LIPMANN FRITZ ALBERT (1899-1986)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Biochimiste américain d'origine allemande, né en 1899 à Koenigsberg, mort en 1986 à New York. Élève d'Otto Meyerhof à l'institut de biologie Kaiser Wilhelm à Berlin puis Heildelberg (1926-1930), Lipmann mène son activité scientifique successivement à la fondation Carlsberg à Copenhague (1932-1939), à l'université Cornell à New York, puis au Massachusetts General Hospital (1939-1941) avant de devenir professeur de chimie biologique à la Harvard Medical School, Boston, puis à l'institut Rockefeller de New York (1957).

Le nom de Lipmann est associé à la découverte de la coenzyme A, l'élément initiateur du cycle métabolique des acides tricarboxyliques élucidé par le Britannique H. A. Krebs. Malgré une forte opposition de ses confrères scientifiques, Lipmann soutient que l'acide acétique est le composé en C2 (à deux carbones) manquant pour compléter le cycle de Krebs ; il démontre après quelques années que, préalablement à son incorporation, l'acide acétique est en fait activé par liaison à un composé nouveau, la coenzyme A, pour former l'acétylcoenzyme A. Il s'avérera plus tard que la coenzyme A joue un rôle primordial dans le métabolisme cellulaire. La découverte de la coenzyme A et ses implications biochimiques ont valu à F. A. Lipmann le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1953, partagé avec H. A. Krebs.

Lipmann a étudié d'autres mécanismes d'activation des métabolites, notamment par phosphorylation.

—  Samya OTHMAN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LIPMANN FRITZ ALBERT (1899-1986)  » est également traité dans :

ADÉNOSINE TRIPHOSPHORIQUE ACIDE (ATP)

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN, 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 203 mots

L'adénosine triphosphorique (ATP) est un mononucléotide diphosphorylé du métabolisme intermédiaire découvert en 1929 par Lohmann. Véritable « monnaie énergétique de la cellule », ce composé assure la fourniture ou la mise en réserve d'énergie dans la plupart des réactions biochimiques. Son rôle dans le transport de radicaux phosphoriques est par ailleurs essentiel. L'ATP est constitué d' adénine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-adenosine-triphosphorique/#i_1691

BIOÉNERGÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN, 
  • Paul MAZLIAK, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Jacques TONNELAT
  • , Universalis
  •  • 5 211 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Structure moléculaire de l'ATP »  : […] L'ATP est constitué d' adénine (fig. 2) unie par une liaison N-osidique à une molécule de ribose elle-même phosphorylée sur son carbone-5 ; la molécule comporte trois radicaux phosphoriques unis entre eux par des liaisons anhydride d'acide. Seules les deux dernières liaisons constituent ce que Lipmann a désigné sous le terme de « liaison riche en énergie », c'est-à-dire comportant une énergie po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bioenergetique/#i_1691

KREBS CYCLE DE ou CYCLE CITRIQUE ou CYCLE TRICARBOXYLIQUE

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 260 mots

Le nom du biochimiste britannique d'origine allemande Hans Adolf Krebs (1900-1981), prix Nobel de physiologie ou médecine en 1953, est, pour les biologistes, indissociablement lié au cycle des acides tricarboxyliques. Ce dernier constitue la voie finale du catabolisme oxydatif de toutes les molécules combustibles, issues aussi bien des protéines que des glucides et des lipides dans les cellules a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/krebs-cycle-citrique-cycle-tricarboxylique/#i_1691

Pour citer l’article

Samya OTHMAN, « LIPMANN FRITZ ALBERT - (1899-1986) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-albert-lipmann/