GAUCHE SOCIALISTE EN FRANCE DEPUIS 1945

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le socialisme français de l’après-guerre s’ancre dans une longue tradition historique, depuis l’héritage du mouvement ouvrier et des luttes sociales du xixe siècle, jusqu’à l’exercice du pouvoir par la SFIO de Léon Blum en 1936. L’unification de la famille socialiste et de ses diverses sensibilités (guesdistes, jauressistes, allemanistes, possibilistes… – se réclamant respectivement de Jules Guesde, Jean Jaurès, Jean Allemane, Paul Brousse…) s’est effectuée en 1905 sous la bannière de la SFIO (Section française de l’Internationale ouvrière). Mais cette unité socialiste s’est brisée au congrès de Tours de 1920, marqué par la création du Parti communiste français (PCF). Ce schisme a structuré durablement la gauche française et les choix stratégiques des socialistes, amenés à composer avec un rival plus radical qu’eux et plus ancré dans le monde ouvrier – leurs homologues allemands ou anglais ne connaissaient pas de concurrence équivalente, l’implantation des partis communistes britannique et germanique étant sans commune mesure avec celle du PCF. L’une des caractéristiques historiques du socialisme français est en effet son faible enracinement dans la classe ouvrière (hormis dans les fédérations populaires du Nord et du Pas-de-Calais), qu’il a eu tendance à compenser par une certaine intransigeance doctrinale (la matrice marxiste reste dominante jusqu’à la fin des années 1970), une méfiance à l’égard du pouvoir (conçu comme corrupteur et source de renoncements politiques) et un fort ancrage municipal (le socialisme municipal est, depuis la fin du xixe siècle, l’une des modalités principales de l’intégration des socialistes dans le système politique).

Alors que le PCF peinait encore à trouver sa place dans la France de l’entre-deux-guerres (il ne s’est affirmé électoralement qu’à partir des municipales de 1935), les élections [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages

Médias de l’article

François Hollande devant la photo de François Mitterrand, 2006

François Hollande devant la photo de François Mitterrand, 2006
Crédits : Pool Lafargue/ Luyssen/ Gamma-Rapho

photographie

Guy Mollet, 1947

Guy Mollet, 1947
Crédits : Keystone-France/ Gamma-Rapho

photographie

Guy Mollet, 1968

Guy Mollet, 1968
Crédits : Jacques Haillot/ Apis/ Sygma/ Getty Images

photographie

François Mitterrand, le 21 mai 1981

François Mitterrand, le 21 mai 1981
Crédits : AFP

photographie

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur de science politique à l'université de Lille

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Rémi LEFEBVRE, « GAUCHE SOCIALISTE EN FRANCE DEPUIS 1945 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/gauche-socialiste-en-france-depuis-1945/