TRENTE ANS GUERRE DE

Médias de l’article

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Allemagne, 1648

Allemagne, 1648
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte


Les armées de la guerre de Trente Ans

Trente ans de guerre, dont le principal théâtre d'opérations allait être le Saint Empire. Les armées en présence étaient, avant tout, des armées de mercenaires, levées par des chefs de guerre qui assuraient l'enrôlement, l'armement et le ravitaillement des troupes. Au début, les effectifs ne dépassaient pas une vingtaine de milliers d'hommes, mais ils s'enflèrent considérablement au cours du conflit. L'équipement de l'infanterie et de la cavalerie était traditionnel : piques, mousquets, casques et cuirasses ; l'artillerie était encore peu importante, utilisée pour semer le désordre chez l'adversaire pendant le combat et tenter le siège des villes, mal fortifiées. Tout dépendait de la solde : si celle-ci n'était pas fournie à temps, les soldats se débandaient et pillaient la campagne. Plus les armées étaient nombreuses, plus il fallait d'argent. Les souverains ne pouvaient le fournir qu'en augmentant les impôts, mais, pour obtenir immédiatement des espèces, ils recouraient aux avances de négociants et de banquiers. Pour détourner les armées de leurs territoires, les grandes villes marchandes d'Allemagne consentaient à verser de lourdes contributions, mais elles n'évitaient pas toujours le saccage (cas de l'incendie de Magdebourg par l'armée catholique de Tilly, en 1631). Dans la campagne, les châteaux et les monastères étaient livrés au pillage. Le long des routes suivant les grands fleuves, les paysans subissaient sans défense les exactions de tout genre : enlèvement des récoltes et des bestiaux, violences contre les personnes avec des raffinements de méchanceté, pendaisons, viols. La discipline n'existait que pendant le combat (et encore !), et le soldat de la guerre de Trente Ans, quel que fût son parti, et dont la figure est bien évoquée dans le roman de Hans Jakob von Grimmelshausen, Les Aventures de Simplicius Simplicissimus, a laissé un durable souvenir de terreur. Au début de son intervention (1631) l'armée du roi de Suèd[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris

Classification


Autres références

«  TRENTE ANS GUERRE DE  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne du XVIe et du XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 6 501 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'Allemagne, champ de bataille de l'Europe »  : […] La révolte de Bohême de 1618 peut être considérée comme le début de la guerre de Trente Ans. Mais il ne s'agit encore que de querelles entre États et princes. Le 23 mai 1618, les représentants de l'Empereur sont défenestrés à Prague, et l'aristocratie protestante se révolte contre la domination catholique. Les révoltés constituent un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-du-xvie-et-du-xviie-s/#i_9440

ALSACE

  • Écrit par 
  • Françoise LÉVY-COBLENTZ, 
  • Raymond WOESSNER
  • , Universalis
  •  • 6 606 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Guerre de Trente Ans. Rattachement de l'Alsace à la France »  : […] Pendant la guerre de Trente Ans (1618-1648), l'Alsace servit de champ de bataille aux armées impériales, suédoises, weimariennes et françaises. Massacres, famines, pestes déciment plus de la moitié de la population, et c'est une Alsace misérable qu'en des clauses obscures le traité de Westphalie cède à la France. En fait, seule la haute Alsace lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alsace/#i_9440

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 061 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Contre-Réforme »  : […] La phase bohême. Elle concerne les pays tchèques et la Basse-Autriche et marque les débuts de la guerre de Trente Ans. La fraction protestante de la diète de Bohême prit l'initiative du conflit par la fameuse défenestration de Prague (1619), au cours de laquelle des officiers royaux, catholiques, furent jetés d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autriche/#i_9440

BAVIÈRE

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Pierre RIQUET
  • , Universalis
  •  • 4 380 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La dignité électorale »  : […] La guerre de Trente Ans marque une étape majeure dans les progrès de l'État bavarois. Après son équipée malheureuse en Bohême, le Palatin Frédéric V se voit dépouillé par l'empereur Ferdinand II à la fois de la dignité électorale et de ses possessions territoriales, qui sont attribuées à Maximilien de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baviere/#i_9440

BETHLEN GÁBOR (1580-1629) prince de Transylvanie (1613-1629)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 313 mots

Issu d'une famille de la moyenne noblesse hongroise, Gábor Bethlen est élu prince de Transylvanie, succédant à Gábor Bathory, chassé puis assassiné. Calviniste convaincu, il veut faire de la principauté un État centralisé et prospère, qui serve de bastion à la nation hongroise à la fois contre les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabor-bethlen/#i_9440

BREITENFELD BATAILLE DE (1631)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BOIS
  •  • 212 mots

Tournant décisif dans la guerre de Trente Ans, la victoire de Gustave-Adolphe II sur l'armée impériale à Breitenfeld, au nord de Leipzig, le 17 septembre 1631, marque pour la première fois la supériorité suédoise dans la conduite des batailles. À Tilly, qui a disposé son infanterie « à l'espagnole » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-breitenfeld/#i_9440

CHARLES IV (1604-1675) duc de Lorraine (1625-1675)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 341 mots

Fils de François, comte de Vaudémont, frère du duc Henri II, Charles IV devint duc lorsque son père abdiqua en 1625. Chevaleresque mais inconsistant, il fut mêlé à toutes les querelles européennes et crut habile, pour protéger son duché en pleine guerre de Trente Ans, de combattre la France, sa puissante voisine. Il négocia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-iv-1604-1675-duc-de-lorraine-1625-1675/#i_9440

CONDÉ LOUIS II DE BOURBON prince de, dit LE GRAND CONDÉ (1621-1686)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 557 mots

Fils de Henri II de Bourbon, frère de la duchesse de Longueville et du prince de Conti, arrière-petit-fils du célèbre Louis Ier de Bourbon, tué à la bataille de Jarnac en 1569, le prince de Condé fait d'excellentes études chez les jésuites de Bourges ; il épouse, en 1641, l'une des nièces de Richelieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conde/#i_9440

DANEMARK

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  • , Universalis
  •  • 19 543 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Le règne de Christian IV »  : […] aussi de toutes les marchandises islandaises. L'intervention danoise dans la guerre de Trente Ans, plus que religieuse, fut liée aux intérêts de Christian IV comme duc de Holstein qui convoitait Brême et Verden. Avec des subsides britanniques, les Danois attaquèrent les impériaux et la Contre-Réforme, mais la guerre danoise (1625-1629) se solda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danemark/#i_9440

DÉCAPOLE ALSACIENNE

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 541 mots

Connue sous le nom alsacien de gemeine Richstette, la Décapole est une ligue de dix villes alsaciennes fondée dès 1342 à Sélestat dans le double but d'assistance réciproque vis-à-vis de tiers et d'arbitrage interne. Placée sous le patronage du grand bailli d'Empire résidant à Haguenau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decapole-alsacienne/#i_9440

DUQUESNE ABRAHAM (1610-1688)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 296 mots

Fils d'un capitaine marchand très représentatif du protestantisme dieppois, Duquesne se distingue dès dix-sept ans par la prise d'un navire hollandais, puis passe à la « Royale » où il devient capitaine de vaisseau pendant la guerre de Trente Ans. En 1644, il prend du service dans la marine suédoise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-duquesne/#i_9440

ENFANTS SOLDATS

  • Écrit par 
  • Rosalie AZAR
  •  • 3 410 mots

Dans le chapitre « Aux marges du combat »  : […] Pendant la guerre de Trente Ans (1618-1648), on estime que plusieurs dizaines de milliers d'enfants avaient rejoint les armées de mercenaires. Leur tâche principale était le pillage, destiné à rapporter aux troupes chevaux et vivres. Dans les ports anglais, les recruteurs cherchaient les enfants seuls […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfants-soldats/#i_9440

EUROPE : GUERRES DE RELIGION - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 363 mots

1618 Révolte en Bohême contre la politique ultra catholique des Habsbourg. Début de la guerre de Trente Ans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-guerres-de-religion-reperes-chronologiques/#i_9440

FERDINAND II (1578-1637) empereur germanique (1619-1637)

  • Écrit par 
  • Hans STURMBERGER
  • , Universalis
  •  • 690 mots

le dépose l'année suivante, élevant l'Électeur palatin Frédéric V au rang de roi. Cette décision allait déclencher la Guerre de Trente Ans. Bien qu'élu empereur germanique le 28 août 1619, Ferdinand II ne peut conserver son Empire sans le soutien de l'Espagne, de la Pologne et de plusieurs princes germaniques. Avec l'aide de Maximilien I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-ii/#i_9440

FERDINAND III (1608-1657) roi de Hongrie (1625-1657) et de Bohême (1627-1657) empereur germanique (1637-1657)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 267 mots

Monté sur le trône impérial au plus fort de la guerre de Trente Ans, Ferdinand III reste dans la ligne de son père Ferdinand II, en ce qu'il demeure fidèle à la maison des Habsbourg et aux intérêts catholiques. Il prend pour épouse d'abord sa cousine germaine Marie Anne d'Espagne, sœur d'Anne d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-iii/#i_9440

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 479 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les vicissitudes de l'union »  : […] à la Suède-Finlande, rendit encore plus sûre la frontière avec la Russie. L'intervention dans la guerre de Trente Ans couvrit non seulement de gloire les soldats nordiques, en particulier les redoutables hakkapelites finlandais, mais fit de la Baltique un lac suédois dont l'une des rives donnait accès au cœur de l'Europe. Ces changements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finlande/#i_9440

JEAN II CASIMIR (1609-1672) roi de Pologne (1648-1668)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 475 mots

sur la Suède –, Jean Casimir se bat à partir de 1635 aux côtés des Habsbourg, durant la guerre de Trente Ans. Fait prisonnier par les Français sur la route d'Espagne où il se rendait pour prendre ses fonctions d'amiral, il passera deux années en prison (1638-1640). À sa libération, il renonce à la vie militaire et commence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-ii-casimir/#i_9440

LA TOUR GEORGES DE (1593-1652)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 3 048 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une ascension vers l'oubli »  : […] investie par les Français en lutte contre les Impériaux, entre dans la guerre de Trente Ans. Frappée par la peste à deux reprises, rançonnée par les troupes de passage, Lunéville est finalement incendiée en 1638. À cette occasion disparaît sans doute une bonne part de l'œuvre de La Tour. Soucieux de ses intérêts, le peintre se rallie très vite aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-de-la-tour/#i_9440

LORRAINE

  • Écrit par 
  • André HUMBERT, 
  • René TAVENEAUX
  •  • 7 578 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Humanisme, civilisation classique et catholicité »  : […] au cosmopolitisme fut brutalement interrompue peu après 1630 par les hostilités de la guerre de Trente Ans : le ralliement des Lorrains à la cause impériale et catholique ne traduit pas seulement une réplique aux menaces d'annexion de Richelieu ; il manifeste plus encore un attachement profond à l'idéal de la chrétienté et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorraine/#i_9440

LÜTZEN BATAILLE DE (16 nov. 1632)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 212 mots

C'est au cours de cet engagement militaire indécis de la guerre de Trente Ans que le roi de Suède Gustave II Adolphe perd la vie. Depuis 1630, les Suédois sont intervenus au côté des princes protestants d'Allemagne du Nord en guerre contre les forces catholiques de l'empereur du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-lutzen/#i_9440

MERCENAIRES

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 5 166 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du mercenaire au soldat »  : […] Pourtant, le phénomène reste important. La guerre de Trente Ans (1618-1648) témoigne de l'emploi massif, une fois encore, de formations mercenaires. Des chefs de cette époque sont restés célèbres : le Tchèque Albrecht Wallenstein (1583-1634), les Allemands Ernst von Mansfeld (1580-1629), Christian d'Anhalt (1568-1630), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercenaires/#i_9440

NÖRDLINGEN BATAILLE DE (5-6 sept. 1634)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 167 mots
  •  • 1 média

Bataille de la guerre de Trente Ans, qui se déroula près de Nördlingen, dans le sud de l'Allemagne. Elle se termina par une victoire décisive des forces du Saint Empire romain germanique et de l'Espagne sur les Suédois, ce qui conduisit à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-nordlingen/#i_9440

OLIVARES GASPAR DE GUZMÁN comte-duc d' (1587-1645)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 1 218 mots

Appartenant à une noble famille andalouse Gaspar de Guzmán, comte-duc d'Olivares était le troisième fils d'Henri, deuxième comte du même nom, qui assumait des fonctions diplomatiques au service du roi d'Espagne Philippe II, et de María de Pimentel de Fonseca ; son père était ambassadeur à Rome au moment de sa naissance et Gaspar ne voit l'Espagne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaspar-de-olivares/#i_9440

PHILIPPE IV (1605-1665) roi d'Espagne (1621-1665)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 1 090 mots

Fils de Philippe III et de Marguerite d'Autriche, Philippe IV n'a pas hérité de l'indolence paternelle. Esprit vif, intelligent et cultivé, il manque cependant de caractère et laisse, durant la première partie de son règne, le pouvoir à son favori Gaspar de Guzmán, comte-duc d'Olivares. À l'intérieur, ce dernier, homme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-iv/#i_9440

PRAGUE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  • , Universalis
  •  • 5 212 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Prague baroque »  : […] coupure est fournie par la date de 1648 et le retour à la paix. Pendant la guerre de Trente Ans, un personnage à la destinée exceptionnelle, Wallenstein, a doté Prague de son premier grand palais baroque (1623-1630). Si la façade demeure assez traditionnelle, en revanche, la salle des fêtes occupant deux étages, et plus encore la splendide loggia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prague/#i_9440

PRAGUE DÉFENESTRATION DE (1618)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 198 mots

Acte de violence commis au château de Prague, le 23 mai, contre les gouverneurs impériaux ; deux d'entre eux, Martinic et Slawata, sont précipités d'une fenêtre par les protestants des états de Bohême dont l'empereur Mathias a violé les droits religieux concédés par la lettre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/defenestration-de-prague/#i_9440

PROVINCES-UNIES (1579-1795)

  • Écrit par 
  • Anne WEGENER SLEESWIJK
  •  • 1 305 mots
  •  • 1 média

Après la trêve, quand les Provinces-Unies reprennent les hostilités contre l'Espagne en 1621, la guerre change de nature. Elle sera désormais liée à la guerre de Trente Ans. Le traité de Münster de 1648, par lequel l'Espagne reconnaît l'indépendance des Provinces-Unies, marque une césure dans l'histoire politique. Dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/provinces-unies/#i_9440

RELIGION GUERRES DE

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU
  •  • 4 620 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La guerre de Trente Ans (1618-1648) »  : […] Comme Henri II, Richelieu, malgré la mauvaise humeur du parti dévot, aida de plus en plus nettement les protestants étrangers en lutte contre les Habsbourg, au point de faire intervenir directement la France en 1635 dans la guerre de Trente Ans (1618-1648). L'incendie se propagea à partir de trois foyers : les Provinces-Unies que l'Espagne désirait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerres-de-religion/#i_9440

RESTITUTION ÉDIT DE (1629)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 173 mots

Fort des succès obtenus contre le Danemark et qui conduiront au cours de la guerre de Trente Ans à la paix de Lübeck, l'empereur Ferdinand II promulgue, sans consulter la Diète, l'édit de restitution qui stipule que tous les évêchés et couvents relevant directement de l'Empire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edit-de-restitution/#i_9440

ROCROI BATAILLE DE (1643)

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 403 mots

Célèbre bataille opposant l'armée française, commandée par le jeune duc d'Enghien (le futur Grand Condé), à l'armée de don Francisco de Mello, en majorité espagnole mais comprenant des unités wallonnes, allemandes et italiennes. Les coalisés, qui mettent en ligne 17 000 fantassins et 8 000 cavaliers, assiègent Rocroi, place forte des Ardennes, que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-rocroi/#i_9440

RUPERT ROBERT dit LE PRINCE (1619-1682)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 616 mots

et d'Élisabeth Stuart, l'une des filles du roi d'Angleterre Jacques Ier. En 1620, deux ans après le début de la guerre de Trente Ans, sa famille est contrainte de fuir la Bohême pour gagner les Provinces-Unies, où Rupert grandit. Ce jeune garçon plein d'entrain devient l'un des favoris de son oncle, le roi Charles Ier, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-rupert/#i_9440

SAINT EMPIRE ROMAIN GERMANIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 472 mots

1648 Traités de Westphalie, qui mettent fin à la guerre de Trente Ans (1618-1648). La paix d'Augsbourg est étendue au calvinisme. L'empereur Ferdinand III (1637-1657) doit accorder la suprématie territoriale aux États de l'Empire. Les Provinces-Unies et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-empire-romain-germanique-reperes-chronologiques/#i_9440

SCHÜTZ HEINRICH

  • Écrit par 
  • Edith WEBER
  •  • 1 376 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Dresde et Venise (1613-1628) »  : […] importante chapelle luthérienne d'Allemagne. En 1619, il s'est déjà affirmé avec ses Psalmen Davids. La guerre s'est déclarée en 1618. Il se marie, compose en 1623 son Auferstehungshistorie, suivie, en 1625, de ses Cantiones sacrae et, en 1627, de la tragi-comédie Dafne sur le texte de Martin Opitz, d'après la version d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-schutz/#i_9440

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 816 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'accession à la puissance »  : […] une discipline rare pour l'époque ; Gustave Adolphe fut amené à l'utiliser dans la guerre de Trente Ans, pour des mobiles religieux, politiques, économiques ou stratégiques. Il redoutait en effet le pouvoir grandissant des Habsbourg et la Ligue catholique. Les armes forgées par Louis de Geer et ses forgerons immigrés de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suede/#i_9440

TILLY JEAN T'SERCLAES comte de (1559-1632)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 225 mots

Général flamand de la Ligue catholique qui, après avoir été aux ordres du duc Maximilien de Bavière, s'allie, en octobre 1619, à l'empereur Ferdinand II contre les révoltés de Bohême. Le Brabançon Jean T'serclaes, comte de Tilly, joue un rôle très important dans la guerre de Trente Ans. Le 8 novembre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-tilly/#i_9440

TURENNE HENRI DE LA TOUR D'AUVERGNE vicomte de (1611-1675)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 1 435 mots

Sans doute le plus grand homme de guerre qu'ait produit la France avant Napoléon. Taciturne et souvent bourru, Turenne cachait mal, sous une apparence de froideur une chaude humanité qui le faisait adorer de ses hommes. Stoïque dans les revers comme réservé dans les victoires, ambitieux uniquement de la gloire, généreux au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turenne-henri-de-la-tour-d-auvergne-vicomte-de/#i_9440

UNION ÉVANGÉLIQUE

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 606 mots

Fondée le 12 mai 1608 pour une durée de dix ans à l'instigation de l'Électeur palatin Frédéric V, l'Union évangélique constitue une alliance défensive entre princes et villes protestantes du Saint Empire romain germanique (Palatinat, Anhalt, Wurtemberg, Bade, Francfort, Nuremberg, Strasbourg, Ulm, etc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/union-evangelique/#i_9440

WALLENSTEIN ALBRECHT VON, duc de Friedland (1583-1634)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 776 mots

Personnalité complexe, Wallenstein, général allemand, condottiere longtemps heureux, gentilhomme de Bohême, aventurier qui se laisse guider par les astres, a eu un destin qui suscite maints commentaires. Issu d'une bonne famille de Moravie, il appartient par ses origines, son éducation, ses premières années à la société aristocratique de l'ancienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-von-wallenstein/#i_9440

WESTPHALIE TRAITÉS DE (1648)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 232 mots
  •  • 1 média

Les traités de Westphalie, signés à Münster et Osnabrück, mettent fin, dans l'espace germanique, à la complexe guerre de Trente Ans qui a embrasé l'Empire puis l'Europe entière. Ils marquent un tournant historique majeur, en entérinant les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traites-de-westphalie/#i_9440

WRANGEL KARL GUSTAV comte (1613-1676)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 361 mots

Général suédois, Karl Gustav Wrangel appartenait à une famille d'origine estonienne. Son père, Hermann, qui était lui-même au service de Gustave-Adolphe, meurt en 1643 avec le grade de général de corps d'armée. Karl Gustav se distingue comme capitaine de cavalerie dans les campagnes d'Allemagne ; trois ans plus tard, il est colonel et, en 1638, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-gustav-wrangel/#i_9440

Voir aussi

Pour citer l’article

Victor-Lucien TAPIÉ, « TRENTE ANS GUERRE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-trente-ans/