EXPOSITIONS UNIVERSELLES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Face à la guerre

Dans l’esprit de leurs créateurs, au milieu du xixe siècle, les expositions internationales devaient contribuer à établir durablement la concorde entre les peuples en leur proposant un idéal de progrès et de prospérité partagés. Il reste que, si ces manifestations constituent des lieux de rencontres et d’échanges culturels pacifiques, elles sont aussi le théâtre de confrontations plus ou moins implicites. Loin d’être des enceintes neutres, préservées, étrangères aux événements politiques, diplomatiques ou militaires de leur temps, elles se trouvent étroitement imbriquées dans le jeu des relations entre les nations, tout comme elles diffusent la propagande des États en faveur de la colonisation. Le siècle où elles atteignent leur développement le plus brillant (1850-1937) connaît aussi des tensions multiples, des crises internationales lourdes de conséquences, des conflits armés, la mise en œuvre d’une colonisation plus intensive… L’interaction est inévitable. Les expositions universelles reflètent l’état des relations internationales tout autant qu’elles participent intimement à leur construction.

« J’ouvre avec bonheur ce temple de la paix qui convie tous les peuples à la concorde. » Les mots que prononce Napoléon III dans son discours d’ouverture de l’Exposition universelle de 1855 reflètent bien peu la réalité de l’Europe d’alors, dont plusieurs puissances se combattent en Crimée. On connaît aussi la spécificité des relations entre la France et l’Allemagne à partir de l’Exposition universelle de 1878 : mise en scène de la puissance sidérurgique allemande d’une part, valorisation des savoir-faire et du goût français de l’autre. Les nationalismes s’exacerbent.

Quant à l’Exposition internationale urbaine de Lyon, ouverte le 1er mai 1914 pour promouvoir la politique municipale d’Édouard Herriot, elle est rattrapée, « frappée en plein cœur » dira un journaliste lyonnais, par la Grande Guerre en août 1914. À la suite de la déclaration de guerre, les pavillons de l’Allemagne et de l’Autriche doivent fermer leurs [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Crystal Palace, lithographie de George Baxter

Crystal Palace, lithographie de George Baxter
Crédits : Library of Congress, Washington, D.C.

photographie

Canon conçu et fabriqué par la société Krupp

Canon conçu et fabriqué par la société Krupp
Crédits : DeAgostini/ Getty Images

photographie

L’Exposition universelle de 1900

L’Exposition universelle de 1900
Crédits : Collection Dutailly/ Ville de Chaumont

photographie

L’Exposition universelle d’Anvers

L’Exposition universelle d’Anvers
Crédits : Akg-images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  EXPOSITIONS UNIVERSELLES  » est également traité dans :

AALTO ALVAR (1898-1976)

  • Écrit par 
  • Gilles RAGOT
  •  • 2 579 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un architecte scandinave »  : […] Son grand-père maternel, humaniste cultivé et ingénieur forestier de son état, son père, géomètre arpenteur, transmirent au jeune Aalto leur amour de la nature, amour mêlé de respect et fondé sur une connaissance approfondie du milieu où ils vivaient. Né le 3 février 1898 à Kuortane, près de la petite ville tranquille de Jyväskylän au centre de la Finlande, Hugo Alvar Aalto reçoit une éducation li […] Lire la suite

ANDALOUSIE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 387 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Situation actuelle »  : […] La communauté autonome d'Andalousie est une des plus vastes d'Espagne (87 268 km 2 , presque le Portugal) et c'est la plus peuplée (7,9 millions d'habitants en 2006). Mais elle est peu développée et les inégalités sociales y sont fortes. Al-Andalus, le territoire de l'Espagne musulmane, a fini par être identifié aux terres reconquises à partir du début du xiii e siècle qui constituèrent plusieurs […] Lire la suite

ANDO TADAO (1941- )

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 1 852 mots
  •  • 1 média

Lauréat de nombreux grands prix internationaux d'architecture, célébré par de vastes rétrospectives dans les principaux musées d'art contemporain, Andō Tadao est devenu l'architecte emblématique du Japon, l'une grandes figures internationales de la profession. Sa notoriété lui vient d'une expression formelle d'une exceptionnelle rigueur. Dans un univers qu'avaient ébranlé les recherches éclectique […] Lire la suite

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Architecture

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 7 812 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Renaissance hellénique et néo-gothique : les « revivals » victoriens »  : […] Reprenant certaines analyses de ce que l'on appelle l'historicisme ou l'éclectisme, N. Pevsner a écrit qu'« en Angleterre au début du xix e  siècle, le bal travesti de l'architecture battait son plein ». Mais prendre ainsi position sur l'ensemble de la production d'une époque, n'est-ce pas substituer à l'analyse historique un jugement de valeur a priori reposant à la fois sur un idéal évolutionnis […] Lire la suite

ANTHROPOLOGY DAY (1904)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 202 mots

Les jeux Olympiques de Saint Louis demeurent avant tout ceux de l'Amérique blanche. La guerre de Sécession est achevée depuis moins de quarante ans, la victoire du Nord sur le Sud a permis l'abolition de l'esclavage en 1865. Cette abolition ne signifie pas pour autant l'égalité des races, loin de là : malgré les 14 e et 15 e  amendements de la Constitution votés par le Congrès en 1868 et en 1870 […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture, sciences et techniques

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 7 905 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le siècle de l'industrie »  : […] Au cours du xix e  siècle se produit une diversification sans précédent des techniques de construction. Au sein de cet ensemble de transformations, le développement de l'architecture métallique constitue le phénomène le plus marquant. Aux premiers édifices faisant appel à la fonte succèdent des constructions en fer puis en acier. Tandis que la fonte, qui résiste mal aux efforts de traction, est p […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Fer et fonte

  • Écrit par 
  • Henri POUPÉE
  •  • 4 344 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « De Viollet-le-Duc à Guimard »  : […] Les milieux d'architectes suivaient ces tentatives, dues surtout aux ingénieurs, avec attention, voire avec quelques craintes. À partir de 1841, la Revue générale d'architecture de César Daly reflète cet intérêt grandissant. Le succès de sa salle de lecture ouvre à Labrouste les portes de l'Institut en 1867. Il y succède à Hittorff, y retrouve Baltard, Joseph Duc et Félix Duban, qui tous utilisai […] Lire la suite

ART COLONIAL

  • Écrit par 
  • Véronique GERARD-POWELL, 
  • Alexis SORNIN
  •  • 8 402 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Expositions et collections d'art indien à l'étranger »  : […] Les expositions universelles en Europe (Londres en 1851 et 1862 ; Paris en 1855, 1867, 1878) comme aux États-Unis (Chicago en 1893) permettent de réunir les produits coloniaux de l'artisanat traditionnel et de l'industrie naissante, mais aussi de répondre à une curiosité esthétique et intellectuelle pour l'héritage historique indien. Ainsi, à Paris en 1878, l'exposition qui n'inclut pas moins de d […] Lire la suite

ART NOUVEAU

  • Écrit par 
  • Françoise AUBRY
  •  • 8 789 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Les moyens de diffusion »  : […] L'Art nouveau s'est diffusé très rapidement dans le monde grâce aux revues illustrées de photographies et aux expositions. En 1893 paraît à Londres The Studio qui affichait la devise «  Use and Beauty  » : elle contribua puissamment à faire connaître les Arts and Crafts. D'autres revues suivirent, comme Dekorative Kunst et sa version française L'Art décoratif , Art et décoration , Innen Dekora […] Lire la suite

L'ATELIER DU PEINTRE (G. Courbet)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 196 mots

L'Exposition universelle de 1855, à Paris, qui succède à celle de Londres, en 1851, fut une manifestation exceptionnelle, en grande partie grâce à sa section artistique. Remplaçant le traditionnel Salon, celle-ci était consacrée à tous les artistes vivants, français et étrangers, et n'était plus limitée, comme c'était la règle au Salon, aux œuvres récentes. C'est ainsi que, à la demande du gouvern […] Lire la suite

Pour citer l’article

Christiane DEMEULENAERE-DOUYÈRE, « EXPOSITIONS UNIVERSELLES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/expositions-universelles/