Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SIÈGE MACHINES DE

Articles

  • ARMES - Armes lourdes

    • Écrit par Alain BRU
    • 3 925 mots
    • 2 médias
    Dèsla plus haute antiquité, les armes individuelles furent doublées, dans certaines régions, de matériels lourds : les engins de siège. Les Assyriens, par exemple, confrontés à des fortifications de briques, mirent en œuvre le bélier lourd, oscillant sous bâti, pour l'attaque des portes,...
  • CATAPULTE

    • Écrit par André DAUBARD
    • 127 mots

    Engin de siège léger utilisé par les Romains du ~ iie siècle au la ve siècle, catapulte servait à lancer des javelots, parfois enflammés, à des distances pouvant aller jusqu'à 400 mètres. Le principe de fonctionnement était basé sur l'élasticité de câbles tressés, en...

  • ENCEINTES

    • Écrit par Philippe LEVEAU
    • 5 790 mots
    • 5 médias
    ...l'empire du Mitanni à la fin du xvie siècle. Il faudra attendre le Ier millénaire et plus précisément le nouvel empire assyrien (ixe-viie s.) pour voir l'art du siège faire de nouveaux progrès avec, en particulier, la mise au point de béliers perfectionnés. Mais les villes résistent et ne sont souvent...
  • FORTIFICATIONS

    • Écrit par Jean DELMAS
    • 5 540 mots
    • 9 médias
    À l'époque d'Alexandre et de ses successeurs,des sièges célèbres témoignent du talent des ingénieurs tant dans l'attaque que dans la défense : Tyr, barricadée dans son îlot fortifié, résiste six mois à Alexandre avant de succomber (332 av. J.-C.), mais Démétrios Poliorcète, malgré son surnom, malgré...
  • PREMIÈRES MACHINES DE GUERRE ET ARTILLERIE NÉVROBALISTIQUE - (repères chronologiques)

    • Écrit par Patrice BRET
    • 293 mots

    — 397 Le tyran de Syracuse Denys l'Ancien assiège Motyé, en Sicile, avec un grand appareil de machines de siège : outre une tour de six étages, il utilise notamment des catapultes contre la ville et la flotte de secours carthaginoise.

    — 332 Diadès et les ingénieurs d'Alexandre le...

  • RÉVOLUTION MILITAIRE

    • Écrit par Jean-Michel SALLMANN
    • 1 384 mots
    ...armes portatives et donc l'augmentation de la puissance de feu sur le champ de bataille, au début du xvie siècle. Pendant les guerres d'Italie, l'artillerie de siège devient une arme redoutable devant laquelle les anciennes fortifications, aux murs droits et élevés, aux tours rondes et creuses,...
  • ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

    • Écrit par Yann LE BOHEC, Paul PETIT
    • 35 262 mots
    • 17 médias
    ...ou de l'envelopper. Une fois le succès obtenu, il ne restait qu'à poursuivre les fuyards, piller les bagages des vaincus et enterrer les morts. Pour un siège, on faisait appel à des ingénieurs et on utilisait des machines. On creusait une sape, ou un souterrain pour passer sous la muraille ; le fossé pouvait...

Média

Chroniques de Froissart

Chroniques de Froissart