BANQUESupervision prudentielle

On appelle « supervision prudentielle » l'ensemble des dispositifs mis en œuvre par les autorités de supervision de la sphère bancaire et financière (banques centrales, organes de réglementation et de contrôle, instances internationales de concertation et de consultation) en vue de maintenir la stabilité de cette dernière.

L'instabilité est inhérente à l'activité d'intermédiation financière, de même qu'une certaine volatilité des cours caractérise le fonctionnement normal des marchés financiers. Mais, en cas d'excès, des crises bancaires et financières se déclenchent, menaçant le fonctionnement d'ensemble du système financier – on parle alors de crises systémiques – et, au-delà, celui de l'économie réelle, c'est-à-dire de l'investissement, de la production, etc. La situation peut, en effet, rapidement dégénérer en une récession économique profonde comme cela s’est produit notamment en 1929 et en 2008-2009.

Les justifications de cette supervision sont aujourd'hui communément admises. Les débats ont vécu qui opposaient les tenants de la banque libre attachés aux vertus régulatrices du marché (courant du free banking) à ceux de la banque étroite (narrow bank), empêchée de transformer les ressources de ses clients en emplois risqués de plus longue durée. Les discussions se concentrent désormais sur les modalités d'un contrôle efficace des banques, des assurances, des marchés de valeurs mobilières et des autres investisseurs institutionnels qui y interviennent.

Les justifications de la supervision

Ce sont les défaillances du marché qui justifient traditionnellement l'intervention des pouvoirs publics dans certains secteurs d'activité économique. Dans le secteur bancaire et financier, la régulation par les seuls mécanismes de marché se heurte à deux principaux obstacles : les problèmes d'asymétrie d'information, dont pâtissent les déposants ou les petits épargnants, et les effets de contagion (externalités) associés aux faillites bancaires et aux crises financières.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne
  • : professeur d'économie à l'université de Paris-XIII-Villetaneuse

Classification


Autres références

«  BANQUE  » est également traité dans :

BANQUE - Économie de la banque

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON, 
  • Jean-Charles ROCHET
  •  • 7 881 mots
  •  • 4 médias

Les banques sont les établissements financiers qui collectent les dépôts du public (en particulier les dépôts à vue) et qui accordent des crédits aux entreprises et aux ménages. Elles font partie, au même titre que les sociétés d'assurance et les organismes de placement collectif en Bourse, de ce que les économistes appellent les intermédiaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-economie-de-la-banque/

BANQUE - Histoire de l'institution bancaire

  • Écrit par 
  • Patrice BAUBEAU
  •  • 6 502 mots

Aujourd'hui, l'institution bancaire évoque une relation commerciale un peu particulière, beaucoup d'informatique et trop de papier, des coffres et des secrets, des Messieurs (et extrêmement peu de femmes) capables de fabriquer beaucoup d'argent grâce à des opérations obscures. Mais l'assimilation de ces Messieurs à l'institution bancaire est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-histoire-de-l-institution-bancaire/

BANQUE - La crise des subprimes et le système bancaire

  • Écrit par 
  • Paul LAGNEAU-YMONET, 
  • Angelo RIVA
  •  • 2 874 mots

La crise déclenchée durant l'été de 2007 sur le marché des dérivés de crédit a eu pour cause première le retournement du marché des emprunts immobiliers aux États-Unis. Elle s'est transformée l'année suivante en une crise financière majeure, affectant tout particulièrement les banques. Elle a ensuite précipité une dépression économique qui a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-la-crise-des-subprimes-et-le-systeme-bancaire/

AGENCES DE NOTATION

  • Écrit par 
  • Patrick JOLIVET
  •  • 3 399 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Institutionnalisation des notations »  : […] des agences réside dans le recours aux notations pour l'évaluation du risque bancaire. L'utilisation des notes pour valoriser dans leur bilan les titres que détiennent les banques apparaît dans une réglementation américaine dès 1931. Mais ce sont les accords de Bâle II, adoptés par les gouverneurs des banques centrales du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agences-de-notation/#i_31400

AGIOS

  • Écrit par 
  • André BOYER
  •  • 370 mots

En matière bancaire, ensemble des retenues opérées par le banquier, en contrepartie de l'escompte d'un effet de commerce. Les agios et l'escompte ne se confondent pas : l'escompte est le prêt accordé par une banque lorsqu'elle acquiert un effet de commerce avant son échéance ; les agios constituent les déductions correspondant à ce prêt. Les agios […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agios/#i_31400

BAHREÏN

  • Écrit par 
  • André BOURGEY, 
  • Laurence LOUËR
  •  • 4 756 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Évolutions socio-économiques »  : […] une grande place financière en 1975, lorsqu'il a ouvert la possibilité d'établir des « banques offshore », destinées à opérer vers l'extérieur. Le Bahreïn a également été pionnier dans le secteur de la banque islamique. Plusieurs facteurs ont contribué au succès du secteur financier bahreïnien : la facilité et la qualité des communications, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bahrein/#i_31400

BANQUE D'ANGLETERRE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 1 213 mots
  •  • 2 médias

Fondée en 1694 par un groupe de marchands londoniens pour prêter 1 200 000 livres au roi Guillaume III en échange de l'octroi du privilège d'émission, la Banque d'Angleterre (Bank of England, B.O.E.) obtint en 1709, avec le renouvellement de sa charte, le monopole de l'exercice en société de la fonction bancaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-d-angleterre/#i_31400

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE (B.C.E.)

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY
  •  • 1 122 mots

La Banque centrale européenne (B.C.E.) est entrée en fonction le 1er juillet 1998, quelques mois avant l'ultime phase de l'union monétaire (la troisième phase de l'Union économique et monétaire selon le traité sur l'Union européenne signé à Maastricht en 1992), marquée par le basculement à l'euro des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-centrale-europeenne/#i_31400

BANQUES CENTRALES

  • Écrit par 
  • Sylvie DIATKINE
  •  • 6 874 mots
  •  • 1 média

Les banques centrales ont d'abord été des banques commerciales dotées d'une charte et de privilèges plus ou moins étendus d'émission de billets en échange du financement de la dette publique. Cependant, en même temps que leurs fonctions, leur définition a évolué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banques-centrales/#i_31400

BANQUES ISLAMIQUES

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 655 mots

Les banques islamiques n'ont cessé d'intriguer les financiers internationaux, car elles respectent à la lettre ce qu'interdit l'islam sous le terme générique de riba, à savoir la combinaison de trois éléments : l'engagement à terme, la condition aléatoire et la rémunération prédéterminée du capital, combinaison que le mot « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banques-islamiques/#i_31400

BOURSE - Marchés de valeurs mobilières

  • Écrit par 
  • Daniel GOYEAU, 
  • Amine TARAZI
  •  • 8 114 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  La Bourse au sein du système financier »  : […] Un système fondé sur les banques est un système où les banques jouent un rôle important en s'intercalant entre les agents à besoin de financement et les agents à capacité de financement et en réglant les conflits d'intérêt entre différentes catégories d'acteurs (dirigeants d'entreprise, actionnaires, créanciers...). L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourse-marches-de-valeurs-mobilieres/#i_31400

BOURSE - Réglementation des marchés boursiers

  • Écrit par 
  • Didier DAVYDOFF
  •  • 6 663 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le contrôle de la « finance de l'ombre » »  : […] Pour contourner la réglementation européenne, les banques ont développé une ingénierie financière complexe, souvent risquée, dans des juridictions accommodantes et à la fiscalité très légère, pour ensuite vendre les produits à leurs clients européens. La loi européenne ne peut être extraterritoriale, mais une directive adoptée en 2013 stipule que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourse-reglementation-des-marches-boursiers/#i_31400

CAISSE DES DÉPÔTS ET CONSIGNATIONS

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC, 
  • Olivier MARTY
  •  • 1 096 mots

il est placé sous le contrôle du Parlement – exerce de nombreux métiers en plus de sa fonction originelle de banquier des collectivités locales. Plusieurs de ses filiales pratiquent des activités de marché. La C.D.C. est donc dotée d’une forte identité public-privé. Groupe décentralisé, la C.D.C. est spécialisée dans six domaines qui relèvent, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caisse-des-depots-et-consignations/#i_31400

CHANGE - Les opérations de change

  • Écrit par 
  • Henri BOURGUINAT, 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 7 003 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les acteurs »  : […] de fermer, le marché américain prend le relais), l'information circule instantanément. Les banques y jouent un rôle majeur. Elles répercutent les ordres de leurs clients mais elles agissent aussi pour leur propre compte. Pour ce faire, elles disposent auprès de leurs homologues étrangers de « comptes de correspondants » (Nostri) libellés dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-operations-de-change/#i_31400

CHINE - Économie

  • Écrit par 
  • Françoise LEMOINE
  •  • 7 020 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le système bancaire »  : […] Avant 1979, la Chine avait une seule banque qui fonctionnait comme un vaste réseau de guichets distributeurs de fonds planifiés. En 1983, cette mono-banque a été scindée en une banque centrale (Banque populaire de Chine), chargée de la politique monétaire, et quatre banques d'État, chargées des opérations de prêts et de dépôts (Banque de Chine, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-economie/#i_31400

CIAMPI CARLO AZEGLIO (1920-2016)

  • Écrit par 
  • Alessandro GIACONE
  •  • 922 mots

une courte expérience de l’enseignement, il est reçu en 1946 au concours d’entrée à la Banque d’Italie, où il passera quarante-sept ans, gravissant tous les échelons. Il travaille d’abord dans la filiale de Macerata (Marches), puis au bureau des études, où il parfait ses connaissances en économie, avant d’en devenir le directeur général. En 1979, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-azeglio-ciampi/#i_31400

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Sarkozy (2007-2012)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 5 626 mots

Dans le chapitre « Une politique européenne et internationale dynamique »  : […] septembre 2008, alors que la crise des subprimes aux États-Unis et la faillite de la banque Lehman Brothers menacent le système financier mondial, Nicolas Sarkozy pousse l'Europe à prendre très rapidement des mesures en faveur des banques pour stabiliser et rassurer les marchés financiers. Il essaie aussi de faire accepter par le G20 la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-les-annees-sarkozy-2007-2012/#i_31400

COMPTABILITÉ - Analyse financière

  • Écrit par 
  • Elie COHEN
  •  • 3 634 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'objet de l'analyse financière »  : […] d'activité et d'anticiper les perspectives d'évolution qu'ils offrent. Ils exercent leur activité dans les banques (où ils sont en charge de ce qu'on appelle souvent la « recherche actions »), les sociétés de Bourse, les fonds d'investissement ou les sociétés de gestion de portefeuilles. Si ces professionnels pratiquent l'analyse financière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comptabilite-analyse-financiere/#i_31400

CRÉDIT

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BURGARD
  •  • 5 232 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'appareil de distribution »  : […] Le secteur commercial du crédit existe dans les pays qui demeurent attachés au principe de la libre entreprise ; il s'agit essentiellement des banques, dont un même pays possède généralement plusieurs catégories : commercial banks et investment banks aux États-Unis, clearing banks, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/credit/#i_31400

CRISE DES SUBPRIMES

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 5 432 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Quelles voies de sortie de crise ? »  : […] Cette réforme de la finance est la priorité affichée par le G20, au début de la crise. L'un des grands dangers pour le système financier international est constitué par les grands groupes bancaires dits « systémiques » – au nombre de vingt-neuf et dont quatre sont français –, dont la faillite peut déstabiliser le système financier international, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crise-des-subprimes/#i_31400

CRISE DES SUBPRIMES, en bref

  • Écrit par 
  • Arnaud BALVAY
  •  • 309 mots

Les banques américaines et européennes possèdent un grand nombre de titres subprimes. Dans les faits, elles ne peuvent plus espérer toucher de versement de la part des emprunteurs, et le montant global de ce qu'elles possèdent vraiment diminue considérablement. Les banques vendent alors de nombreuses actions pour augmenter leurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crise-des-subprimes-en-bref/#i_31400

CRISES ÉCONOMIQUES (1980-2012)

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 3 153 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'ampleur des crises : le rôle décisif du système bancaire et de la dette »  : […] de dettes publiques et privées ; et, enfin, l'importance des innovations financières. On constate en effet que les crises financières sont d'autant plus profondes que tous les risques tendent à se concentrer sur les banques, cette situation remettant en cause la continuité du système des paiements et des relations de crédit. Si les krachs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-economiques-1980-2012/#i_31400

CRISES FINANCIÈRES - Instabilité financière

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 7 126 mots

Dans le chapitre « La crise des subprimes de 2007 et sa dimension systémique »  : […] sans aucune protection, et que se développent des activités de nature bancaire échappant à la régulation des autorités ; c’est le shadow banking system, ou système bancaire de l’ombre, dominé par les grandes banques d’investissement comme Goldman Sachs et les fonds spéculatifs (hedge funds). Or on sait que le départ de la crise des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-instabilite-financiere/#i_31400

CRISES FINANCIÈRES - Régulation financière internationale

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 4 704 mots

Dans le chapitre « La régulation des grands groupes financiers à caractère systémique »  : […] été mises en œuvre pour pallier la défaillance des entités systémiques. Le plus souvent, les banques ont été sauvées et/ou les créanciers renfloués grâce à un soutien massif du gouvernement : c’est ce qu’il s’est produit pour Northern Rock au Royaume-Uni, pour Bear Stearns et A.I.G. aux États-Unis. La seconde solution fut faillite pure et simple, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-regulation-financiere-internationale/#i_31400

CRYPTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques STERN
  •  • 5 755 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Infrastructures de clés publiques et transactions électroniques »  : […] bancaire est un peu analogue à la précédente. C'est ainsi que plusieurs établissements bancaires ont mis au point une norme internationale de sécurité des cartes dite E.M.V. (Europay, Mastercard, Visa) qui s'appuie sur un ensemble de procédés cryptographiques. Cette norme met en place une véritable infrastructure de clés publiques, puisque chaque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cryptologie/#i_31400

DETTE PUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 3 091 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Les justifications de l'endettement public »  : […] nihilo qui ne modifie en rien la demande des agents privés, c'est-à-dire, concrètement, si les banques achètent la dette publique en créant de la monnaie et non pas en mobilisant l’épargne des ménages. Rappelons que ce sont les banques commerciales qui créent la monnaie – et non pas directement la banque centrale – et que, dans tous les pays, ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dette-publique/#i_31400

DRAGHI MARIO (1947-    )

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 041 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Rome à Francfort »  : […] Trésor public italien en qualité de directeur général. En 1993, il est responsable du programme gouvernemental de privatisation italien. Il est alors remarqué par plusieurs groupes bancaires internationaux qui apprécient son professionnalisme. Entre 2002 et 2005, il est vice-président de la banque Goldman Sachs International […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-draghi/#i_31400

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 8 719 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La politique monétaire »  : […] en fonction de sa quantité et du volume des transactions réelles à effectuer. En conséquence, la monnaie est toujours en quantité suffisante et l'émission de billets, via les opérations de crédit, a pour seul effet de faire monter les prix, de provoquer un déficit commercial, de faire sortir l'or du pays, donc du coffre des banques, ce qui rend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-les-grands-courants/#i_31400

ÉCONOMIE MONDIALE - 2016 : dynamisme asiatique et replis nationaux

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 3 421 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Europe : reprise lente, fragilité financière et forces centrifuges »  : […] Les progrès de la supervision bancaire ont eu pour résultat de mettre au jour les faiblesses des systèmes bancaires ; les tests de résistance de l’Autorité bancaire européenne et de la Banque centrale européenne ont montré une certaine vulnérabilité des banques européennes, en particulier celle de banques italiennes et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2016-dynamisme-asiatique-et-replis-nationaux/#i_31400

ÉCONOMIE MONDIALE - 2014 : nouvelle répartition de l'activité

  • Écrit par 
  • Axel MARMOTTANT
  •  • 3 450 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L’Europe renoue en ordre dispersé avec une faible croissance »  : […] Malgré ces signes encourageants, l’Europe n’est en effet pas encore sortie de la crise de la dette. L’assainissement du secteur bancaire se poursuit. Ainsi, en août 2014, la banque portugaise Banco Espírito Santo est divisée en urgence en deux organismes : une bad bank destinée à accueillir les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2014-nouvelle-repartition-de-l-activite/#i_31400

ÉCONOMIE MONDIALE - 2013 : une croissance mondiale apathique

  • Écrit par 
  • Axel MARMOTTANT
  •  • 3 275 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Vers une union bancaire européenne »  : […] peu – 2013 est la dernière année des programmes d’assistance financière à l’Irlande et à l’Espagne. Cependant, au cours de l’année 2013, les tensions bancaires provoquent encore quelques secousses secondaires dans de petits pays de la zone euro. Chypre, dont les banques avaient souffert de la restructuration de la dette de l’État grec, se voit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2013-une-croissance-mondiale-apathique/#i_31400

ÉCONOMIE MONDIALE - 2010 : entre rigueur et relance économiques

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 101 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les crises grecque et irlandaise »  : […] bulle immobilière, les agents privés se sont endettés de façon excessive, tandis que les banques se sont de plus en plus spécialisées dans ce secteur. Lorsque la bulle a éclaté, la situation des banques de l'île d'émeraude s'est très rapidement détériorée, conduisant notamment à des mesures d'urgence telles que, la nationalisation de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2010-entre-rigueur-et-relance-economiques/#i_31400

ÉCONOMIE MONDIALE - 2008 : de la crise financière à la crise économique

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 178 mots

Dans le chapitre « Croissance en berne en Europe  »  : […] de stabilité et de croissance. Au Royaume-Uni, afin de renforcer les fonds propres du système bancaire, le gouvernement s'est engagé à souscrire au capital des banques sous forme d'actions préférentielles. Signifiant sa volonté de réformer la gouvernance des sociétés financières, le gouvernement britannique a exigé des banques recapitalisées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2008-de-la-crise-financiere-a-la-crise-economique/#i_31400

ÉCONOMIE MONDIALE - 2007 : zone de turbulences

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 034 mots

Dans le chapitre « Une onde de choc financière venue des États-Unis  »  : […] de plein fouet la crise parce qu'elles avaient investi dans ces titres hypothécaires. En Europe, le cas le plus spectaculaire reste la banque britannique Northern Rock : elle a dû faire face au vent de panique qui a soufflé chez ses clients, ces derniers se ruant aux guichets afin de récupérer leurs avoirs. Pour rassurer les épargnants, il aura […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2007-zone-de-turbulences/#i_31400

ENFER, marché en banque

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 205 mots

Le montant total des effets de commerce escomptés par un établissement bancaire et que ce dernier a le droit de présenter à la Banque de France pour les faire réescompter ne peut dépasser une certaine limite, ou « plafond ». Le réescompte des effets présentés en dépassement de celui-ci ne pouvait être admis que moyennant le paiement d'un taux très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfer-marche-en-banque/#i_31400

ENTREPRISE - Financement

  • Écrit par 
  • Michel ALBOUY, 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 7 610 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les emprunts bancaires »  : […] Les emprunts bancaires sont destinés à un financement précis et sont généralement accompagnés d'une prise de garantie. Parmi les garanties prises par le banquier pour se couvrir du risque de non-remboursement, on distingue les sûretés réelles (la plus courante est l'hypothèque d'un bien immeuble) et les engagements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-financement/#i_31400

ENTREPRISE - Les relations interentreprises

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ
  •  • 7 622 mots

Dans le chapitre « Les relations des firmes avec les intermédiaires financiers »  : […] Les banques sont des entreprises comme les autres ; elles doivent, dans un univers concurrentiel, gérer avec profit un double risque : le risque d'illiquidité (en cas de forts retraits de dépôts) et le risque de défaut de leurs débiteurs (insolvabilité, retards de paiements). Les entreprises qui sollicitent des crédits présentent des risques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-les-relations-interentreprises/#i_31400

ESCOMPTE & RÉESCOMPTE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 521 mots

L'escompte est une opération par laquelle une personne possédant un titre de créance à terme sur un débiteur remet ce titre à une banque, qui lui en verse immédiatement le montant ; la banque se fait ensuite rembourser par le débiteur à l'échéance. Le créancier rémunère le banquier « escompteur » du service ainsi rendu en lui payant, pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/escompte-et-reescompte/#i_31400

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Économie

  • Écrit par 
  • Nacima BARON, 
  • Sabine LE BAYON
  •  • 8 408 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « 2012 : L'Europe au secours des finances espagnoles »  : […] C’est également au cours de l’année 2012 que la banque espagnole entre dans une phase de restructuration décisive. Après un nouveau stress test de la B.C.E., qui révèle l'ampleur des créances douteuses détenues par les organismes financiers, les caisses d'épargne s’engagent dans un intense mouvement de restructuration qui se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-economie/#i_31400

EURO

  • Écrit par 
  • Agnès BÉNASSY-QUÉRÉ
  •  • 6 230 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Union monétaire, union bancaire »  : […] La création monétaire n’est pas l’apanage de la banque centrale : chaque fois qu’une banque commerciale accorde un crédit, elle crée elle aussi de la monnaie. Il peut dès lors paraître curieux que les concepteurs de l’union monétaire n’aient pas d’emblée incorporé tout le système bancaire dans leur projet. Il faut dire que l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/euro/#i_31400

FINANCE DE MARCHÉ - Marchés de capitaux

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 7 775 mots

Dans le chapitre « Le marché monétaire »  : […] des O.P.C.V.M. – organismes de placement collectif en valeurs mobilières (Sicav et fonds communs de placement) monétaires. On peut donc parler désormais d'open-market, comme dans les pays anglo-saxons. La composante interbancaire du marché monétaire reste toutefois dominante, en France comme à l'étranger […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-marches-de-capitaux/#i_31400

FONDS SOUVERAINS

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 2 503 mots

Dans le chapitre « Un poids croissant et un changement de stratégie »  : […] la création de valeur et une rentabilité supérieure au rendement des bons du Trésor. L'intérêt des fonds souverains pour l'industrie bancaire est devenu manifeste. L'Agence d'investissement du gouvernement de Singapour (Government of Singapore Investment, G.I.C.) a investi 11 milliards de dollars, soit 9 p. 100 du capital de l'Union des banques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fonds-souverains/#i_31400

FRANCE - L'année politique 2009

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 702 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une crise économique et sociale grave en quête de réponses »  : […] Parce qu'il s'était engagé sans hésitation dans un plan de sauvetage des banques en 2008, le gouvernement peut exiger de ces dernières une certaine discipline dans les rémunérations. Ainsi, lors d'une réunion des banquiers à l'Élysée à la fin d'août, ceux-ci acceptent d'encadrer la part variable de la rémunération des dirigeants. La France s'engage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2009/#i_31400

HOLDING

  • Écrit par 
  • Jacques HOUSSIAUX
  •  • 1 181 mots

très diversifiées. Dans le secteur financier, les États-Unis ont connu la transformation de leurs principales banques en sociétés holdings financières, appelées one bank holding. Ce procédé de la société holding propriétaire d'une seule banque commerciale permet en effet aux entreprises bancaires américaines de développer des activités dans des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/holding/#i_31400

ISLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Édouard KAMINSKI, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  •  • 16 480 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les remises en cause récentes »  : […] et 2000, les néolibéraux islandais (David Oddsson et ses alliés) dérégulèrent l'activité bancaire et boursière tout en privatisant de nombreuses entreprises publiques et en affaiblissant un secteur coopératif jusque-là très dynamique. Cela favorisa la financiarisation de l'économie et ouvrit la voie à l'activité de grands groupes, comme Samson ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islande/#i_31400

JAPON (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 13 247 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La remise en cause du « système des années 1940 » et du « système de 1955 » »  : […] autant, elles ne se livrent pas à la finance étrangère, car le renforcement des grandes banques japonaises le leur permet. La Banque de Tōkyō-Mitsubishi, issue d'une fusion en 1996 et qui absorbe deux autres banques en 2001, se hisse ainsi au quatrième rang mondial en 2006. Le groupe bancaire Sumitomo-Mitsui se situe à la seizième place mondiale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_31400

LUXEMBOURG

  • Écrit par 
  • Christian DESSOUROUX, 
  • Paul MARGUE, 
  • Philippe POIRIER
  •  • 4 044 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un tissu économique diversifié »  : […] fiscal favorable) et la présence d'institutions financières européennes. Avec plus de 150 banques et plusieurs milliers d'autres organismes financiers, le secteur bancaire et financier emploie désormais quelque 35 500 personnes (sur un total de 331 200 emplois en mars 2007) contribuant à ce titre pour 30 p. 100 à la valeur ajoutée totale en 2005, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luxembourg/#i_31400

MACROÉCONOMIE - Systèmes financiers

  • Écrit par 
  • Jean-Paul POLLIN
  •  • 6 875 mots

Dans le chapitre «  L'analyse comparative des systèmes financiers »  : […] En ce sens, on oppose fréquemment les systèmes anglo-saxons dans lesquels prédominent les marchés, à ceux d'Europe continentale dans lesquels ce sont les banques qui occupent une place centrale. Pourtant, cette typologie est aujourd'hui battue en brèche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-systemes-financiers/#i_31400

MICROCRÉDIT

  • Écrit par 
  • Marie GODQUIN
  •  • 5 886 mots

Dans le chapitre « Les asymétries d'information »  : […] est un phénomène dit de sélection adverse ou d'antisélection. Il se produit lorsque les banques ne peuvent pas connaître le niveau de risque de leurs clients et ne peuvent ainsi leur appliquer des taux d'intérêt adaptés. Si la banque choisit un taux d'intérêt adapté au niveau de risque moyen des projets, cela peut écarter du crédit les clients aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microcredit/#i_31400

MONDIALISATION - Pour une régulation économique internationale

  • Écrit par 
  • Michel AGLIETTA
  •  • 8 103 mots

Dans le chapitre « Organiser plus complètement les marchés et développer la supervision »  : […] leur activité. Ce n'est toutefois pas la voie privilégiée par le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire dans son dialogue avec les professions financières. Il donne la priorité à la réglementation institutionnelle des banques sur la réglementation fonctionnelle des marchés. Il s'ensuit qu'une banque ou un organisme non bancaire qui font […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondialisation-pour-une-regulation-economique-internationale/#i_31400

MONNAIE - Théorie économique de la monnaie

  • Écrit par 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 7 465 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La théorie de l'offre de monnaie  »  : […] Dans nos sociétés, la plus grande partie de la monnaie (la monnaie « interne ») est créée par les banques, qui transforment à cette occasion des reconnaissances de dette individuelles (les crédits accordés à leurs clients) en reconnaissances de dette socialement acceptables (les dépôts : comptes-chèques des banques dites « ordinaires »). Par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-theorie-economique-de-la-monnaie/#i_31400

PAIEMENT ET MONNAIE ÉLECTRONIQUES

  • Écrit par 
  • Marianne VERDIER
  •  • 4 132 mots

Dans le chapitre « Les moyens de paiement électroniques interbancaires »  : […] Les banques possèdent un avantage concurrentiel pour fournir des moyens de paiement électroniques par rapport aux autres opérateurs, du fait de leur rôle privilégié dans le circuit d’émission de la monnaie fiduciaire et de leur expertise en matière de gestion des risques financiers (risque opérationnel, risque de liquidité, risque de contrepartie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paiement-et-monnaie-electroniques/#i_31400

PARADIS FISCAUX

  • Écrit par 
  • Jean de MAILLARD
  •  • 4 472 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Qu'est-ce qu'un paradis fiscal et bancaire ? »  : […] des services destinés avant tout aux entreprises, d'autres plutôt aux particuliers. Les uns garantissent principalement le secret bancaire propice à la dissimulation de la fraude fiscale, d'autres ont édicté des législations qui permettent de créer des banques plus ou moins fictives, des sociétés ou des structures (comme les fiducies ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paradis-fiscaux/#i_31400

PLANCHER D'EFFETS PUBLICS

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 168 mots

Dans tous les pays, la loi prescrit aux banques de conserver en portefeuille au moins un certain montant d'effets publics afin de limiter le volume de la masse monétaire, de réduire les charges qui pèsent sur le Trésor et de constituer des réserves obligatoires. En France, cette disposition a revêtu la forme d'une décision de la Banque de France, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plancher-d-effets-publics/#i_31400

RATIO COOKE

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 411 mots

Afin de réduire le risque de faillite des grandes banques internationales, les gouverneurs des banques centrales et les instances de supervision (autorités publiques de réglementation bancaire et financière) des pays les plus industrialisés, réunis au sein du Comité de Bâle, sous l'égide de la Banque des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ratio-cooke/#i_31400

ROYAUME-UNI - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Frédéric RICHARD
  •  • 15 003 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Un secteur des services aussi dominant qu'hétérogène »  : […] second lieu, le secteur des services est très hétérogène, y compris dans le domaine de la banque et des assurances. Une partie de ces activités ne sont que des services relativement élémentaires destinés à la clientèle locale, particuliers ou entreprises. Il ne faudrait pas sous-estimer leur importance puisqu'à l'échelle nationale elles sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-geographie/#i_31400

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Économie

  • Écrit par 
  • Julien VERCUEIL
  •  • 4 557 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La réaffirmation de l’État dans l’économie russe »  : […] Moscou voudrait en effet devenir une grande place financière, mais son secteur bancaire est fragile : les banques sont peu productives et le secteur est à la fois concentré (les cinq établissements les plus importants sont tous propriétés de l’État) et éparpillé (un millier de petits établissements bancaires continuent de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-economie/#i_31400

SYRIE

  • Écrit par 
  • Fabrice BALANCHE, 
  • Jean-Pierre CALLOT, 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Charles SIFFERT
  •  • 34 145 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Réforme économique et dérive affairiste »  : […] ailleurs par le F.M.I. Une Bourse est ouverte à Damas en 2009 signalant une volonté de transparence financière. Douze banques privées sont ouvertes en 2009, accompagnées de la modernisation du système bancaire. Dans un régime autoritaire, le secteur bancaire est un élément crucial à côté de l'appareil sécuritaire, car source de la distribution du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie/#i_31400

TAUX D'INTÉRÊT

  • Écrit par 
  • Virginie COUDERT
  •  • 5 489 mots

Dans le chapitre « Les taux du marché monétaire »  : […] La première fonction du marché monétaire est de permettre aux institutions financières d'obtenir le refinancement en liquidité ou « monnaie centrale » nécessaire à leur activité. Cette « monnaie centrale » répond à trois besoins : faire face à leurs obligations de réserves obligatoires, aux retraits en billets de leur clientèle et à la compensation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taux-d-interet/#i_31400

YUNUS MUHAMMAD (1940-    )

  • Écrit par 
  • Marie GODQUIN
  •  • 1 056 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La banque des pauvres »  : […] succès et tente, en vain, de convaincre les banques de se joindre à cette initiative. C'est alors qu'il décide de fonder sa propre structure : la Grameen Bank (grameen signifie village en bengali), née en tant que projet de recherche en 1976, devient une banque en 1983. L'originalité du programme est de prêter non pas à des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muhammad-yunus/#i_31400

Voir aussi

Pour citer l’article

Jézabel COUPPEY, Dominique PLIHON, « BANQUE - Supervision prudentielle », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-supervision-prudentielle/