D'ANNUNZIO GABRIELE (1863-1938)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De la guerre au Victorial

La guerre marque une étape importante dans la vie de D'Annunzio comme dans son œuvre. Cet esthète égocentriste, qui a tout sacrifié jusqu'alors à l'art, à l'amour, à l'exaltation de soi, ne va plus vivre que pour l'action.

Son rôle dans l'intervention de l'Italie aux côtés des Alliés relève de l'histoire : il est trop connu pour qu'il soit besoin d'y revenir, sinon pour rappeler, sur le plan littéraire, qu'il a inspiré, en français, l'Ode pour la résurrection latine et, en italien, les pages admirables de l'Envoi à la France (1916) – qui sert de postface à La Léda sans cygne et évoque la France meurtrie et ses champs de bataille au cours des deux premières années de la guerre – et les Discours de Quarto et du Capitole. Le poète a cinquante ans : avant qu'il décide de poursuivre à l'écart son labeur d'écrivain, sept ans s'écouleront, pendant lesquels il va lutter et combattre, « oser l'inosable », perdre son œil droit dans l'atterrissage de son avion et, « borgne voyant », repartir, braver sans répit la mort.

Sans la guerre, le plus indiscuté de ses chefs-d'œuvre, le Notturno (écrit en 1916), n'aurait pas été conçu. Une mystérieuse correspondance rapproche ce livre de la double méditation composée dans la solitude des Landes quatre ans auparavant, et pour laquelle le poète avait déjà trouvé le secret de cette prose harmonieuse et sobre portée ici à sa perfection.

Les années qui suivirent l'épopée de Fiume resteront les plus tragiques, osons dire les moins dignes de son existence : son nationalisme exacerbé, ses rêves impérialistes ne sont pas étrangers à l'avènement du fascisme, ni à ses excès. L'Italie d'aujourd'hui ne lui pardonne pas volontiers.

Dans la solitude du Victorial, voulue d'abord puis subie – car il n'est pas douteux qu'il devint assez tôt prisonnier du régime –, il n'a d'autre souhait que de reprendre son labeur d'écrivain et de publier celles de ses œuvres dont la guerre avait retardé l'achèvement : l'édition du Nocturne (1921), la réédition, non sans retouches, des Étincelles du marteau [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages






Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, directeur honoraire du centre d'études supérieures et du lycée français de Rome

Classification


Autres références

«  D'ANNUNZIO GABRIELE (1863-1938)  » est également traité dans :

CRÉPUSCULAIRES LES

  • Écrit par 
  • Norbert JONARD
  •  • 1 366 mots
  •  • 1 média

En 1910, le critique italien Giuseppe Antonio Borgese a qualifié, non sans ironie, de « crépusculaire » la poésie d'un groupe de jeunes écrivains de son pays qui n'avaient « qu'une émotion à chanter : la trouble et limoneuse mélancolie de n'avoir rien à dire ni à faire ». Après avoir brillé de tout son éclat avec Carducci, Pascoli et D'Annunzio, la poésie semblait, en effet, s'être tout à coup é […] Lire la suite

DUSE ELEONORA (1858-1924)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 922 mots

Actrice italienne qui trouva ses meilleurs rôles chez deux grands dramaturges européens : l'Italien Gabriele D'Annunzio et le Norvégien Henrik Ibsen. Née à Vigevano, en Lombardie, le 3 octobre 1858, la Duse, issue d'un milieu d'acteurs, fit ses débuts au théâtre à l'âge de quatre ans dans une adaptation pour la scène des Misérables . Dix ans plus tard, quand elle joua Juliette à Vérone, son talent […] Lire la suite

ITALIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Paul PETIT
  •  • 27 438 mots
  •  • 42 médias

Dans le chapitre « La Grande Guerre et la « victoire mutilée » »  : […] En 1914, comme la déclaration de guerre est le fait de l'Allemagne, l'Italie fait jouer une clause de la Triplice prévoyant cette éventualité, pour proclamer sa neutralité. Dans sa majorité, le pays désire demeurer en dehors du conflit. Le gouvernement est soumis, par les deux camps, à une intense pression diplomatique, pour l'inciter à entrer en guerre. En face du bloc « neutraliste », animé par […] Lire la suite

SYMBOLISME - Littérature

  • Écrit par 
  • Pierre CITTI
  •  • 11 889 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Réception du symbolisme en Europe »  : […] Vers 1890 en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Autriche, en Hollande, en Italie, deux attitudes partagent presque toujours les lettres : nous n'avons pas besoin du symbolisme des Français ; et nous aussi nous sommes symbolistes. Deux attitudes qui peuvent être simultanées : Gabriele D'Annunzio apparaît comme un jeune poète nouveau (c'est-à-dire marqué de modernité européenne et notamment français […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre de MONTERA, « D'ANNUNZIO GABRIELE - (1863-1938) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriele-d-annunzio/