GALICIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom donné à la province polonaise située sur le versant septentrional des Carpates et qui constitua un Land autrichien de 1772 (lors du premier partage de la Pologne) à 1918. Selon le recensement de 1910, la Galicie comptait environ 8 millions d'habitants, soit 4 675 000 Polonais et 3 200 000 Ukrainiens ou Ruthènes. Ces derniers représentaient 72 p. 100 de la population à l'est de Przemyśl (une ligne nord-sud passant par cette ville constituant la frontière linguistique). Tandis que l'histoire de la partie occidentale est étroitement liée à celle de la Pologne, au xie siècle apparaît une principauté ukrainienne de Galicie, district de la Russie de Kiev ; au xiie siècle, avec son chef Osmomysl, elle devient l'une des grandes principautés russes, et profite de la décadence de Kiev. De nombreuses villes se créent et s'enrichissent grâce à la route commerciale qui conduit de l'Asie et de la mer Noire vers l'Europe. Néanmoins, les grands seigneurs tyrannisent leurs paysans et se rebellent contre le prince, de sorte que la principauté est bien vite l'objet de la convoitise de ses voisins : Pologne, Hongrie et Russie de Novgorod. Si la Hongrie s'en empare en 1190, puis en 1215, elle est mise en échec par le prince Daniel de Lodomérie (1205-1264). La Galicie est ruinée par l'invasion mongole de 1241. Pourtant la dynastie des Romanov de Lodomérie s'éteint au xive siècle, et le roi Casimir de Pologne occupe la Galicie en 1340. Sous les Jagellon, le pays connaît de nouveau la prospérité, qui durera jusqu'au changement des circuits du commerce mondial. Les nobles ruthènes adoptent la foi catholique, la langue et la culture polonaises, de sorte que l'ukrainien devient une langue de paysans, et ceux-ci comptent longtemps parmi les plus arriérés d'Europe. Ils vivent dans la misère la plus complète, en dépit de la richesse du sol. La Galicie est pillée successivement par les Cosaques [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  GALICIE  » est également traité dans :

JOURNÉES DE JUILLET 1917

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 332 mots
  •  • 2 médias

Au premier congrès panrusse des soviets, au début de juin 1917, les bolcheviks avaient lancé le mot d'ordre : « Tout le pouvoir aux soviets », et Lénine, dans son intervention, avait déclaré que le Parti bolchevique était prêt à exercer le pouvoir . Dans le même temps, la tension montait parmi les soldats à Petrograd. La manifestation prévue pour le 10 juin, et dont les bolcheviks s'apprêtent à pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/journees-de-juillet-1917/#i_37051

MITTELEUROPA

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 8 386 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La Pologne, un pays écartelé »  : […] Pour la majorité des Polonais, le souvenir de la Mitteleuropa évoque surtout les partages successifs de la Pologne entre trois empires. La Pologne de l'entre-deux-guerres n'aura cure de restaurer une fédération centre-européenne et puisera dans ses propres références historiques nationales l'inspiration d'une politique de grande puissance régionale, contestant bien sûr les enclaves allemandes mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitteleuropa/#i_37051

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 181 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Vers une société et une mentalité nouvelles (1865-1914) »  : […] La Prusse et la Russie étaient décidées à faire disparaître toute trace de particularisme polonais. Bismarck et Guillaume II s'y employèrent pour leur part en interdisant l'usage de la langue nationale (notamment dans les écoles), en persécutant les catholiques (M gr  Ledóchowski), en installant des colons germaniques à la place des propriétaires locaux (Commission de colo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_37051

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 635 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'Ukraine occidentale sous la domination polonaise »  : […] Bien que les Puissances alliées eussent accepté en 1923 l'annexion de la Galicie par la Pologne sur la base de l'autonomie régionale de la première, le gouvernement polonais procéda rapidement au démantèlement des institutions locales héritées des Habsbourg. La Galicie ukrainienne, officiellement nommée « Petite Pologne orientale », était administrée par des gouverneurs et des préfets locaux dési […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ukraine/#i_37051

Pour citer l’article

Jean BÉRENGER, « GALICIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/galicie/