MÖSSBAUER EFFET

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Rudolf Mössbauer

Rudolf Mössbauer
Crédits : Hulton Getty

photographie

Spectres d'émission et d'absorption

Spectres d'émission et d'absorption
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Spectre d'absorption

Spectre d'absorption
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique


Le phénomène d'émission et d'absorption de photons gamma par des noyaux atomiques sans perte d'énergie due au recul de ces noyaux ni perte de résolution due à leur agitation thermique fut découvert et expliqué par le physicien allemand Rudolf L. Mössbauer en 1957-1958, ce qui lui valut le prix Nobel de physique en 1961. Ce phénomène de fluorescence résonnante sans recul des noyaux, universellement connu sous le nom d'« effet Mössbauer », concerne des rayonnements gamma de faible énergie émis et absorbés par des noyaux appartenant à des corps solides. Du fait de leur caractère monochromatique et de leur très grande finesse spectrale, ces rayonnements ont donné naissance à une spectrométrie de grande résolution, utilisée principalement en physique et chimie des solides, mais aussi dans de nombreuses disciplines telles que métallurgie, minéralogie et géophysique, biophysique, archéologie, etc.

Rudolf Mössbauer

Rudolf Mössbauer

Photographie

L'Allemand Rudolf Mössbauer lauréat, avec l'Américain Robert Hofstadter, du prix Nobel de physique, en 1961, pour la détermination de la forme et de la taille des nucléons. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

L'origine physique de l'effet Mössbauer

Lorsqu'un noyau libre émet par désexcitation un photon gamma, il acquiert une énergie cinétique de recul ER = E02 / 2 mc2, E0 étant l'énergie de la transition nucléaire considérée, m la masse du noyau et c la vitesse de la lumière. D'après le principe de conservation de l'énergie, l'énergie Eγ du photon gamma émis est égale à la différence E0 − ER. Si le noyau appartient à un cristal, l'énergie de recul sert à réchauffer celui-ci, c'est-à-dire à augmenter l'énergie des vibrations du réseau cristallin. Toutefois, ce transfert d'énergie au cristal est nécessairement quantifié et ne peut s'effectuer que par création d'un nombre entier de quanta d'énergie de vibrations cristallines, ou phonons. En fait, lors de la désexcitation d'un grand nombre de noyaux identiques, les processus d'émission gamma accompagnés de création de zéro, d'un ou de plusieurs phonons coexistent, avec des probabilités différentes, et ce n'est qu'en moyenne que l'énergie de recul fournie au réseau cristal [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MÖSSBAUER EFFET  » est également traité dans :

LAMB WILLIS EUGENE (1913-2008)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 767 mots

Le physicien américain Willis Eugene Lamb Jr, prix Nobel en 1955, est décédé le 15 mai 2008 à Tucson (Arizona). Fils d'un technicien en téléphonie, il naît le 12 juillet 1913 à Los Angeles en Californie. Il effectue toutes ses études supérieures à l'université de Berkeley et y soutient sa thèse en 1938, sous la direction de Robert J. Oppenheimer (1904-1967). Il y étudie les propriétés électromagn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willis-eugene-lamb/#i_14411

MÖSSBAUER RUDOLF (1929- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 365 mots
  •  • 1 média

Né le 31 janvier 1929 à Munich (Allemagne), Rudolf Ludwing Mössbauer fit ses études à l'Université technique de Munich puis à l'Institut Max-Planck de recherches médicales à Heidelberg. Il étudia à partir de 1953 l'absorption des rayons γ par la matière et soutint sa thèse sur les phénomènes d'absorption résonante par les noyaux atomiques en janvier 1958. Nommé professeur à l'Institut de technolo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-mossbauer/#i_14411

SPECTROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Michel de SAINT SIMON
  •  • 5 066 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Spectroscopie nucléaire »  : […] Le noyau de l'atome est lui-même constitué d'un ensemble de particules : Z protons et N neutrons. Ce système de particules liées entre elles par l'interaction forte constitue un système quantique susceptible d'exister sous plusieurs états d'énergie différente. Comme l'atome, le noyau peut passer spontanément d'un état à un autre de moindre énergie, pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectroscopie/#i_14411

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre IMBERT, « MÖSSBAUER EFFET », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-mossbauer/