Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BORNE ÉLISABETH (1961- )

Élisabeth Borne - crédits : Xose Bouzas/ Hans Lucas/ AFP

Élisabeth Borne

Haute fonctionnaire et femme politique française, Élisabeth Borne a été Première ministre du président Emmanuel Macron de mai 2022 à janvier 2024. Après Édith Cresson, elle est la deuxième femme à diriger un gouvernement français.

Une brillante carrière de technocrate

Élisabeth Borne est née le 18 avril 1961 à Paris, où ses parents dirigeaient un laboratoire pharmaceutique. Orpheline de père à onze ans, elle devient pupille de la nation et poursuit des études brillantes qui lui permettent d’entrer à l’école Polytechnique en 1981. Devenue ingénieure des Ponts et Chaussées en 1986, elle débute sa carrière au ministère de l’Équipement, puis rejoint en 1989 la direction régionale de l'Équipement d'Île-de-France. Au début des années 1990, elle connaît une première expérience dans un cabinet ministériel, en devenant conseillère auprès de deux ministres de l’Éducation nationale, Lionel Jospin, puis Jack Lang. Lors du retour de la gauche au pouvoir en 1997, Élisabeth Borne est nommée conseillère technique chargée des transports auprès du nouveau Premier ministre, Lionel Jospin.

En 2002, l’alternance l’éloigne des cabinets ministériels et elle rejoint la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) en tant que directrice de la stratégie. En 2007, elle devient brièvement directrice des concessions de la société Eiffage, avant de revenir dans le secteur public l’année suivante comme directrice générale de l'urbanisme à la mairie de Paris. Après l’élection à la présidence de la République de François Hollande en 2012, alors que le Parti socialiste (PS) gouverne à nouveau, elle est nommée en 2013 préfète de la Vienne et de la région Poitou-Charentes, dont le conseil régional est présidé par la socialiste Ségolène Royal. Lorsque celle-ci devient ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie en 2014, elle choisit Élisabeth Borne pour diriger son cabinet. Cette expérience est cependant de courte durée, tant son style de management apparaît brutal aux autres membres du cabinet. Ségolène Royal préfère alors faciliter son départ vers la présidence de la Régie autonome des transports parisiens (RATP), en mai 2015.

Dotée d’un riche parcours de technocrate et de dirigeante d’entreprise publique, d’une compétence et d’une force de travail indiscutées, d’une longue proximité avec le PS, ainsi que de convictions libérales assumées, Élisabeth Borne s’intègre aisément aux projets politiques d’Emmanuel Macron. Après l’élection de ce dernier à la présidence de la République, elle est nommée en mai 2017 ministre chargée des Transports auprès de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, alors qu’elle n’a jamais eu ni poste ministériel ni mandat électif, dans le premier gouvernement formé par Emmanuel Macron et son Premier ministre Édouard Philippe. Élisabeth Borne n’est a priori qu’une personnalité issue de la « société civile » parmi d’autres, propulsées à des fonctions ministérielles.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : politiste
  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Élisabeth Borne - crédits : Xose Bouzas/ Hans Lucas/ AFP

Élisabeth Borne

Autres références

  • FRANCE - L'année politique 2023

    • Écrit par Nicolas TENZER
    • 5 492 mots
    • 3 médias

    En 2023, l’agenda des autorités françaises est encore marqué par l’actualité internationale et ses conséquences sur la vie économique et politique du pays. À la guerre menée par Moscou contre l’Ukraine s’ajoute, à compter de l’attaque terroriste et des massacres conduits par le Hamas le...

  • FRANCE - L'année politique 2022

    • Écrit par Nicolas TENZER
    • 6 051 mots
    • 9 médias
    En mai 2022, après l’élection présidentielle, Élisabeth Borne est nommée Première ministre. Issue de la gauche, cette ancienne ministre d’Édouard Philippe et de Jean Castex a su s’imposer comme une ministre clé du premier quinquennat Macron. Son gouvernement s’inscrit dans la continuité du...
  • FRANCE - L'année politique 2020

    • Écrit par Nicolas TENZER
    • 6 759 mots
    • 4 médias
    ...l'ancienne ministre de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy Roselyne Bachelot à la Culture ; l’écologiste Barbara Pompili à la Transition écologique ; Élisabeth Borne, ancienne ministre de la Transition écologique et solidaire, à l’Emploi et à l’Insertion ; Clément Beaune, ancien conseiller spécial Europe...

Voir aussi