RABELAIS FRANÇOIS (1483 env.-1553)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Rabelais

Rabelais
Crédits : Hulton Getty

photographie

Gargantua, F. Rabelais

Gargantua, F. Rabelais
Crédits : De Agostini

photographie


Sens ou non-sens ?

Où cette recherche a-t-elle mené ces personnages ? Le mot de l'oracle, trink, est une invitation à boire, à savourer la vie, à se remplir l'esprit “de toute vérité”. L'éloge du savoir est une constante de l'œuvre. Dans le Pantagruel, la lettre de Gargantua à son fils est un hymne à la connaissance, en particulier à la pratique des textes anciens, qui offrait des sources plus sûres. Le programme d'éducation du Gargantua correspond à un savoir décloisonné, où se rejoignent différentes disciplines. Quant au Pantagruélion célébré dans le Tiers Livre, il représente la technique, l'usage de cette plante libérant l'homme de toutes sortes de contraintes. Le savoir ouvrirait la voie du progrès. Lorsqu'il fait l'éloge de Messire Gaster, l'estomac, l'auteur du Quart Livre retrace la découverte de la civilisation par l'humanité.

Mais voici le contrepoint : un scepticisme jugé plus ou moins délétère selon les critiques, mais qui d'un roman à l'autre gagne du terrain. Désormais bien connue, l'influence des courants sceptiques dans la première moitié du xvie siècle incite le lecteur à ne pas négliger cet aspect critique de l'œuvre de Rabelais. L'image du chantre de la Renaissance a vécu. Avant Montaigne, Rabelais dénonce l'inanité des débats, le fatras des thèses et antithèses, où l'intelligence n'est pas guidée par l'instinct du vrai. Panurge incarne le type du sophiste, qui fait un mauvais usage de ses connaissances et de la dialectique. Ces doutes s'accentuent dans le Tiers Livre, qui est la mise à l'épreuve de l'encyclopédie contemporaine. Chaque consultation fait apparaître la vanité de la science, qu'il s'agisse de la médecine, du droit, de la divination, condamnée par Rabelais comme elle l'était par l'Église. Rien de plus savant que ce livre, où l'auteur multiplie les exemples érudits. Mais, au fur et à mesure, Rabelais dévalorise ces matériaux, à coup de citations inopportunes et de listes ineptes. Il y a du Bouvard et Pécuchet [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  RABELAIS FRANÇOIS (1483 env.-1553)  » est également traité dans :

CONSCIENCE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 718 mots

Lequel d’entre nous, enfant, traversant la rue sans regarder ou sautant du haut d’un arbre, n’a jamais été accusé d’être « inconscient » ? Nos parents ou nos éducateurs voulaient nous faire comprendre par là que nous étions aveugles au danger, que nous manquions de lucidité et de la plus élémentaire prudence. N’est-ce pas dans un sens voisin qu’il convient d’interpréter le célèbre avertissement de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conscience-notions-de-base/#i_22237

ÉROTISME

  • Écrit par 
  • Frédérique DEVAUX, 
  • René MILHAU, 
  • Jean-Jacques PAUVERT, 
  • Mario PRAZ, 
  • Jean SÉMOLUÉ
  •  • 19 795 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Imprimerie et syphilis »  : […] À la fin du xv e  siècle deux événements de première importance vont modifier fondamentalement la vie sociale et la littérature européennes : l'apparition presque simultanée de la syphilis et de l'imprimerie, qui inaugureront toutes deux des façons nouvelles, fondamentales, de vivre l'érotisme. Passons sur la syphilis, dont on connaît l'apparition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erotisme/#i_22237

FEBVRE LUCIEN (1878-1956)

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 2 134 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une œuvre personnelle inaboutie »  : […] Son œuvre personnelle demeure marquée par le souci du travail collectif. En 1922, l’ouvrage La Terre et l’évolution humaine , commentant les travaux de l’école française de géographie (fondée par Paul Vidal de La Blache) et critiquant la géographie déterministe (représentée notamment par Friedrich Ratzel), paraissait accompagné de la mention de la collaboration du géographe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/febvre-lucien-1878-1956/#i_22237

FOLENGO TEOFILO (1491-1544)

  • Écrit par 
  • Angélique LEVI
  •  • 473 mots

Connu sous les divers pseudonymes de Merlino Coccajo, Merlin Coccaie, par lequel le désigne Rabelais, ou Limerno Pitocco, c'est-à-dire « le Gueux », Folengo est une des figures les plus représentatives et l'un des écrivains les mieux doués de son époque. Né à Mantoue, bénédictin à vingt ans, Teofilo jette son froc aux orties en 1524. Sur les raisons de ce geste, les commentateurs ne sont pas d'acc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teofilo-folengo/#i_22237

GARGANTUA, François Rabelais - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean VIGNES
  •  • 920 mots
  •  • 1 média

Ancien moine devenu médecin à l'hôtel-Dieu de Lyon, l'humaniste François Rabelais (1483 ?-1553) publie anonymement en 1534 ou 1535 son Gargantua . Le sous-titre, La Vie inestimable du grand Gargantua, père de Pantagruel, jadis composée par l'Abstracteur de quinte essence , suggère le désir de l'auteur d'exploiter le succès de son premier roman, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gargantua/#i_22237

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Sources et méthodes de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 6 218 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Relecture des sources et diversité des interprétations »  : […] L'évolution de la critique des sources se transforme parfois en une nouvelle forme d'histoire. La codicologie par exemple, discipline à la terminologie ignorée avant les années 1940, étudie les techniques de fabrication et les divers accidents qui ont pu affecter les codex médiévaux. Qu'elle soit quantitative ou qualitative, l'étude se fait dans une perspective d'histoire culturelle puisqu'elle r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-sources-et-methodes-de-l-histoire/#i_22237

RONDELET GUILLAUME (1507-1566)

  • Écrit par 
  • Claire BOUYRE
  •  • 811 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les grandes étapes de sa vie »  : […] Fils d’un marchand d’aromates, Guillaume Rondelet est né le 27 septembre 1507 à Montpellier. Son père étant mort prématurément, c’est son frère aîné qui s’occupe de son éducation. Après des études humanistes à Paris, Rondelet retourne à Montpellier et s’inscrit en 1529 à la faculté de médecine. Durant ses études, il se lie d’amitié avec François Rabelais et devient une source d’inspiration pour l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-rondelet/#i_22237

Pour citer l’article

Françoise JOUKOVSKY, « RABELAIS FRANÇOIS (1483 env.-1553) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-rabelais/