KREBS CYCLE DE ou CYCLE CITRIQUE ou CYCLE TRICARBOXYLIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le nom du biochimiste britannique d'origine allemande Hans Adolf Krebs (1900-1981), prix Nobel de physiologie ou médecine en 1953, est, pour les biologistes, indissociablement lié au cycle des acides tricarboxyliques. Ce dernier constitue la voie finale du catabolisme oxydatif de toutes les molécules combustibles, issues aussi bien des protéines que des glucides et des lipides dans les cellules aérobies. Krebs a l'intuition géniale que la dégradation oxydative des métabolites en dioxyde de carbone, eau et énergie passe par l'assemblage transitoire d'un composé à deux carbones (dit « C2 ») à déterminer, avec un composé tricarboxylique à quatre carbones (l'oxalate) pour former une molécule à six carbones (le citrate) porteuse des trois fonctions carboxyles. En dépit de la nature inconnue du métabolite en C2, Krebs parvient à élucider avec brio les multiples réactions enzymatiques qui forment ce qu'il appellera le cycle des acides tricarboxyliques. L'Américain F. A. Lipman démontrera peu après que le chaînon manquant en C2 est l'acétylcoenzyme A, un dérivé activé de l'acide acétique.

Universel chez les organismes aérobies, le cycle de Krebs est également réversible au niveau de ses réactions élémentaires. En cela, il constitue une plate-forme centrale du métabolisme permettant à la cellule, au gré de ses besoins, soit de produire de l'énergie (catabolisme), soit d'en stocker sous forme moléculaire (anabolisme).

—  Samya OTHMAN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  KREBS CYCLE DE ou CYCLE CITRIQUE ou CYCLE TRICARBOXYLIQUE  » est également traité dans :

MÉTABOLISME RESPIRATOIRE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 267 mots

Hans Krebs (1900-1981) étudia, à Fribourg, la formation de l'urée dans des tranches de foie de rat et décrivit, en 1930, le premier cycle biochimique où un métabolite initial est régénéré par une série de réactions intermédiaires. Contraint à l'exil en 1933, il s'établit à Oxford et découvrit, sur des muscles émincés de pigeon, le cycle de décomposition respira […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metabolisme-respiratoire/#i_82

GLUCIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Charles PRÉVOST, 
  • Fraidoun SHAFIZADEH, 
  • Melville Lawrence WOLFROM
  •  • 10 646 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Sort de l'acide pyruvique »  : […] L'acide pyruvique pourra : 1. Soit être réduit enzymatiquement en acide lactique, en utilisant l'hydrogène apporté sous forme de NADH au cours de la glycolyse. C'est ce qui se passe durant la contraction musculaire : une mole de glucose est transformée en deux moles d'acide L-lactique, avec apparition de deux moles d'ATP dont l'hydrolyse en ADP constitue la source énergétique de la contraction. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glucides/#i_82

GLYCÉMIE

  • Écrit par 
  • Jack BAILLET, 
  • Universalis
  •  • 3 642 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les lieux du métabolisme glucidique »  : […] Les lieux du métabolisme glucidique comprennent deux plaques tournantes essentielles (la cellule hépatique et la cellule graisseuse) et un lieu privilégié d'utilisation (la cellule musculaire). Les études biochimiques fondamentales, réalisées in vitro, consistent à analyser les modifications, en fonction du temps, que subissent différentes substances au contact de broyats tissulaires. Le foie peu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glycemie/#i_82

KREBS HANS ADOLF (1900-1981)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 933 mots

Hans Krebs naquit le 25 août 1900 à Hildesheim (Basse-Saxe, Allemagne), dans une famille israélite ; son père était chirurgien. Après des études de médecine commencées à Göttingen, il choisit à dix-neuf ans de se diriger vers la recherche. En 1923, il devient collaborateur bénévole dans le laboratoire d'anatomie d'E. Fischer, à Fribourg. Sa première publication est une étude cytochimique. Elle lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-adolf-krebs/#i_82

LIPIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Bernard ENTRESSANGLES, 
  • Paul MANDEL, 
  • Jean-Claude PROMÉ
  •  • 6 802 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Acides saturés »  : […] L' étude du mécanisme de la dégradation des acides gras a débuté avec les travaux de F. Knoop (1904) : des animaux, nourris avec des acides gras dans lesquels un cycle benzénique se substitue à un atome d'hydrogène sur le dernier carbone de la chaîne, excrètent dans l'urine (sous forme d'amides avec le glycocolle) des produits contenant un cycle benzénique et dont la nature varie selon que l'acid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lipides/#i_82

LIPMANN FRITZ ALBERT (1899-1986)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 258 mots

Biochimiste américain d'origine allemande, né en 1899 à Koenigsberg, mort en 1986 à New York. Élève d'Otto Meyerhof à l'institut de biologie Kaiser Wilhelm à Berlin puis Heildelberg (1926-1930), Lipmann mène son activité scientifique successivement à la fondation Carlsberg à Copenhague (1932-1939), à l'université Cornell à New York, puis au Massachusetts General Hospital (1939-1941) avant de deven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-albert-lipmann/#i_82

MÉTABOLISME

  • Écrit par 
  • Paul DI COSTANZO, 
  • Charles KAYSER, 
  • Jo NORDMANN
  •  • 8 425 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le rôle biosynthétique du système métabolique central »  : […] Les substrats du cycle de Krebs, ainsi que l'énergie formée au cours de la phosphorylation oxydative, sont utilisés pour les synthèses des glucides, des lipides, des porphyrines, des acides aminés, des protéines, des nucléotides et des acides nucléiques (fig. 8) . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metabolisme/#i_82

MITOCHONDRIES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 10 941 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « L'oxydation de l'acétyl-coenzyme A par le cycle de Krebs »  : […] L' étape initiale (fig. 6) est la condensation du radical acétyle (sous forme d'acétyl-CoA) à 2 atomes de carbone avec une molécule à 4 atomes de carbone produite par le cycle de Krebs : l' oxaloacétate. Il en résulte la formation de citrate, acide tricarboxylique à 6 atomes de carbone. Cette réaction est catalysée par la citrate synthétase. Les 7 autres réactions enzymatiques vont ensuite catal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitochondries/#i_82

RESPIRATION CELLULAIRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 976 mots

1783 A. Lavoisier (1743-1794) compare la respiration d'un cobaye à la combustion d'une bougie. Il conclut que la chaleur animale résulte de la combustion combinant l'oxygène de l'air avec les aliments carbonés transportés par le sang. Comme la matière charbonneuse de la bougie, les aliments, en brûlant dans les poumons, donnent le gaz carbonique exhalé par la respiration. 1842 R. Mayer (1814-187 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiration-cellulaire-reperes-chronologiques/#i_82

VITAMINES

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD
  •  • 4 765 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Biotine »  : […] La liaison irréversible de la biotine à une protéine du blanc d'œuf cru, l' avidine, entraîne une carence manifestée principalement par des altérations cutanées. La molécule de biotine comporte un noyau thiophane soudé sur un noyau imidazol et une chaîne latérale carboxylique qui la lie à ses protéines enzymes spécifiques. La biotine fonctionne comme coenzyme dans les réactions de carboxylation, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitamines/#i_82

Pour citer l’article

Samya OTHMAN, « KREBS CYCLE DE ou CYCLE CITRIQUE ou CYCLE TRICARBOXYLIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/krebs-cycle-citrique-cycle-tricarboxylique/