GRIPPE AVIAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La grippe aviaire et l'homme

L'extrême diversité des virus de la grippe présents chez les oiseaux aquatiques a permis d'attribuer à ces derniers le rôle de réservoirs du virus. Toutefois, ces virus d'origine aviaire ne semblaient pas être transmissibles à l'homme, comme l'attestaient les nombreuses épizooties chez les volailles sans infection apparente chez l'homme. L'analyse des relations virus-récepteur cellulaire avait d'ailleurs permis d'établir que les virus de la grippe d'origine aviaire ne pouvaient pas être directement transmis à l'homme, puisque celui-ci ne possède pas les récepteurs spécifiques aux virus aviaires. Ces conclusions rassurantes allaient être définitivement remises en cause en 1997, à la suite de l'épidémie de Hong Kong qui a vu la transmission du virus aviaire à l'homme puis à d'autres mammifères (félidés). Le virus H5N1, qui apparut en Chine continentale dès 1996, allait rapidement se répandre en Asie au cours d'importantes épizooties qui, dès 2003, devaient toucher plusieurs pays : Japon, Corée, Vietnam, Laos, Cambodge, Thaïlande, Indonésie, Chine. Il s'est diffusé ensuite dans le sud des anciennes républiques de l'Union soviétique, puis en Europe, en 2005, et en Afrique, en 2006. En France, le virus H5N1 fut détecté pour la première fois, en février 2006, chez un canard sauvage dans l'Ain, affectant quelques jours plus tard un élevage de dindes de ce même département. Actuellement, le virus H5N1 est responsable d'une épizootie à l'échelle mondiale (panzootie) qui semble particulièrement difficile à maîtriser, en particulier dans les pays les plus pauvres.

L'étude des premiers cas, isolés, de transmission du virus à l'homme montre qu'ils résultent d'un étroit contact avec des volailles infectées et sont probablement consécutifs à une exposition à d'importantes concentrations virales. Toutefois, le virus H5N1 n'est pas adapté à une transmission interhumaine qui pourrait être à l'origine d'une future pandémie de grippe humaine. Comment ce virus aviaire pourrait-il [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Grippe aviaire

Grippe aviaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Réservoirs de virus H5N1

Réservoirs de virus H5N1
Crédits : Hoang Dinh Nam/ AFP

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  GRIPPE AVIAIRE  » est également traité dans :

ÉCONOMIE MONDIALE - 2005 : un rebond confirmé malgé tout

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 256 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un monde émergent dynamique  »  : […] Bénéficiant de conditions monétaires très favorables et d'une demande mondiale dynamique, les pays émergents (qui représentent aujourd'hui 44,5 p. 100 du P.I.B. mondial ) ont globalement connu une croissance très vive de 6,4 p. 100. L'activité asiatique a été tirée par les demandes américaine, chinoise et, dans une moindre mesure, indienne. La plupart des pays ont vu cependant leur activité ralent […] Lire la suite

ÉPIDÉMIES ET PANDÉMIES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Georges DUBY, 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 20 393 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les pandémies  »  : […] Le choléra . La « septième » épidémie de choléra (provoquée par une bactérie), apparue en 1961 en Indonésie, n’est toujours pas réellement maîtrisée . La République démocratique du Congo, notamment, a connu des flambées épidémiques sérieuses depuis 1974, date du retour de cette maladie sur ce territoire, avec notamment plus de 800 morts en 2016 suivie d’une autre flambée en 2020. Les conditions sa […] Lire la suite

GRIPPE

  • Écrit par 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 1 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Évolution du concept épidémiologique de la grippe »  : […] Dès 1918, on associa les animaux, en l'occurrence les porcs, à l'épidémiologie de la grippe espagnole. Dans les années 1970, la connaissance de la structure du virus de la grippe, et notamment son génome segmenté, révéla ses possibilités évolutives. Lorsqu'il devint possible de typer la diversité des virus de la grippe par l'étude des protéines de surface (HA et NA), il fut établi que les oiseaux […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Turquie. Décès dus au virus de la grippe aviaire. 1er-18 janvier 2006

Le 1er, un garçon meurt de la grippe aviaire en Turquie, dans un village situé près de la frontière iranienne. Il s'agit du premier décès causé par l'épidémie hors de l'Asie orientale où elle a fait quelque soixante-dix victimes humaines depuis 2003, principalement […] Lire la suite

Union européenne. Progression de l'épizootie de grippe aviaire en Europe. 10-13 octobre 2005

Le 10, la Commission européenne décrète un embargo sur les exportations d'oiseaux vivants et de viandes de volailles en provenance de Turquie, à la suite de la découverte d'un foyer de grippe aviaire dans l'ouest du pays. L'une des formes de ce virus, dénommée H5N1, sévit dans une douzaine de pays […] Lire la suite

Union européenne. Mesures contre l'épidémie de grippe aviaire. 23 janvier 2004

L'Union européenne annonce la suspension de ses importations de viande de poulet en provenance de Thaïlande où sévit une épidémie de grippe aviaire, ou « grippe du poulet ». Celle-ci s'étend rapidement à l'ensemble des pays de l'Asie du Sud-Est ainsi qu'à la Corée du Sud, au Japon et à la Chine. La diffusion rapide du virus, qui se transmet à l'homme, conduit à l'abattage de millions de volailles. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-François SALUZZO, « GRIPPE AVIAIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/grippe-aviaire/