KREBS HANS ADOLF (1900-1981)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Hans Krebs naquit le 25 août 1900 à Hildesheim (Basse-Saxe, Allemagne), dans une famille israélite ; son père était chirurgien. Après des études de médecine commencées à Göttingen, il choisit à dix-neuf ans de se diriger vers la recherche. En 1923, il devient collaborateur bénévole dans le laboratoire d'anatomie d'E. Fischer, à Fribourg. Sa première publication est une étude cytochimique. Elle lui donne l'occasion de rencontrer Frantz Knoop (1875-1946) qui venait de découvrir la β-oxydation des acides gras.

Ayant achevé ses études par un stage à l'hôpital de la Charité à Berlin, Krebs obtient, en 1925, un poste d'assistant de recherche au Kaiser Wilhem Institüt de Berlin-Dahlem, dirigé par Otto Warburg, grand chercheur qui influença fortement le jeune Krebs. Il s'y trouve entouré d'une pléiade de futurs Prix Nobel : O. Meyerhof (1923), O. Warburg lui-même (1931), F. Lipman (1953), S. Ochoa (1959). Warburg lance Krebs sur une étude du métabolisme des substances azotées dans les tumeurs cancéreuses, ce qui le force progressivement à maîtriser la préparation des tranches de tissus conservées in vitro, l'emploi du « respiromètre de Warburg », l'utilisation des poisons métaboliques, etc. Il restera fidèle à ces techniques tout au long de sa carrière scientifique. De 1926 à 1930, Krebs acquiert, par ses publications, une notoriété internationale ; cependant son contrat d'assistant ne sera pas renouvelé, ce qui le laisse mortifié.

Krebs obtient alors un poste d'assistant de médecine dans le service du professeur S. Thannahauser à l'université de Fribourg : là aussi travaillent de futurs « Nobel » : H. Spemann (1935), G. de Hevesy (1943), H. Staudinger (1953). Avec son premier élève, Kurt Hanseleit, Krebs se propose d'élucider la voie de biosynthèse de l'urée dans les tissus animaux : c'était la première fois qu'un biochimiste s'attaquait à une voie anabolique au lieu d'une voie catabolique (Meyerhof, par exemple, venait de décrire le catabolisme glucidique, donc la glycolyse, et Knoop l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur honoraire de biologie cellulaire à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification


Autres références

«  KREBS HANS ADOLF (1900-1981)  » est également traité dans :

KREBS CYCLE DE ou CYCLE CITRIQUE ou CYCLE TRICARBOXYLIQUE

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 260 mots

Le nom du biochimiste britannique d'origine allemande Hans Adolf Krebs (1900-1981), prix Nobel de physiologie ou médecine en 1953, est, pour les biologistes, indissociablement lié au cycle des acides tricarboxyliques. Ce dernier constitue la voie finale du catabolisme oxydatif de toutes les molécules combustibles, issues aussi bien des protéines que des glucides et des lipides dans les cellules a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/krebs-cycle-citrique-cycle-tricarboxylique/#i_23778

LIPMANN FRITZ ALBERT (1899-1986)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 258 mots

Biochimiste américain d'origine allemande, né en 1899 à Koenigsberg, mort en 1986 à New York. Élève d'Otto Meyerhof à l'institut de biologie Kaiser Wilhelm à Berlin puis Heildelberg (1926-1930), Lipmann mène son activité scientifique successivement à la fondation Carlsberg à Copenhague (1932-1939), à l'université Cornell à New York, puis au Massachusetts General Hospital (1939-1941) avant de deven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-albert-lipmann/#i_23778

MÉTABOLISME RESPIRATOIRE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 267 mots

Hans Krebs (1900-1981) étudia, à Fribourg, la formation de l'urée dans des tranches de foie de rat et décrivit, en 1930, le premier cycle biochimique où un métabolite initial est régénéré par une série de réactions intermédiaires. Contraint à l'exil en 1933, il s'établit à Oxford et découvrit, sur des muscles émincés de pigeon, le cycle de décomposition respiratoire de l'acide pyruvique que produi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metabolisme-respiratoire/#i_23778

Pour citer l’article

Paul MAZLIAK, « KREBS HANS ADOLF - (1900-1981) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-adolf-krebs/