ESDRAS ou EZRA (Ve-IVe s. av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Prêtre juif, chargé des affaires juives à la cour de Perse, vraisemblablement sous le règne d'Artaxerxès II (~ 404-~ 359), Esdras est avec Néhémie le principal « maître d'œuvre » de la reconstruction de Jérusalem et de la création du nouvel Israël. La chronologie de leurs missions respectives est assez discutée.

Esdras, à qui le roi « accordait tout ce qu'il demandait », est envoyé à Jérusalem. À la fin de sa mission, il rédige un compte rendu pour les autorités perses qui lui avaient donné mandat officiel en Judée, et pour les Juifs de Babylone qui lui avaient confié des sommes importantes pour aider au redressement matériel et spirituel de Jérusalem.

En Babylonie, les cercles sacerdotaux achèvent la mise en forme du Code sacerdotal et rassemblent les différentes traditions du Pentateuque. En Judée, Juifs et Samaritains s'opposent pour des motifs politico-religieux. Esdras y est envoyé pour régler la querelle judéo-samaritaine : Esdras impose une loi en rassemblant les apports anciens du Pentateuque, le Code sacerdotal et quelques lois additionnelles, assurant ainsi l'unité de la législation entre « l'étranger et l'indigène » sous l'égide du sacerdoce de Jérusalem. Il renforce la réforme de Néhémie sur les mariages avec les étrangères : les Juifs doivent répudier toutes les femmes étrangères. Après un conseil avec les membres de la communauté de Jérusalem, Esdras fait une lecture solennelle de la « loi de Moïse » dans la Ville sainte (Néhémie, vii, 72-viii, 18). La venue d'Esdras à Jérusalem est, pour la communauté, le commencement d'un ordre nouveau, et le jour où la loi est proclamée marque la naissance du judaïsme.

À partir de ce moment, le scribe (celui qui est habile dans l'art d'écrire) devient celui qui lit, traduit et explique la loi au peuple d'Israël. Le Pentateuque, remanié, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : membre de l'Association catholique française pour l'enseignement de la Bible

Classification


Autres références

«  ESDRAS ou EZRA ( V e -IV e s. av. J.-C.)  » est également traité dans :

APOCALYPTIQUE & APOCRYPHE LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean HADOT, 
  • André PAUL
  •  • 9 980 mots

Dans le chapitre « La littérature apocalyptique »  : […] Comme repère originel de l'écriture apocalyptique, il faut placer la destruction du Temple de Jérusalem en 587 avant J.-C. et l' Exil à Babylone. Occasion d'un croisement religieux et culturel aux effets imprescriptibles, l'Exil entraîna une renaissance véritable, caractérisée par le maintien de l'essentiel éthique, voire culturel, d'une religion nationale, celle de Moïse, conservée aussi pure que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-apocalyptique-et-apocryphe/#i_21187

BIBLE - L'inspiration biblique

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 4 573 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les sources de la doctrine de l'inspiration »  : […] Dans le monde antique, oriental et grec, on croyait volontiers que des révélations divines étaient transmises aux hommes par des personnages inspirés. L'enracinement culturel le plus ancien de la doctrine, juive puis spécifiquement chrétienne, de l'Écriture, est à chercher dans cette Antiquité lointaine. L'Égypte ancienne, déjà, attribuait ses « saintes écritures » au dieu écrivain ou scribe Thot, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-l-inspiration-biblique/#i_21187

BIBLE - Bible et archéologie

  • Écrit par 
  • Pierre BORDREUIL, 
  • Arnaud SÉRANDOUR
  •  • 7 876 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Derniers développements de l'archéologie »  : […] Encore récemment, archéologues et historiens pensaient que l'ancien Israël avait atteint dès l'époque de David et Salomon, vers 1000-950 av. J.-C., le stade d'État constitué. De manière salutaire, le livre déjà cité de I. Finkelstein et N. A. Silberman a exposé au grand public les principaux arguments scientifiques, issus de l'observation objective des données de l'archéologie, qui remettent en ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-bible-et-archeologie/#i_21187

ESDRAS LIVRES D'

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 1 000 mots

Plusieurs livres, juifs — bibliques ou non — et chrétiens, ont été attribués à Esdras. Arrivé à Jérusalem en ~ 428, avec un groupe important de nouveaux immigrants, ce personnage joua le premier rôle dans la réforme du judaïsme postexilique. Aussi fut-il vénéré par les Juifs comme le réinventeur de leur religion, à l'instar de Moïse, le premier inventeur. Selon une légende tardive, tous les livres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livres-d-esdras/#i_21187

PALESTINE

  • Écrit par 
  • Ernest-Marie LAPERROUSAZ, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 31 607 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'exil et la période perse (587-333 av. J.-C.) »  : […] Le territoire du royaume de Juda, qui, administrativement, avait été rattaché à la province de Samarie après le meurtre de son gouverneur judéen, ne fut pas repeuplé par des colons comme l'avait été celui du royaume d'Israël. Mais les vides causés par la guerre et ses suites (massacres, déportations, fuite en Égypte) furent comblés par les peuples voisins : Édomites, Ammonites et Moabites ; ils oc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palestine/#i_21187

SYNAGOGUE GRANDE

  • Écrit par 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 364 mots

La Grande Synagogue, ou plus précisément, selon l'expression hébraïque, la Grande Assemblée ( Knesset ha-Gedolah ), est une institution qui, d'après la traduction rabbinique ( Abot , I, 1 et Abot de R. Nathan, I, 2), paraît avoir dirigé les destins du judaïsme palestinien à l'époque persane. On a pourtant peu de certitudes à son sujet. Les sources talmudiques soutiennent que les derniers prophète […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grande-synagogue/#i_21187

Pour citer l’article

Marguerite JOUHET, « ESDRAS ou EZRA (Ve-IVe s. av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/esdras-ezra/