JOURNÉES DE JUILLET 1917

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Révolution russe, 1917

Révolution russe, 1917
Crédits : National Archives

vidéo

Kerenski

Kerenski
Crédits : Hulton Getty

photographie


Au premier congrès panrusse des soviets, au début de juin 1917, les bolcheviks avaient lancé le mot d'ordre : « Tout le pouvoir aux soviets », et Lénine, dans son intervention, avait déclaré que le Parti bolchevique était prêt à exercer le pouvoir. Dans le même temps, la tension montait parmi les soldats à Petrograd. La manifestation prévue pour le 10 juin, et dont les bolcheviks s'apprêtent à prendre la direction, est décommandée sous la pression de la majorité du congrès ; cette même majorité organise pour le 18 juin une manifestation de soutien aux soviets qui prend un caractère pro-bolchevique lorsqu'elle a lieu.

Révolution russe, 1917

Révolution russe, 1917

vidéo

Quand éclate la Première Guerre mondiale, en août 1914, la Russie est dirigée par Nicolas II, tsar qui s'est laissé arracher quelques concessions libérales par une première révolution en 1905. Au mois de février 1917, l'enlisement de la guerre, les échecs militaires répétés de l'armée... 

Crédits : National Archives

Afficher

L'offensive russe en Galicie déclenche le 3 juillet à Petrograd une vague de protestations qui se prolonge pendant quatre jours. Malgré les dénégations des dirigeants bolcheviques qui la présentent comme un mouvement spontané, elle est mise au compte d'une tentative du parti pour se saisir du pouvoir. Le gouvernement provisoire, effrayé du soutien qu'apporte la Garde rouge aux bolcheviks, fait venir des troupes loyalistes dans la capitale, interdit la Pravda, donne l'ordre d'arrêter les dirigeants bolcheviques. Kamenev est emprisonné, Lénine et Zinoviev parviennent à se cacher et à gagner la Finlande. La défaite en Galicie ouvre une crise ministérielle et le prince Lvov doit céder la place à Kerenski à la tête du gouvernement provisoire. C'est alors que le groupe Interdistricts, composé de sociaux-démocrates internationalistes de toutes tendances, et qui avait soutenu les bolcheviks au congrès des soviets, fusionne avec eux. Leurs dirigeants, Trotski, Lounatcharski... sont victimes d'une nouvelle vague d'arrestations. Devant la montée de la résistance, le congrès du Parti bolchevique qui se tient au début d'août 1917 décide de suspendre le mot d'ordre : « Tout le pouvoir aux soviets. »

Kerenski

Kerenski

photographie

Alexandre Fedorovitch Kerenski (1881-1970), chef du gouvernement provisoire russe au début de 1917, salue les troupes. Il sera renversé par les bolcheviks. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

—  Georges HAUPT

Écrit par :

  • : sous-directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  JOURNÉES DE JUILLET 1917  » est également traité dans :

CRONSTADT MARINS DE

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 1 087 mots
  •  • 2 médias

Au cours de la révolution de 1905-1907, les marins de la flotte de la mer Noire et de la Baltique jouent un rôle considérable. Ceux de Cronstadt se soulèvent à deux reprises. Le premier soulèvement est consécutif au manifeste du tsar (17 oct. 1905) qui déclenche toute une série de meetings de protestation, notamment le 23. Les équipages revendiquen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marins-de-cronstadt/#i_41425

LÉNINE (1870-1924)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 879 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Le stratège de la prise du pouvoir »  : […] Après la victoire de la révolution de février 1917 et le renversement du tsarisme, auxquels aucun dirigeant bolchevique d'envergure n'a pris part, tous étant soit en exil, soit à l'étranger, Lénine, contre l'avis de l'immense majorité des dirigeants bolcheviques, prend d'emblée des positions extrêmes. Il prédit la faillite rapide de la politique d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lenine/#i_41425

RÉVOLUTION RUSSE

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 7 712 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le second gouvernement provisoire (mai-juillet 1917)  »  : […] La question de la paix ou de la guerre reste au centre des préoccupations du gouvernement de coalition. Principal théoricien du défensisme révolutionnaire, le menchevik Tseretelli élabore un plan de paix en deux volets : intervention auprès des gouvernements des pays belligérants pour les rallier à la formule d'une paix sans annexions ; organisatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-russe/#i_41425

Pour citer l’article

Georges HAUPT, « JOURNÉES DE JUILLET 1917 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/journees-de-juillet-1917/