrit par
    • 7 679 mots
    • 7 médias
    Si, chez les crustacés, les sexes sont en général séparés, des conditions de vie spéciales ont, dans certains groupes, entraîné l'hermaphrodisme. C'est le cas pour la majorité des cirripèdes, animaux fixés, chez lesquels testicules et ovaires sont fonctionnels simultanément, alors que l'hermaphrodisme...
  • Afficher les 11 références