GUITARE BASSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Histoire

Dans les musiques traditionnelles, il existe des instruments dont la tessiture, le nombre réduit de cordes, la position de jeu, instrument à l'horizontale, et la fonction dans l'orchestre préfigurent la basse électrique : les luths à manches longs comme l'imzad, monocorde, des Touaregs, le molo, monocorde, joué au plectre, ou le khalam du Sénégal, à cinq cordes, avec une caisse naviforme, le gembri, à trois cordes, des Gnaoua.

En 1910, la firme américaine Gibson conçoit la Mando Bass, une basse « acoustique » non amplifiée à la diffusion limitée. En 1935, l'inventeur Paul H. Tutmarc construit des basses électriques en séries limitées, les Audiovox. En 1951, Leo Fender, associé à Clayton Orr (« Doc ») Kauffman, un musicien qui avait collaboré avec la marque Rickenbaker, commence à produire en série les premières guitares basses, les Fender Precision Bass, dotées d'un unique micro à simple bobinage et aux réglages de volume et de tonalité simples ; la présence de frettes constitue une grande avancée par rapport à la contrebasse, qui nécessite un long apprentissage, dû notamment à la difficulté d'une intonation juste.

Dans les années 1960, l'encombrante contrebasse, difficile à amplifier sur scène et à enregistrer sur disque, devient d'ailleurs quasi obsolète dans la musique populaire. Et, dans les années 1970, certains bassistes commencent à faire « défretter » leurs basses afin d'accéder à de nouvelles possibilités expressives. Dans les années 1980, l'électronique active permet de réduire les parasites, de travailler le son et d'accroître le niveau de sortie de l'instrument. L'étape suivante est l'ajout d'une ou deux cordes : un si grave – qui produit des effets « physiques », les infrabasses – et un do aigu par exemple, la corde aiguë ouvrant de nouvelles portes dans l'improvisation.

Avec l'essor des musiques populaires amplifiées, la basse électrique se démocratise. Les luthiers rivalisent d'ingéniosité pour offrir un meilleur confo [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Paul McCartney

Paul McCartney
Crédits : Archive Photos/ Getty Images

photographie

Guitare basse électrique

Guitare basse électrique
Crédits : Éditions J.M. Fuzeau (Courlay, France)

dessin

Guitare basse électrique : exemple sonore (1)

Guitare basse électrique : exemple sonore (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Guitare basse électrique : exemple sonore (2)

Guitare basse électrique : exemple sonore (2)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  GUITARE BASSE  » est également traité dans :

BRUCE JACK (1943-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 645 mots

Musicien, auteur-compositeur et interprète britannique, Jack Bruce fut le bassiste et le chanteur du célèbre trio Cream, aux côtés du guitariste Eric Clapton et du batteur Ginger Baker. Mêlant blues, rock psychédélique et jazz, ce groupe britannique, réputé pour son sens de l’improvisation, a notamment préfiguré la naissance du hard rock. Les concerts de Cream se transformaient fréquemment en j […] Lire la suite

JAZZ ROCK ou JAZZ FUSION

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 469 mots

Apparu à la fin des années 1960, le jazz-rock naît du croisement entre l'énergie du rock, le climat du funk et l'approche harmonique du jazz. Miles Davis en est le précurseur. À la fin des années 1960 et au début des années 1970, le rêve hippie se désagrège : concert désastreux des Rolling Stones à Altamont, près de San Francisco (1969), séparation des Beatles (1970), disparition de grandes figure […] Lire la suite

Pour citer l’article

Eugène LLEDO, « GUITARE BASSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/guitare-basse/