TRENTE ANS GUERRE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les armées de la guerre de Trente Ans

Trente ans de guerre, dont le principal théâtre d'opérations allait être le Saint Empire. Les armées en présence étaient, avant tout, des armées de mercenaires, levées par des chefs de guerre qui assuraient l'enrôlement, l'armement et le ravitaillement des troupes. Au début, les effectifs ne dépassaient pas une vingtaine de milliers d'hommes, mais ils s'enflèrent considérablement au cours du conflit. L'équipement de l'infanterie et de la cavalerie était traditionnel : piques, mousquets, casques et cuirasses ; l'artillerie était encore peu importante, utilisée pour semer le désordre chez l'adversaire pendant le combat et tenter le siège des villes, mal fortifiées. Tout dépendait de la solde : si celle-ci n'était pas fournie à temps, les soldats se débandaient et pillaient la campagne. Plus les armées étaient nombreuses, plus il fallait d'argent. Les souverains ne pouvaient le fournir qu'en augmentant les impôts, mais, pour obtenir immédiatement des espèces, ils recouraient aux avances de négociants et de banquiers. Pour détourner les armées de leurs territoires, les grandes villes marchandes d'Allemagne consentaient à verser de lourdes contributions, mais elles n'évitaient pas toujours le saccage (cas de l'incendie de Magdebourg par l'armée catholique de Tilly, en 1631). Dans la campagne, les châteaux et les monastères étaient livrés au pillage. Le long des routes suivant les grands fleuves, les paysans subissaient sans défense les exactions de tout genre : enlèvement des récoltes et des bestiaux, violences contre les personnes avec des raffinements de méchanceté, pendaisons, viols. La discipline n'existait que pendant le combat (et encore !), et le soldat de la guerre de Trente Ans, quel que fût son parti, et dont la figure est bien évoquée dans le roman de Hans Jakob von Grimmelshausen, Les Aventures de Simplicius Simplicissimus, a laissé un durable souvenir [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Allemagne, 1648

Allemagne, 1648
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris

Classification

Autres références

«  TRENTE ANS GUERRE DE  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne du XVIe et du XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 6 499 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'Allemagne, champ de bataille de l'Europe »  : […] La révolte de Bohême de 1618 peut être considérée comme le début de la guerre de Trente Ans. Mais il ne s'agit encore que de querelles entre États et princes. Le 23 mai 1618, les représentants de l'Empereur sont défenestrés à Prague, et l'aristocratie protestante se révolte contre la domination catholique. Les révoltés constituent un Landtag et un Directoire. Les Bohémiens déposent Ferdinand et é […] Lire la suite

ALSACE

  • Écrit par 
  • Françoise LÉVY-COBLENTZ, 
  • Raymond WOESSNER
  • , Universalis
  •  • 6 606 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Guerre de Trente Ans. Rattachement de l'Alsace à la France »  : […] Pendant la guerre de Trente Ans (1618-1648), l'Alsace servit de champ de bataille aux armées impériales, suédoises, weimariennes et françaises. Massacres, famines, pestes déciment plus de la moitié de la population, et c'est une Alsace misérable qu'en des clauses obscures le traité de Westphalie cède à la France. En fait, seule la haute Alsace lui est nettement reconnue, et Louis XIV profitera de […] Lire la suite

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 054 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Contre-Réforme »  : […] La politique des Habsbourg a consisté à s'assurer le loyalisme de ces ordres. Pourtant, ce modeste programme se révélera difficile à réaliser, car l'avènement des Habsbourg correspond, en Bohême et en Hongrie, à une période d'affaiblissement du pouvoir royal et d'exaltation de la puissance des États. Ce n'est pas par hasard que la diète hongroise réussit à imposer aux Jagellon, à la fin du xv e s […] Lire la suite

BAVIÈRE (histoire)

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  • , Universalis
  •  • 3 152 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La dignité électorale »  : […] La guerre de Trente Ans marque une étape majeure dans les progrès de l'État bavarois. Après son équipée malheureuse en Bohême, le Palatin Frédéric V se voit dépouillé par l'empereur Ferdinand II à la fois de la dignité électorale et de ses possessions territoriales, qui sont attribuées à Maximilien de Bavière (1623). Lors du règlement de 1648, le fils de Frédéric V recouvre le titre d'Électeur et […] Lire la suite

BETHLEN GÁBOR (1580-1629) prince de Transylvanie (1613-1629)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 313 mots

Issu d'une famille de la moyenne noblesse hongroise, Gábor Bethlen est élu prince de Transylvanie, succédant à Gábor Bathory, chassé puis assassiné. Calviniste convaincu, il veut faire de la principauté un État centralisé et prospère, qui serve de bastion à la nation hongroise à la fois contre les Habsbourg et contre les Turcs. Il applique une politique mercantiliste qui lui fournit les ressources […] Lire la suite

BREITENFELD BATAILLE DE (1631)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BOIS
  •  • 212 mots

Tournant décisif dans la guerre de Trente Ans, la victoire de Gustave-Adolphe II sur l'armée impériale à Breitenfeld, au nord de Leipzig, le 17 septembre 1631, marque pour la première fois la supériorité suédoise dans la conduite des batailles. À Tilly, qui a disposé son infanterie « à l'espagnole » en dix-sept carrés de 1 500 à 2 000 piquiers et mousquetaires, protégée par 26 canons, avec aux ail […] Lire la suite

CHARLES IV (1604-1675) duc de Lorraine (1625-1675)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 341 mots

Fils de François, comte de Vaudémont, frère du duc Henri II, Charles IV devint duc lorsque son père abdiqua en 1625. Chevaleresque mais inconsistant, il fut mêlé à toutes les querelles européennes et crut habile, pour protéger son duché en pleine guerre de Trente Ans, de combattre la France, sa puissante voisine. Il négocia ainsi avec l'Angleterre et les Habsbourg contre la France et la Suède. Il […] Lire la suite

CONDÉ LOUIS II DE BOURBON prince de, dit LE GRAND CONDÉ (1621-1686)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 557 mots

Fils de Henri II de Bourbon, frère de la duchesse de Longueville et du prince de Conti, arrière-petit-fils du célèbre Louis I er de Bourbon, tué à la bataille de Jarnac en 1569, le prince de Condé fait d'excellentes études chez les jésuites de Bourges ; il épouse, en 1641, l'une des nièces de Richelieu. Très jeune, il devient la gloire de l'armée française. C'est le type du prince du sang du xvi […] Lire la suite

DANEMARK

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  • , Universalis
  •  • 19 538 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Le règne de Christian IV »  : […] Ainsi, au début du xvii e  siècle, sous Christian IV (1588-1648), la monarchie dano-norvégienne apparaissait-elle riche, le péage étant considéré comme propriété personnelle du roi. En revanche, la pêche déclinait et la navigation était entre les mains des Hollandais, successeurs des Hanséates, grands intermédiaires du marché baltique. Le Danemark déploya de grands efforts pour jouer un rôle à la […] Lire la suite

DÉCAPOLE ALSACIENNE

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 541 mots

Connue sous le nom alsacien de gemeine Richstette , la Décapole est une ligue de dix villes alsaciennes fondée dès 1342 à Sélestat dans le double but d'assistance réciproque vis-à-vis de tiers et d'arbitrage interne. Placée sous le patronage du grand bailli d'Empire résidant à Haguenau, elle est reconnue, par fondation impériale de 1354, par Charles IV. Officiellement dissoute en 1378, rétablie en […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Attentats terroristes à Paris et Saint-Denis. 13-27 novembre 2015

la salle du Bataclan et tue les deux derniers terroristes. Il s’agit de Français ayant séjourné en Syrie, Samy Amimour et Ismaël Omar Mostefaï. Ces attentats, les plus meurtriers dans le pays depuis la Seconde Guerre mondiale, font cent trente morts et plus de trois cent cinquante blessés. François […] Lire la suite

France. Élection de François Hollande à la présidence de la République et nomination de Jean-Marc Ayrault au poste de Premier ministre. 1er-17 mai 2012

: « Vous pourrez compter sur moi pour défendre, [nos] idées, [nos] convictions, mais ma place ne pourra plus être la même après trente-cinq ans de mandat politique. » Marine Le Pen réaffirme quant à elle son ambition de constituer « la véritable opposition » à la gauche. Le 8, Nicolas Sarkozy invite […] Lire la suite

France. Relaxe de Charles Pasqua dans l'affaire de l'« Angolagate ». 29 avril 2011

La cour d'appel de Paris ordonne la relaxe de Charles Pasqua dans l'affaire dite de l'« Angolagate » relative à la fourniture illégale d'armes à l'Angola alors en guerre civile, dans les années 1990. L'ancien ministre de l'Intérieur est blanchi de l'accusation de trafic d'influence qui lui avait […] Lire la suite

Allemagne. Ouverture du procès de John Demjanjuk. 30 novembre 2009

le Terrible » a toutefois été libéré cinq ans plus tard en raison de doutes sur son identité. Réfugié aux États-Unis depuis lors, aujourd'hui âgé de quatre-vingt-neuf ans, John Demjanjuk, qui a été extradé pour ce procès, nie les faits. Trente-cinq personnes – dont deux survivants de Sobibor – se sont constituées partie civile. […] Lire la suite

Sri Lanka. Libération des réfugiés tamouls détenus dans des camps militaires. 20 novembre - 1er décembre 2009

.). Celle-ci a été écrasée par l'armée en mai, mettant fin à plus de vingt-cinq ans de guerre civile. Cette décision intervient à la suite de la visite du secrétaire général adjoint de l'O.N.U. chargé des affaires humanitaires et alors que Colombo tente de restaurer son crédit sur la scène […] Lire la suite

Pour citer l’article

Victor-Lucien TAPIÉ, « TRENTE ANS GUERRE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-trente-ans/